6 conseils pour surmonter une crise existentielle

Les crises existentielles peuvent être troublantes, mais elles peuvent aussi être de fabuleuses occasions de créer le changement dont vous avez besoin pour vous sentir épanoui. Découvrez dans cet article comment amorcer cette percée.
6 conseils pour surmonter une crise existentielle
Valeria Sabater

Rédigé et vérifié par Psychologue Valeria Sabater.

Dernière mise à jour : 05 juin, 2023

Il y a des moments où vous doutez de tout, même de vous-même. Le monde apparaît comme un scénario déformé et dénué de sens, tandis que les gens qui vous entourent sont considérés comme des entités vides qui ne vous emballent pas. Les résolutions échouent et la tristesse fait son chemin avec son odeur flétrie. Comment surmonter une crise existentielle ? Comment gérer ce sentiment d’engourdissement et d’irréalité constante ?

N’importe qui a eu des doutes à un moment donné sur le sens de la vie et sa place dans le monde. D’un point de vue psychologique, bien que cette catégorie clinique n’existe pas en tant que telle, l’expérience est généralement définie comme une « dépression existentielle ». C’est un moment d’inflexion personnelle dans lequel il est nécessaire de réfléchir, de prendre des décisions et d’apporter des changements.

Si vous vous sentez identifié à cette expérience, les indices révélés lors de la lecture vous aideront.

“Tout a été découvert, sauf comment vivre.”

-Jean-Paul Sartre-

Quelles sont les origines des crises existentielles ?

Pensez-vous que tout ce que vous avez fait jusqu’à présent n’a aucun sens ? Vous demandez-vous souvent à quoi servent le mal, l’inégalité ou même la mort ? Vous êtes conscient que les choses vont bien pour vous, mais malgré cela, vous vous sentez perdu et découragé ? Les crises existentielles suscitent souvent des questions sans fin qui n’ont pas toujours de réponse.

La psychologie se penche sur cette question depuis des décennies, compte tenu des souffrances qu’elle engendre. S’il est vrai qu’auparavant, la compréhension de l’angoisse existentielle relevait du domaine de la philosophie, il existe aujourd’hui une abondante littérature scientifique sur le sujet. Regardez ci-dessous les déclencheurs de cet inconfort psychologique.

  • Crise d’identité.
  • Perdre un être cher.
  • Atteint d’une maladie.
  • La présence d’un trouble de l’humeur.
  • La solitude est également à l’origine de cette expérience dévastatrice.
  • Subir des changements drastiques : perdre un emploi, une rupture affective.
  • Avoir une vie routinière et percevoir que les rêves et les désirs ne se réalisent pas.
  • Vivre une période de crise prolongée ; comme cela s’est produit lors de la pandémie de COVID-19.
  • Les personnes aux capacités intellectuelles élevées sont plus susceptibles de souffrir de crises existentielles, comme le révèle une étude de l’Université d’Innsbruck, en Autriche.
  • La crise existentielle surgit surtout lors des transitions, comme arriver à maturité, avoir un enfant, vieillir, souffrir du syndrome du nid vide, etc. Ce sont des moments où ce qui est tenu pour acquis est démoli et où l’incertitude, la peur, le fait de ne pas savoir ce qui va arriver s’ouvrent.
Fille pensant à surmonter une crise existentielle
Les crises existentielles sont des moments pour prendre des décisions.

Des clés pour surmonter une crise existentielle

Il n’y a pas lieu de craindre les crises existentielles, après tout, elles ne sont rien de plus qu’un appel de cet être intérieur sous conscience à prendre de nouvelles décisions. C’est une opportunité de croissance. Carl Jung avait l’habitude de dire que pendant une partie de notre vie, nous nous consacrons à obéir à l’ego, mais c’est dans la seconde moitié que nous devons devenir qui nous serons vraiment.

S’il est vrai que ces crises sont un phénomène psychologique complexe voire douloureux, il convient de les voir comme un cheminement et un processus de reconstruction et de redéfinition personnelle. C’est la clé. Et pour franchir ce pas courageux, les stratégies que nous définissons ci-dessous vous aideront.

1. Thérapie existentielle

La thérapie existentielle est une approche qui guide la personne à prendre des décisions importantes et vers ces changements qui, en fin de compte, sont en phase avec ses valeurs et ses objectifs personnels. L’une des figures de proue de ce modèle est le Dr Irvin D. Yalom.

Dans sa pratique clinique, il guide les patients dans quatre domaines fondamentaux : reformuler un nouveau sens de la vie, surmonter l’isolement, retrouver la liberté et aborder la peur de la mort. Des recherches telles que celles menées à l’Université de Roehampton suggèrent que ce type de thérapie est utile pour réduire le stress associé aux transitions. Les aspects travaillés sont les suivants :

  • Bénéficier du lien social pour éviter la solitude.
  • Affronter les pensées pessimistes et limitantes.
  • Permettre à la personne de tracer de nouvelles significations vitales.
  • Aider à surmonter l’incertitude et les sentiments d’angoisse.
  • Promouvoir la construction d’une vie plus créative, libre et utile.
  • La thérapie existentielle privilégie une approche mentale plus souple et positive.

2. Définissez qui vous êtes et ce que vous attendez de la vie

Pour surmonter une crise existentielle, il est nécessaire de se regarder dans le miroir et de prendre conscience de qui nous sommes et de ce que nous voulons. Une bonne partie de ces moments d’inflexion douloureuse sont dus au fait que notre identité n’est pas totalement définie et renforcée. C’est que nous passons une partie de notre vie à être ce que les autres attendent, à entrer dans les moules des autres et à nous laisser emporter par la simple inertie.

Il est temps d’appliquer certains changements et, pour cela, il est positif de réfléchir aux idées désormais listées :

  • Demandez-vous comment vous voudriez être dans cinq ans.
  • Écrivez sur une feuille de papier quels sont vos points forts.
  • Listez vos passions, vos rêves et envies à court et long terme.
  • Demandez-vous si la personne que vous êtes maintenant est celle que vous voulez vraiment être.
  • Dans cet exercice, découvrez tout ce dans quoi vous êtes bon et qui vous rend fier.
  • Enfin, réfléchissez aux changements que vous devriez apporter pour vous rapprocher de votre “moi authentique”.

3. Reconnectez-vous avec ce qui vous donne du sens

Comme l’a souligné le psychiatre Viktor Frankl, « le sens de la vie réside dans le fait d’avoir un pourquoi. C’est alors que nous trouverons un “comment”. Si nous nous sentons libres et motivés, nous pouvons toujours générer tous les changements nécessaires pour créer une réalité beaucoup plus noble.

En substance, la pierre angulaire pour surmonter une crise existentielle est de prendre conscience de ce qui nous donne du sens ici et maintenant.

  • Demandez-vous ce qui vous fait vous sentir bien et épanoui en tant que personne en ce moment.
  • Gardez à l’esprit que tout le monde change et que ce qui vous motivait il y a quelques années ou quelques mois ne le fera peut-être plus aujourd’hui. Par conséquent, il est pratique de réfléchir aux domaines ou dimensions qui vous passionnent actuellement.

4. Faites une pause pour découvrir de nouvelles perspectives

Si vous avez besoin de surmonter une crise existentielle, éloignez-vous quelques jours du quotidien et de l’ordinaire. Rompre avec la routine. Prenez du temps seul pour vous reconnecter à vous-même et entrevoir, à distance, où vous en êtes. Souvent, c’est dans ces moments dépourvus de routines et de pressions que tout devient plus logique.

L’esprit est souvent rempli d’une forte charge de “bruit” externe. Les réseaux sociaux, l’environnement, la société et ses messages déformés, l’actualité. Tout cela peut signifier qu’à un moment donné, les choses n’ont plus de sens pour nous. Quelques jours de détox numérique et de solitude sont à la fois curatifs et révélateurs.

Fille devant une route pensant à surmonter une crise existentielle
Les crises existentielles poussent à emprunter de nouveaux chemins vitaux.

5. Acceptez vos émotions, pour changer les comportements

Dans un ouvrage publié par l’American Psychological Association, ils examinent que les crises ont à voir avec le sens de la mortalité, l’héritage et les réalisations. D’une manière ou d’une autre, il arrive toujours un moment où nous faisons le bilan de ce qui a été réalisé et de ce qui n’a pas été conquis en cours de route.

  • Chaque crise s’accompagne de sentiments de perte, de déception et de tristesse qu’il convient d’accepter.
  • Laisser de la place aux émotions à valence négative ne signifie pas qu’elles vous entraîneront vers le bas. Cela implique de leur donner une présence pour comprendre vos messages et apporter des changements en harmonie avec ces demandes.
  • Une crise ne se résout pas en restant au même endroit, elle se surmonte en dessinant de nouveaux comportements après avoir compris ce que notre voix intérieure indique. Vous pouvez commencer par dessiner de petites modifications quotidiennes ; Quelque chose de simple qui permet de casser la routine.
  • De petits changements apporteront tôt ou tard une variation majeure dans votre vie. Celui qui fournit enfin ce dont vous avez besoin. Alors, réfléchissez aux décisions que vous devriez prendre pour vous sentir mieux et générer un projet plus excitant pour l’avenir.

6. Pratiquez la gratitude

Pour surmonter une crise existentielle, il convient de faire des changements, de se fixer de nouveaux objectifs et, aussi, d’être reconnaissant de ce que l’on a et qui nous donne du sens. Parce que parfois, on oublie ces petites choses dont on ne voit pas la beauté à cause de la domination du stress et du démon de l’angoisse.

Pratiquer la gratitude signifie se rappeler, par exemple, combien nous aimons les nôtres. Cela implique aussi de savoir apprécier les réalités les plus simples, comme une promenade dans la nature, la lecture, un câlin qui brise les peurs, une caresse qui réconforte, un paysage qui inspire. Trouvez un équilibre entre ce que vous voulez réaliser sans oublier ce que vous avez déjà et qui n’a pas de prix.

Rencontrer de nouvelles personnes est bénéfique pour surmonter une crise existentielle

Nous avons tous traversé des moments dominés par la crise, par ces journées où le regard porte attention à ce qui nous entoure avec détachement et scepticisme. Ce n’est pas une expérience agréable, c’est clair. Une façon de surmonter la confusion est de passer du temps avec des personnes qui apportent de nouvelles perspectives, intérêts et espoirs.

Il n’y a rien de plus magique que de nouer des amitiés, celles qui stimulent les neurones et procurent connaissances et motivation. Évitez donc de tomber dans un isolement perpétuel, en construisant des murs pour vous protéger d’un monde incompréhensible. S’ouvrir aux autres et rencontrer d’autres voix, d’autres visages et d’autres esprits capables d’aider à surmonter les crises existentielles. Le changement est toujours possible.


Toutes les sources citées ont été examinées en profondeur par notre équipe pour garantir leur qualité, leur fiabilité, leur actualité et leur validité. La bibliographie de cet article a été considérée comme fiable et précise sur le plan académique ou scientifique



Ce texte est fourni à des fins d'information uniquement et ne remplace pas la consultation d'un professionnel. En cas de doute, consultez votre spécialiste.