Soyez tendre envers vous-même !

· 13 décembre 2015

Il paraîtrait que nous soyons les pires juges envers nous-mêmes, et même les pires bourreaux ! Nous nous occuperions même mieux des autres que de nous-même.

Peut-être que nous sommes trop exigeants envers nous-mêmes, que nous ne nous pardonnons pas pour nos erreurs et que cela nous coûte beaucoup de nous aimer.

Il est alors essentiel d’apprendre à s’aimer, à se respecter et à s’accepter tel que nous sommes, comme nous le faisons envers les personnes qui nous entourent. En commençant par travailler sur soi, il est plus facile de s’attaquer ensuite à nos relations avec les autres.

Certains pourront affirmer qu’ils sont très exigeants envers eux-mêmes pour ne pas rester sans rien faire ou parce qu’ils ont besoin de limites pour continuer d’avancer.

En revanche, il n’est pas bon de ressasser en permanence ce que nous avons fait de mal ou ce que nous pourrions améliorer. Nous devrions commencer par être moins strict envers nous-même et nous autoriser à commettre des erreurs de temps en temps.

Nous voulons montrer aux autres que nous sommes forts, décidés et courageux, tels un super-héros ou une femme merveilleuse. Nous préférons cacher nos peurs, nos doutes et le fait que nous ne sommes pas si heureux que cela.

Ce masque que l’on porte ne nous aide en rien, car lorsque vient le moment où l’on se retrouve seul, nous devenons les personnes les plus injustes et dures de la planète et nous n’acceptons aucune erreur de notre part.

Comment redevenir tendre envers nous-même ?

Se dire à soi-même « je m’aime » n’est pas synonyme de narcissisme, mais d’acceptation de soi, tel que l’on est. Voici quelques conseils qui pourront vous aider à être plus tendre envers vous-même:

1. Assumez le fait que vous vous soyez trompé. Personne n’est parfait et personne ne sait tout sur tout. Vous commettez des erreurs, tout comme les autres, car vous êtes humain. Relativisez, ne vous faîtes pas une montagne de ces erreurs, en mettez les choses en perspective.

Si l’un de vos gestes ou de vos mots ne vous a pas plus, faites-y plus attention la prochaine fois, analysez la situation et déterminez de quelle façon vous pourriez la résoudre.

Que se serait-il passé si l’un de vos amis ou un membre de votre famille avait commis la même erreur ? Convainquez-vous que le monde ne s’arrêtera pas de tourner, et que ce n’est pas la fin du monde si vous vous être trompé.

2. N’ignorez pas la douleur, la tristesse, la peur, la souffrance, le désespoir, la dépression… c’est à dire tout le mal que vous ressentez.

Le fait de vouloir dissimuler devant les autres peut vous être utile à certaines occasions, mais il arrive un moment où vous devez affronter vos sentiments et vos émotions.

Vous êtes capable de supporter que votre meilleur ami se sente mal ou que votre moitié soit dans une mauvaise période, mais vous ne pouvez pas vous dire « aujourd’hui, je me sens triste » ou « je suis déprimé » car vous souhaitez à tout prix éloigner ce sentiment, le cacher et ne pas avoir à le régler. Or, sachez que cela ne fait qu’empirer les choses.

s'aimer-soi-meme

3. Traitez-vous de la même façon que vous le feriez avec les personnes que vous aimez : imaginez que vous êtes dans la cuisine avec votre fils et qu’il veut vous aider à placer la table.

Il prend un verre mais le fait tomber par terre et il se brise en mille morceaux. Que lui diriez-vous ? S’il s’est coupé ou qu’il se met à pleurer, vous le consoleriez, vous lui diriez qu’il ne l’a pas fait exprès et qu’il s’agit d’une erreur que n’importe qui pourrait commettre.

Maintenant, que se passerait-il si au lieu de votre fils, vous même auriez cassé ce verre en mille morceaux ? Je suis sûre que votre première réaction serait de penser que vous êtes un incapable et que vous ne faîtes jamais rien de bien.

Comparez ces deux situations et imaginez comment l’enfant se sentirait si vous lui disiez la même chose que vous vous dîtes à vous-même ou si vous étiez plus compréhensif.

4. Le fait d’être dans une mauvaise période ne signifie pas que la malchance ne disparaitra jamais. Nous avons tous des moments que nous souhaitons oublier, qui nous font mal, où rien ne se passe comme prévu et où nous avons l’impression d’avoir l’esprit tout embrouillé.

Au delà de ces choses mauvaises, malheureuses et adverses, se trouve la possibilité d’en sortir brillamment, et de gagner une bataille contre ces vagues négatives.

Il y aura toujours de belles choses pour rattraper les pires moments de nos vies. Arrêtez-vous quelques minutes pour penser à ces choses pour lesquelles vous êtes reconnaissant… Vous vous rendrez compte qu’il y en a bien plus que ce que vous pensiez !

Ne soyez pas votre pire ennemi. Devenez votre allié et votre compagnon.