Reconnaître ses erreurs pour mûrir

· 11 juillet 2015

Il est tout à fait normal de commettre des erreurs dans la vie. Mais, la manière dont nous allons réagir face à elles peut nous permettre d’évoluer, d’apprendre et d’accumuler de l’expérience.

Il y a deux manières principales de réagir face à un échec, et nous allons vous les présenter.

1. Essayer de dissimuler l’échec, de l’imputer à d’autres ou de le fuir : agir de cette manière n’apportera que des mauvaises conséquences.

Ce n’est pas de cette façon que l’on peut apprendre des choses sur les erreurs qu’on a commises, et cela augmente la probabilité de les répéter. Ce type de comportements peut entraîner de la frustration et de l’auto-culpabilisation.

Nous pouvons tromper les autres, et donner une image de perfection, mais nous ne pouvons pas nous tromper nous-mêmes éternellement.

Ne pas reconnaître une erreur nous empêche de mûrir et de grandir en tant que personne. Lorsque les choses sont cachées, elles sont refoulées et produisent des effets non-désirés.

A l’inverse, lorsqu’elles sont exposées en pleine lumière, elles nous permettent de prendre conscience de la réalité, et des moyens que nous avons pour la modifier. 

2. Reconnaître ses erreurs avec humilité et chercher à comprendre comment les éviter à l’avenir : c’est la meilleure manière pour parvenir à changer ce qui ne va pas. Cette méthode apporte également de la tranquillité d’esprit.

Si nous ignorons nos erreurs, comment peut-on apprendre quelque chose ? Reconnaître ses torts permet de s’ouvrir aux autres, de s’apercevoir de ce que l’on a mal fait, et de changer les choses.

Accepter ses échecs est l’apanage des courageux, car il faut de la témérité pour faire face aux conséquences de ses actes et pour accepter les critiques extérieures.

Reconnaître une erreur permet de prendre du recul et de voir les choses d’une perspective plus large, ce qui rend possible une bonne analyse de la situation.

Celui qui ne se trompe jamais a peu de chances de réussir

Aucun être humain n’est parfait, et nous avons tous besoin d’apprendre durant toute notre existence. Et nous apprenons toujours plus de choses des expériences que nous vivons directement.

Les personnes qui affirment ne jamais commettre d’erreurs ne doivent pas souvent prendre de risques, et cherchent avant tout à se maintenir dans leur zone de confort.

Moins nous prenons de risques dans notre vie, moins nous avons de chances de nous tromper.

Si un bateau navigue sans cesse sur la même route navale, il ne rencontrera sûrement pas trop de problèmes, mais n’aura pas l’opportunité de vivre de nouvelles expériences et de voir de nouveaux paysages.

Lorsque nous voulons donner une image de perfection, et que nous ne reconnaissons pas nos erreurs, nous nous mettons dans une position qui va nous porter préjudice.

Nous agissons dans notre vie comme un chef d’entreprise qui refuse de prendre ses responsabilités, qui a toujours raison et qui reporte toujours la faute sur les autres.

Si nous affrontons la vie avec cette attitude, les autres vont cesser de percevoir notre côté humain. Et il est possible qu’ils ne souhaitent plus s’approcher d’une personne qui n’admet jamais s’être trompée.

Personne ne veut avoir des amis parfaits, qui se pensent au-dessus des autres. Les personnes qui se comportent comme des chefs d’entreprise ou des pères autoritaires et parfaits, qui ne se trompent jamais, n’ont que très peu d’amis.

Reconnaître ses erreurs : 5 bienfaits importants

1. Vous offrirez un visage plus humain aux autres, qui vous percevront comme des personnes humbles et sincères.

2. La connaissance de soi : reconnaître vos erreurs va vous permettre de mieux vous connaître. Il n’est pas bon de ne connaître que ses propres qualités. Il faut savoir se regarder dans un miroir, et accepter les bonnes choses, comme les mauvaises.

3. Vous vivrez une vie plus sincère, ce qui vous apportera une sensation de sécurité et de bien-être.

4. Le bonheur : la vie n’a pas besoin d’être parfaite. Se tromper fait partie des épreuves de la vie et ne constitue pas un échec, mais plutôt un véritable apprentissage.

5. Vous développerez des outils pour mieux affronter l’adversité dans votre vie. Chaque erreur que vous commettez, si elle est acceptée et dépassée, vous permettra d’acquérir une plus grande tolérance à la frustration.

Se tromper n’est pas quelque chose de si négatif. Cela signifie que vous avez tenté quelque chose, et que vous avez essayé de vivre de nouvelles expériences. 

Si vous êtes capable de reconnaître ce qui vous rend malheureux, vous serez bien plus libre. L’image que les autres auront de vous sera bien meilleure que si vous cachez votre côté humain et imparfait. Ce type de comportements n’engendre que de la tristesse, du mensonge et de l’isolement.

Si nous nous réservons la possibilité de nous tromper, nous apprendrons petit à petit à être plus flexibles et tolérants avec nous-même.

Tous ces outils nous permettront de nous épanouir et de grandir en tant que personne. 

Image de metin demiralay