Bien se connaître soi-même : la véritable clé du bonheur

1 juillet 2015 dans Emotions 34 Partagés

Le bonheur. De quoi ce concept dépend-il réellement ? Est-ce quelque chose sur lequel on tombe par hasard, grâce au destin ? Le bonheur est-il dû exclusivement à l’état de notre compte en banque ?

Le plus heureux n’est pas celui qui possède et qui accumule pleins de choses, ni celui qui attend désespérément qu’un coup de chance se produise, comme une feuille d’or qui tomberait d’un arbre.

Le bonheur, tout comme les meilleures dimensions de cette vie, se trouve dans les choses les plus petites et les plus courantes de la vie, celles que nous savons apprécier et reconnaître.

Cependant, il faut également tenir compte d’un aspect essentiel : pour être heureux, il faut d’abord identifier ce dont nous avons besoin, ce qui nous définit et comment nous comprenons réellement ce monde qui nous entoure.

Il y a des personnes qui errent jour après jour, qui ne suivent aucune direction, le coeur vide. Ils souhaitent conquérir le monde mais n’ont même pas commencé par apprécier ce qui se trouve juste sous leurs yeux.

Bien se connaître soi-même est la clé essentielle du bonheur, celle qui permet de réguler nos expériences internes et de percevoir avec humilité et intégrité qui nous sommes et de quoi nous avons besoin.

Et vous, vous connaissez-vous réellement ? Aujourd’hui, nous allons vous parler d’un concept très intéressant, un des piliers de l’intelligence émotionnelle.

Prendre conscience de soi

Pour comprendre ce concept, nous allons vous donner un exemple. C’est l’histoire d’un jeune homme, qui, grâce à son travail et à quelques opportunités, a obtenu un poste bien placé.

Cependant, il ne se sent pas heureux. Il s’achète une voiture, une maison, etc, mais il ressent toujours ce vide existentiel, une inquiétude qui ne fait qu’empirer et qu’aucune relation affective ni aucun bien matériel n’arrive à calmer.

Petit à petit, il reprend les rênes de sa vie et réfléchit sur sa propre existence, en creusant en quête de réponses.

Peut-être a-t-il voulu vivre trop vite en montrant aux autres ce dont il était capable. Il prend alors conscience que jusqu’à présent, il ne cherchait qu’à contenter son entourage, sa famille.

Il tentait de ressembler à ses amis, mais il n’a jamais pris le temps de se demander ce que lui seul désirait vraiment. Il vivait sa vie de loin et non pleinement.

Alors comment parvenir à bien se connaître soi-même ?

autoconociento-2

1. Être capable de contrôler ses expériences internes, d’être conscient de son état d’esprit et d’agir en fonction de celui-ci.

2. Parfois, nous avons conscience de notre insatisfaction mais nous nous forçons à continuer sur le chemin ordinaire traditionnel car c’est ce que les autres attendent de nous, ou parce que, tout simplement, nous avons peur de sortir de notre « zone de confort ».

Ainsi, nous nous obligeons à nous détourner de cette voix intérieure qui nous appelle à l’aide, pour nous laisser partir.

3.Bien se connaître soi-même est un pilier de l’intelligence émotionnelle. Il s’agirait en réalité de prendre conscience de soi et de ses propres émotions, en agissant de façon réfléchie et en harmonie avec tout ce qui nous entoure.

Se comprendre soi-même signifie respecter et comprendre également les autres, tout en gardant le droit de défendre nos besoins. Il s’agit d’agir en accord avec nos sentiments et nos valeurs.

4. Pour être heureux, il n’est pas nécessaire d’accumuler les biens matériels, ni même les connaissances. Celui qui sait beaucoup de choses ou qui possède beaucoup de choses n’est pas le plus heureux.

En revanche, celui qui arrive à comprendre, qui est humble, et qui se connaît parfaitement, est quelqu’un de réellement heureux.

Si nous ne savons pas où sont nos limites, il y aura toujours quelqu’un qui essayera de les dépasser. Si nous ne savons pas ce que nous voulons dans la vie, nous errerons toujours sans but.

Si nous ne savons pas apprécier ce que nous avons et ce que nous sommes, nous vivrons toujours dans la frustration, et cela n’en vaut pas la peine. 

Bien se connaître soi-même s’acquiert par un exercice quotidien que nous devrions tous faire pour mieux gérer ce monde complexe, qui, jour après jour, nous met au défi et à l’épreuve.

Parfois, la plus grande des sagesses réside précisément dans la compréhension de soi, pour ensuite, savoir agir en conséquence et en adéquation avec nos émotions.

Nous deviendrons alors plus intègre, plus simple, et nous ne serons pas seulement un peu plus heureux, mais nous serons également capable d’apporter de la joie et du bonheur aux autres. 

Photo publiée avec l’aimable autorisation de Vladimir Kush et Amanda Cass.

A découvrir aussi