L’intolérance à la frustration, une bombe émotionnelle à retardement

· 27 mai 2015

La frustration est un sentiment d’impuissance, une réponse émotionnelle qui surgit lorsque certains désirs et expectatives ne peuvent s’accomplir.

Tout comme la haine, la frustration est une des émotions  humaines les plus communes, qui, si elle n’est pas bien gérée et même surpassée, a pour conséquence un sentiment continu de déception.

Le fait de ne pas réussir à résoudre les sentiments de frustration peut provoquer de la démotivation et l’abandon de tout objectif et projet sur tous les plans de notre vie.

Il est clair que la vie n’est pas facile et que la capacité de contrôler les mauvaises passes que le destin nous a préparé demande de la patience. Pour autant, il ne faut pas baisser les bras au premier signe de frustration.

Pourquoi est-il si important d’apprendre à tolérer la frustration?

Comme toute les émotions, la frustration doit être contrôlée et canalisée de façon positive, afin que la personne soit capable d’affronter les difficultés et limitations qui lui sont présentées chaque jour.

Il est important de se souvenir que la frustration en elle-même, est un sentiment passager, un état d’incertitude qui ne nous définit pas comme individu.

Nous devons comprendre que passer par un situation frustrante n’équivaut pas à un échec, et que développer une certaine tolérance à la frustration fait partie d’un procédé d’apprentissage qui commence dès l’enfance et qui ne finit jamais.

Quelles sont les causes?

L’intolérance à la frustration dépend principalement de ces éléments:

  • L’individu a une perception déformée de la situation dans laquelle il vit, il ne voit que le côté négatif des choses.
  • La personne a tendance à vouloir tout contrôler dans son quotidien, et l’impossibilité de maintenir le contrôle provoque en elle un sentiment de découragement.
  • De même, l’individu se sent incapable de supporter le mal-être qu’implique le fait d’affronter les situations difficiles de la vie.

Les personnes qui apprennent à tolérer la frustration vivent avec moins de stress, car elles sont capables de voir dans n’importe quel problème une opportunité, et par conséquent, elles peuvent plus facilement trouver des solutions adéquates.

Comment gérer la frustration

N’importe quel être humain s’est senti frustré à un moment ou à un autre, et même si la frustration est une sensation qu’il est difficile d’éliminer complètement, avec un peu de patience il est possible d’apprendre à la contrôler.

Pour cela, nous devons:

  • Prendre conscience du type de sentiment et d’émotion que la frustration génère en nous et les analyser.
  • Apprendre à assimiler le fait que les désirs ne sont pas des nécessités qui demandent une solution immédiate.
  • Reconnaitre que la perfection n’existe pas, et qu’être exigeant  de façon absurde avec soi-même favorise la frustration et paralyse la productivité et la capacité d’être créatif.
  • Contrôler les élans négatifs qui sont nuisibles pour les objectifs et la stabilité émotionnelle de l’individu. Se souvenir des conséquences négatives que ces élans ont causé dans le passé permet à la personne d’apprendre à ne pas prendre de décisions trop vite comme résultat de sa frustration.

La tolérance de la frustration est un qualité qui a besoin d’une évolution et de beaucoup de patience. Bien que certaines situations peuvent causer certains problèmes au présent, la satisfaction d’avoir surpassé les difficultés, sur le long terme sera infinie.

Image courtoisie de Leland Francisco