Où puiser ses forces quand elles semblent épuisées ?

· 23 mars 2017

Chaque matin, j’essaie de débuter la journée avec mon plus beau sourire. Je sais que je ne peux pas changer ce qui se passe. Il y a de nombreuses situations sur lesquelles nous n’avons aucun pouvoir. Ou peut-être que si ? Je crois que je mets toute mon ardeur à puiser des forces de nulle part pour continuer à aller de l’avant. Mais, elles finissent toujours par s’épuiser… Nous souhaitons tou-te-s que les moments heureux durent toute la vie et que les moments tristes passent le plus vite possible. Ce que nous ne savons pas, c’est que pour apprendre, le temps est nécessaire.

Être optimiste, rire de ses problèmes, prendre ses erreurs comme des tests pour s’améliorer peut être facile à comprendre en théorie. Mais, au moment de vérité, la situation change. Il n’est pas facile d’être positif-ve et de puiser des forces lorsque la négativité nous entoure, quand la vie ne cesse de nous envoyer des misères de tous les côtés. Lors de ces moments, on se sent souvent seul-e et sans énergie. Aller chercher des forces au plus profond de soi-même paraît alors impossible.

Puiser ses forces au bon endroit

Vous avez commis une grave erreur si vous êtes passé-e par tous les sentiments décrits précédemment. Votre vivacité ne s’est pas consumée, c’est seulement que vous êtes en train de la chercher au mauvais endroit. Vous avez besoin de tourner la tête, d’observer les choses d’un autre point de vue. Il n’y a qu’ainsi que vous pourrez vous rendre compte que vous avez plus de résistance que ce que vous pensiez.

Peut-être que vous êtes entouré-e de personnes toxiques qui ne font rien d’autre qu’absorber votre énergie et votre patience. Peut-être que vous vous levez le matin totalement frustré-e car vous devez retourner à ce travail qui ne vous motive pas, mais qui vous maintient à flots car il vous apporte l’argent dont vous avez besoin. Dans le pire des cas, vous mettez votre santé en danger et c’est cet état qui a fait disparaître votre sourire.

Les personnes les plus fortes sont celles qui affrontent chaque difficulté avec un grand sourire de bienvenue.

Qu’ont en commun toutes ces situations ? Le problème se trouve dans le contexte et c’est ce que vous pensez. Vous vous concentrez sur les choses en vous éloignant ou en évitant ces personnes toxiques, en acceptant ce travail qui vous rend malheureux-se, en permettant à votre maladie d’être au centre de tout.

Tout en vivant dans une vie, vous vous imaginez en train d’en vivre une autre et cela provoque de la colère et de la frustration en vous. Une frustration qui noircit encore davantage le tableau de tous ces aspects qui vous déplaisent. Peut-être que pour certains, vous avez une certaine marge de manœuvre et que vous pouvez passer à l’action pour les modifier, alors que pour d’autres, vous devrez les assimiler afin de les placer, à terme, dans un endroit où leur gravité perd peu à peu en intensité.

D’une manière ou d’une autre, à partir d’une stratégie, n’oubliez pas que l’important, c’est la manière dont vous vous sentez et non pas la situation extérieure. Votre ultime but est d’améliorer votre ressenti et non pas d’engager une révolution sur votre situation objective. Pensez qu’il peut certes y avoir une seule situation idéale, à laquelle nous aspirons, mais que les situations qui nous rendent heureux-ses sont très nombreuses.

Lisez aussi : Ce n’est pas en critiquant davantage que l’autre va changer plus vite

Est-ce possible de sortir de cette situation ?

Comme nous l’avons dit, nous allons toujours avoir plus de pouvoir pour nous changer nous-même que pour changer tout ce qui nous entoure. Mais, que se passe-t-il si nous continuons à faire ce travail car, au moins en ce moment, les autres alternatives ne nous offrent aucune porte de sortie ? Bien sûr, tout cela peut nous démolir, mais il y a certaines choses que l’on peut mettre en pratique pour se rendre la vie moins dure.

  • Les aspects négatifs d’une situation semblent immenses si nous n’exploitons pas également les aspects positifs de cette situation : ce travail n’est pas celui que vous voulez, il vous frustre et ne vous motive pas, mais même ainsi, vous continuez à y consacrer tous vos efforts, à vous améliorer chaque jour. Surtout, pensez à l’expérience que vous gagnez, à la vie active que vous menez et à tou-te-s les collègues sympathiques que vous avez rencontré-e-s jusqu’à présent.
  • Vérifiez que vous n’êtes pas en train de vous résigner : parfois, nous ne voulons pas franchir une étape, et nous nous résignons en nous plaignant de ce que nous n’avons pas. Vous ne pouvez vraiment pas quitter votre travail ou vous avez peur de le faire ? Tendre la corde pour obtenir de meilleures conditions de travail, c’est introduire une incertitude qui peut nous faire paniquer, mais parfois, il n’y a pas d’autre issue.
  • Si vous le faites bien, tout ira mieux. Si chaque jour, vous donnez un peu de vous-même, si vous vous concentrez sur les choses positives tout en acceptant les mauvaises choses, attendez… car tôt ou tard, tout ce pour quoi vous vous efforcez aujourd’hui, même dans une situation qui ne vous plaît pas, portera ses fruits. Au moment où vous vous y attendez le moins, la vie vous offrira de meilleures conditions de vie qui récompensera le fait d’avoir surmonté ces moments compliqués.

Vous sentir mal est naturel, être triste également. Prétendre être bien tous les jours est quelque chose de complètement irréel.

Les adversités apportent des émotions et des sentiments négatifs qui nous incitent à nous concentrer uniquement sur eux. Le problème, c’est que lorsque nous faisons cela, nous ne parvenons pas à voir que même les pires situations nous apportent du bon. Grâce à elles nous nous permettons de nous arrêter pour penser à ce que nous sommes en train de faire : est-ce ce que nous voulons vraiment ou devrions-nous essayer d’autres choses ?

Le positif et le négatif se complètent pour que nous puissions donner le meilleur de nous-même. Sinon, nous ne pourrions jamais nous dépasser, nous découvrir, voir nos forces et des fragilités. Ne soyez pas si impatient-e. Prenez tout ce que vous considérez aujourd’hui comme un poids et utilisez-le pour en tirer de la force. Quand vous vous concentrez sur le meilleur de vous-même, les miracles finissent par arriver.

Lisez aussi : Pour faire ressortir le meilleur de quelqu’un, il faut engager le meilleur de soi

 

Images de Magryt ArTur, Frogx Three