Loading...
 

Types d'intelligence émotionnelle : à laquelle vous identifiez-vous ?

L'intelligence émotionnelle nous permet de comprendre ce que nous ressentons et nous aide à trouver des moyens d'exprimer nos émotions. Aujourd'hui, nous voulons donc vous parler des différents types d'intelligence émotionnelle.

Dernière mise à jour : 08 octobre, 2021

De manière générale, on peut dire que l’intelligence émotionnelle est une capacité qui nous permet de mieux nous rapporter au monde émotionnel. Elle nous aide à identifier ce que nous ressentons, à lui donner un nom, à comprendre nos émotions, à les exprimer, à les gérer de manière appropriée… Mais il existe différents types d’intelligence émotionnelle.

Ce n’est pas la même chose d’être capable de s’autoréguler émotionnellement ou de se comprendre soi-même que de comprendre les autres par l’empathie, par exemple. Découvrez, à travers cet article, les différentes compétences en lesquelles se divise l’intelligence émotionnelle selon Daniel Goleman et le Dr Bar-On.

Les types d’intelligence émotionnelle : Daniel Goleman

L’intelligence émotionnelle est définie par Goleman en 1995, comme « l’ensemble des compétences qui contribuent au bon fonctionnement et à la réussite, et qui sont différentes du quotient intellectuel (QI) ». Il a été suivi par d’autres auteurs qui en ont également parlé, mais c’est Goleman qui a été le premier à la conceptualiser.

Cependant, il n’existe pas un seul type d’intelligence émotionnelle mais plusieurs. Par exemple, Goleman lui-même divise l’intelligence émotionnelle en :

Intelligence émotionnelle intrapersonnelle

Il s’agit de la capacité à communiquer efficacement avec soi-même ainsi qu’à gérer ses émotions de manière optimale. Ce sous-type d’intelligence émotionnelle est constitué de différents éléments ou composants :

  • La conscience de soi émotionnelle : elle nous aide à connaître nos émotions et à agir en conséquence.
  • L’autorégulation : elle nous permet de réguler et d’exprimer nos propres émotions de manière appropriée (par exemple, la colère).
  • L’auto-motivation : elle implique d’être capable de s’auto-motiver, de s’enthousiasmer pour nos défis et nos projets.

Intelligence émotionnelle interpersonnelle

Dans ce cas, selon un article d’Elia Roca, nous parlons de la capacité à comprendre et à gérer efficacement les émotions des autres. Celle-ci se divise à son tour en deux parties :

  • L’empathie : elle permet de se mettre à la place de l’autre, de ressentir ses émotions ou de comprendre son point de vue.
  • Les compétences sociales : elles nous aident à établir des relations appropriées avec les autres et à tirer une satisfaction de ces relations.

5 types d’intelligence émotionnelle : Bar-On

Mais il existe d’autres classifications des différents types d’intelligence émotionnelle, autres que celle proposée par Goleman. Par exemple, le Dr Reuven Bar-On définit l’intelligence émotionnelle comme « un ensemble de capacités émotionnelles personnelles et interpersonnelles qui influencent la capacité générale d’un individu à faire face aux demandes et aux pressions de l’environnement » . Il la divise en cinq points :

Compétences intrapersonnelles

Les compétences intrapersonnelles ont trait à la façon dont nous gérons nos propres émotions. Nous pouvons assimiler ce type de compétences à l’intelligence intrapersonnelle proposée par Gardner, à travers son modèle des intelligences multiples.

Dans ce cas, nous parlons d’une intelligence qui fait référence à la relation que nous avons avec nous-mêmes. Il s’agit de la manière dont nous nous traitons et dont nous identifions et exprimons nos émotions.

Compétences interpersonnelles

Les compétences interpersonnelles, un autre type d’intelligence émotionnelle, nous permettent d’exprimer de manière appropriée ce que nous voulons dire. Elles nous aident également à bien communiquer avec les autres, à les comprendre (à travers l’empathie), à nous connecter aux émotions des gens, etc.

Gestion du stress

Bien souvent, la maîtrise de soi fait la différence entre le succès et l’échec. Le stress est une réaction de l’organisme aux menaces ; il survient lorsque nos ressources sont insuffisantes pour faire face aux exigences de l’environnement.

Apprendre à gérer le stress est une compétence qui est la conséquence de la mise en œuvre de stratégies appropriées. Des stratégies qui nécessitent non seulement des connaissances mais aussi de la pratique.

Capacité d’adaptation

Notre capacité d’adaptation a beaucoup à voir avec notre flexibilité à faire face au changement. Nous possédons cette capacité lorsque nous sommes capables de nous adapter aux changements de notre environnement sans causer de grand mal-être ou compromettre nos performances.

État d’esprit positif

Enfin, Bar-On propose également l’humeur positive comme autre type d’intelligence émotionnelle (ou composante de celle-ci). L’humeur est une disposition de la vie émotionnelle qui se prolonge dans le temps, plutôt qu’une émotion.

Nous pouvons être d’humeur différente : positive et énergique, apathique et n’ayant envie de rien. D’une certaine manière, bien qu’il soit normal de passer par différentes humeurs, une humeur positive est une conséquence probable d’une bonne intelligence émotionnelle (ou d’une bonne régulation émotionnelle).

Bien que Goleman soit un auteur de référence dans ce domaine, d’autres auteurs en ont parlé. C’est par exemple le cas de Gardner, à travers sa théorie des intelligences multiples. Ce type d’intelligence reçoit de plus en plus d’attention dans le système éducatif, car à quoi bon comprendre les mathématiques si nous sommes incapables de comprendre nos émotions ?

Pour toutes ces raisons, l’éducation émotionnelle est importante. De la même manière que nous apprenons aux enfants à se lier aux autres, au langage ou aux chiffres, parce que ce sont des outils dont ils auront besoin dans leur vie d’adulte, indirectement ou non, il est également conseillé de leur apprendre, de manière explicite et consciente, à réguler leurs émotions. Pensons qu’à partir d’un état émotionnel de valence positive, l’empathie, la générosité ou l’honnêteté sont plus faciles… tout comme leur joie.

« Il est très important de comprendre que l’intelligence émotionnelle n’est pas le contraire de l’intelligence : ce n’est pas le triomphe du cœur sur la tête, c’est l’intersection des deux. »

-David Caruso-

Cela pourrait vous intéresser ...
Lisez-le dans Nos Pensées
7 films pour travailler sur l’intelligence émotionnelle

Nous vous proposons donc une liste qui contient certains des meilleurs films pour travailler sur l'intelligence émotionnelle,



  • Gilbert. P. (2015). The evolution and social dynamics of compassion Journal of Social & Personality Psychology Compass, 9, 239–254. DOI: 10.1111/spc3.12176
  • Goleman, D. (1996). Inteligencia emocional. Kairós.
  • Goleman, D. (1999). La práctica de la inteligencia emocional. Kairós.