Ecoles du futur : considération des intelligences multiples

· 28 février 2019
La considération des intelligences multiples au sein des salles de classe est un défi pour le système éducatif actuel. Un changement dans le modèle éducatif est nécessaire afin de favoriser le potentiel unique de chaque enfant.

 Comprendre et prendre conscience de l’existence d’intelligences multiples au sein des salles de classe est essentiel. C’est le premier pas vers la création d’une école plus inclusive. Dans l’actualité, la plupart des modèles éducatifs ont tendance à limiter le potentiel particulier de chaque élève. Cela prouve que nous avons besoin d’une alternative, d’un modèle plus sensible, divers et révolutionnaire.

Gardner et les intelligences multiples

Le modèle des « intelligences multiples » a été énoncé par Howard Gardner il y a plus de 30 ans. Malgré cela, nous soulignons encore aujourd’hui l’aspect innovant de ses postulats. Ils suscitent l’intérêt grâce à leur caractère inspirant pour les changements à réaliser dans le domaine de l’enseignement. Une grande partie du système éducatif se repose encore sur des projets pédagogiques traditionnels.

Lorsque les salles de classe sont composées de nombreux élèves pour un même professeur, il peut être difficile de répondre correctement à la diversité. Les organismes politiques et sociaux et les familles des enfants ne soutiennent pas la communauté éducative. Cela n’arrange donc pas la situation.

Cependant, il existe une réalité qu’il est difficile d’ignorer. La société présente et future est immergée dans un changement constant. Notre modernité est plus complexe et elle nous en demande beaucoup plus.

Si l’école n’est pas en harmonie avec les dynamiques du système présenté par Bronfenbrenner dans son modèle, un problème va se présenter. En effet, le système éducatif va intégrer au monde des personnes peu préparées, incapables de s’engager efficacement et de promouvoir des avancées réelles pour le futur.

« Dans le futur, nous serons capables d’individualiser et de personnaliser l’éducation autant que nous le souhaitons. »

-Howard Gardner-

intelligences multiples

Intelligences multiples dans les salles de classe, comment les exploiter ?

Le modèle de Gardner part d’une idée essentielle : il n’existe pas un type unique d’intelligence. Chaque personne est dotée d’une large variété de compétences cognitives qui la rendent unique. Cette théorie a toujours reçu des critiques. Certains articles, comme celui apparu dans Psychology Today, nous rappellent que la littérature qui soutient cette théorie a encore des failles.

Gardner a rappelé à plusieurs reprises que la théorie des intelligences multiples est bien plus qu’un simple modèle théorique. Elle permet d’observer l’enseignement à partir d’une perspective plus ample, plus riche et surtout plus inclusive. C’est une référence qui peut servir d’inspiration. Elle peut permettre de renforcer le potentiel des élèves, de leur apprendre à penser différemment, à découvrir leurs capacités et à les utiliser judicieusement.

Les enseignants savent que l’application du modèle des intelligences multiples au sein des salles de classe n’est pas quelque chose de simple. Il est nécessaire de revoir les modèles éducatifs actuels. Les professeurs doivent s’engager dans le processus. Ils doivent adopter un suivi adéquat afin de valoriser les objectifs à atteindre, de vérifier que l’apprentissage est significatif et que les progrès de chaque enfant sont progressifs et favorables.

Découvrons les techniques qui peuvent nous permettre d’appliquer la théorie des intelligences multiples au sein des salles de classe.

Méthodologies actives

Les méthodologies actives sont destinées à favoriser l’autonomie et la participation de l’élève au processus d’apprentissage. Avec elles, l’enfant devient le personnage principal de son apprentissage. Il n’est plus un récepteur passif de connaissance et devient le générateur de connaissance. Il intègre des compétences tels que la créativité, la responsabilité, le travail en équipe, la curiosité…

  • Avec cette nouvelle perspective, les élèves peuvent prendre des décisions, réguler leur apprentissages, réorienter leurs devoirs et les mécanismes de connaissance afin d’atteindre les objectifs fixés. Tout cela s’effectue sous la surveillance constante de l’enseignant ou du professeur.

Ce type de méthodologie doit toujours être en accord avec le programme officiel et il doit suivre un concept adéquat d’évaluation.

 

Unités pédagogiques basées sur des projets

La réalisation de projets pour travailler les unités pédagogiques est une autre approche très efficace pour exploiter les intelligences multiples dans la classe. C’est une ressource qui demande une certaine dose de créativité de la part des enseignants.

  • Les projets favorisent l’acquisition de nouvelles connaissances telles que le travail actif, la curiosité et le travail sur divers types d’intelligence au cours d’un même projet.
  • Les projets doivent être attractifs et doivent englober la diversité de la classe. Cela permettra de renforcer la motivation. Cela permettra également d’encourager l’élève à utiliser différents canaux d’apprentissage (nouvelles technologies, communication orale et écrite, recherche d’information en dehors de l’école…).

Apprentissage individualisé

Comme nous l’avons mentionné précédemment, la considération des intelligences multiples dans la classe requière l’engagement des enseignants. Dans la mesure du possible, il est donc essentiel que l’on individualise l’apprentissage. Il est important que le professeur observe et choisisse le type de tâches qui s’adaptera le mieux à chaque élève.

  • L’élève kinesthésique aura par exemple plus de facilités à apprendre en se déplaçant. L’élève doté d’une intelligence linguistique sera très intéressé par la lecture et l’écriture… Il est donc intéressant d’adopter un regard habile capable d’apprécier le potentiel de chaque enfant.
  • Attention, le fait que chaque personne se démarque dans une (ou plusieurs) intelligence(s) ne signifie pas qu’il faille laisser les autres de côté.

L’éducation basée sur ce modèle tentera toujours de renforcer chaque aire cognitive, chaque processus intégrant une intelligence ou une autre.

Comprendre comment se développent (et se renforcent) les intelligences multiples

Gardner, Feldman et Krechevsky (2000) signalent que lors de chaque activité effectuée en classe, une ou plusieurs intelligences peuvent être stimulées. Ainsi, si nous effectuons un projet traitant des baleines bleues, nous pourrions renforcer l’intelligence naturelle, interpersonnelle (travail d’équipe), linguistique (en lisant des livres sur le sujet) et même musicale (en écoutant le chant des baleines).

intelligences multiples

Gardner signale que les intelligences multiples évoluent et apparaissent au cours de notre cycle vital. En effet, elles dépendent souvent de facteurs associés à la maturité (telle que l’intelligence kinesthésico-corporelle). Ce sont ainsi des aspects que les enseignants doivent comprendre, garder à l’esprit et considérer.

Pour conclure, rappelons-nous de quelque chose d’évident. Ce modèle requière sans doute des ressources plus importantes, une initiative et un compromis de la part de tous les agents sociaux. Maximiser l’enseignement, le rendre plus inclusif et sensible aux besoins du futur est un objectif crucial.

Les écoles du futur requièrent surtout de la responsabilité et des engagements fermes.

 

  • Amstrong, Thomas (1994) Multiple Intelligences in the Classroom. Atlantic Books Amstrong Thomas (2012) El poder de la neurodiversidad. Ediciones Paidós Gardner, Howard (2011) Inteligencias Múltiples: la teoría en la práctica. Paidós