3 curiosités de l’hypothèse des univers parallèles

· 9 octobre 2018

Nous avons presque tous entendu parler des impressionnantes hypothèses des univers parallèles. Il s’agit d’un thème qui fut inauguré par la Physique. Ses implications et ses angles sont néanmoins si larges qu’ils finissent par s’appliquer à tous les autres domaines du savoir.

Parler de l’hypothèse des univers parallèles remet finalement en cause le sens de la vie. Il en est ainsi car la vie et la mort ont, dans ce domaine de la pensée, une logique complètement différente de celle que nous manipulons aujourd’hui.

« L’univers, un grand casino où les dés sont jetés, et la roulette tourne une fois . »

-Stephen Hawking-

L’hypothèse des univers parallèles est le résultat d’une combinaison insolite entre la théorie de la relativité et la physique quantique. Elle soulève fondamentalement l’idée qu’il n’existe pas un seul univers, mais plusieurs qui ont une existence simultanée, dans le même espace et le même temps. Cela conduit à une série de conjectures plus qu’intéressantes. Voici trois d’entre elles.

1. Nous n’avons pas une vie, mais un nombre infini de vies

Selon l’hypothèse des univers parallèles, notre existence a des possibilités infinies de développement. Comme un récit. Si le personnage central prend le chemin de droite, il rencontrera un ensemble d’expériences. Mais s’il prend la gauche, il vivra pourrait être très différent. Chaque option crée un nouvel univers.

Il est donc conjecturé que chacun de nous vit simultanément un nombre infini de vies. Nous sommes, par exemple, de grands magnats dans l’une d’elles. Des mendiants dans l’autre. Dans l’une nous mourons et dans l’autre nous sommes toujours vivants.

hypothèse des univers parallèles

Dès lors, selon l’hypothèse des univers parallèles, la mort n’existe fondamentalement pas. Nous mourons dans un univers, mais continuons de vivre dans beaucoup d’autres. Comme le nombre d’univers est infini, la vie également. Il s’agit certainement de la conséquence la plus troublante de cette théorie.

2. La perception dans l’hypothèse des univers parallèles

Il est ici envisagé que nous ne sommes pas capables de percevoir les univers parallèles simplement parce que nous sommes limités par nos sens. Nous n’avons que cinq sens et il en faudrait davantage que pour pouvoir saisir ces autres réalités.

Les sens humains nous permettent seulement de saisir trois dimensions. Selon l’hypothèse des univers parallèles, les dimensions sont beaucoup plus nombreuses. Mais nous n’avons pas l’équipement biologique nous permettant de capter cet « au-delà ».

Il est également postulé que d’autres lois physiques pourraient exister dans d’autres univers. La gravité ou l’électromagnétisme, par exemple, pourrait suivre une autre logique. De sorte que notre perception serait inutile ou ne serait aucunement applicable dans ces conditions. C’est pourquoi il est fondamentalement impossible de les percevoir.

3. Les univers parallèles ne se rencontrent jamais

Nous les appelons univers parallèles, précisément parce qu’ils sont tous parallèles les uns aux autres. Cela signifie qu’ils ne peuvent se rencontrer, même s’ils coexistent en permanence. Il est par ailleurs conjecturé que l’affrontement entre deux de ces univers provoque ce que nous appelons un Big Bang. Autrement dit, une explosion incommensurable qui, à son tour, donne naissance à de nouveaux univers.

Certains physiciens ont conçu la Théorie M. Ses créateurs indiquent que l’univers est à l’intérieur d’une brane. Il s’agit d’une membrane tridimensionnelle. Pour mieux comprendre cela, nous pouvons imaginer une salle cinéma. Le spectateur est dans un monde à trois dimensions, mais ce qui est projeté est vu comme une réalité à deux dimensions. Si l’observateur pouvait entrer dans le film, ce serait dans une réalité en trois dimensions, mais les autres spectateurs continueraient à le voir en deux dimensions.

hypothèse des univers parallèles

Selon Théorie M, ce qui se passe dans cette salle de cinéma, qui serait l’univers, correspond à un énorme ensemble de projections flottantes. Comme plusieurs films projetés en même temps, mais indépendants l’un de l’autre. Il s’agirait d’un « Multivers », ou un ensemble d’univers parallèles.

Nous l’avons présenté ici de manière très élémentaire et synthétique. L’hypothèse des univers parallèles est une construction complexe de la physique qui, pour beaucoup, est plus proche de la science fiction que de la réalité. D’importants physiciens contemporains y consacrèrent malgré tout de nombreuses heures d’étude. Parmi eux, Stephen Hawking, qui aurait travaillé sur le sujet lorsque la mort le surprit. La mort dans l’univers qu’il partagea avec nous, pour le moins.