Comment cultiver l’inspiration

29 janvier 2019
L'inspiration est définie comme le fait de "respirer l'information de la vie". Pour cultiver l'inspiration, il faut prendre conscience du fait que le cerveau n'est pas une machine, mais une réalité plastique et sensible qui exige des conditions favorables pour offrir un maximum de résultats.

L’important dans la culture de l’inspiration, c’est que ce n’est pas seulement une compétence qui affecte l’activité intellectuelle, mais qui a un effet sur tous les aspects de la vie. L’inspiration est un état dans lequel les aspects cognitifs, émotionnels et de volonté sont conjugués. Elle génère un puissant sentiment de bien-être et est décisive dans les processus créatifs.

Il n’est pas facile de définir exactement ce qu’est l’inspiration. Le dictionnaire Larousse la définit comme « Mouvement intérieur, impulsion qui porte à faire, à suggérer ou à conseiller quelque action », ou comme « Enthousiasme, souffle créateur qui anime l’écrivain, l’artiste, le chercheur ». Cultiver l’inspiration serait donc quelque chose comme créer les bonnes conditions pour le « mouvement intérieur » ou « l’enthousiasme » dont parlent ces définitions.

Du point de vue étymologique, la définition est belle, mais elle n’est pas non plus très concrète. Dans ce domaine, l’inspiration en viendrait à être quelque chose comme : « respirer l’information de la vie ». Tout ce manque de précision nous amène à penser qu’il s’agit d’un phénomène complexe, profond et merveilleux. C’est pourquoi cultiver l’inspiration est aussi un fait de transcendance. Mais comment y parvenir ? Voici quelques pistes.

« La vie m’a enseigné au moins une chose : si quelqu’un avance avec confiance en direction de ses rêves et qu’il s’efforce de mener l’existence qu’il a imaginée, il jouira d’une réussite hors du commun. »

-Henry David Thoreau-

L’inspiration, un phénomène merveilleux

L’inspiration est un état dans lequel nous vivons une sorte de révélation sur un aspect essentiel de la vie ou de la réalité comme telle. C’est un phénomène intellectuel parce qu’elle implique une compréhension approfondie. Mais elle implique aussi une joie particulière, qui se traduit par la conviction et le désir ou la passion d’accomplir une certaine action.

On peut dire que l’inspiration nous donne certains des moments les plus heureux de notre existence. C’est une force légère et expansive qui ouvre l’esprit et le cœur. Lorsque nous sommes inspirés, nous ressentons une connexion directe et réelle avec l’univers entier. L’inconfort disparaît.  Nous ressentons une sorte de paix heureuse.

Les neuroscientifiques Marcos Jung-Beeman et Edward Bowden, de l’Université Northwestern, et John Kounios, de l’Université Drexel, ont réalisé des études intéressantes à ce sujet. Ils nous indiquent qu’au moyen d’imagerie par résonance magnétique (IRM), il a été possible de vérifier qu’il y a une partie du cerveau qui, littéralement, est illuminée dans certains moments de révélation ou d’épiphanie. Elle correspond à une zone du lobe temporal droit.

inspiration et joie

Inspiration et motivation

L’inspiration est souvent confondue avec la motivation, mais ce sont deux réalités différentes. La motivation est une force qui nous pousse à développer certaines actions afin d’obtenir un bénéfice spécifique. Aussi, bien sûr, pour éviter tout dommage ou préjudice.

En fin de compte, la motivation est le fruit d’un sceau imprimé à la nature humaine : rechercher le plaisir et éviter la douleur. Nous sommes motivés à faire quelque chose parce que nous partons de l’idée que cela nous permettra d’obtenir ce que nous voulons ou d’éviter que quelque chose de négatif ne nous arrive.

L’inspiration va beaucoup plus loin. En cela, le plaisir et la douleur passent au second plan. C’est une force si puissante qu’elle est capable d’accepter la douleur sans problème, car l’objectif la transcende. On ne recherche pas non plus un bénéfice spécifique, mais une plus grande plénitude. C’est ce que ressentent ceux qui donnent leur vie pour la liberté ou ceux qui sont capables de subir toute humiliation au nom d’un but ou d’une cause.

Cultiver l’inspiration

Cultiver l’inspiration est un processus qui exige beaucoup d’efforts et de constance. Cependant, il existe des moyens d’entretenir cet état et, éventuellement, de l’atteindre. Le premier de ces chemins est la méditation. Il est absolument prouvé que la méditation modifie le fonctionnement du cerveau. Cela facilite les processus de création, qui à leur tour sont le résultat de l’inspiration.

inspiration et motivation

La lecture d’œuvres littéraires de fiction et toute pratique artistique sont d’autres façons de cultiver l’inspiration. Toutes ces tâches rompent avec les schémas habituels et aboutissent finalement à la construction de nouvelles perspectives. A leur tour, ces nouveaux points de vue, tôt ou tard, conduisent à ces profondes révélations qui caractérisent les états d’inspiration.

Un repos adéquat et la capacité de savoir parfois couper certaines réalités sont également des facteurs clés pour cultiver l’inspiration. Le repos implique de bien dormir et d’oxygéner périodiquement l’esprit. Se couper de certaines réalités consiste à changer les paramètres physiques et mentaux lorsque l’on se sent bloqué. Faire une parenthèse indéfinie, pour reprendre plus tard. Tout cela facilite ces moments d’inspiration qui ont la capacité de changer notre vie.

 

  1. Romo, M. (1997). Psicología de la creatividad. Barcelona: Paidós.