Tomber m’aidera à me relever

3 février 2017 dans Psychologie 0 Partagés

Le fait de tomber a beaucoup de connotations négatives. C’est pour cela que personne parmi nous n’aime se retrouver avec cet état d’âme. Nous croyons que si par hasard nous trébuchons, nous toucherons le fond, et que cela voudra dire que nous aurons échoué. Cependant… Vous êtes-vous déjà demandé-e si tomber pouvait en fait être nécessaire ?

Les émotions négatives ne sont pas là pour nous faire mal, ni pour nous compliquer l’existence. De la même façon que les émotions positives, elles ont une fonction adaptative. Mais pour nous ce n’est pas aussi simple. Qui aime se décrire comme triste ? Qui peut supporter cette sensation d’être brisé-e ? On nous a appris à échapper de tout cela et nous avons même développé la faculté de l’éviter.


« La plus grande gloire n’est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute. »

-Nelson Mandela-


« Ça ne sert à rien de pleurer », « Ton destin est de trouver le bonheur, pas d’être une personnes triste »… Les émotions répondent aux différentes expériences que nous vivons, que ce soit dans le présent ou sous la forme d’un souvenir. Personne ne vivra jamais dans un bonheur éternel et absolu. Ce que nous ressentons se complète et nous aide, même si nous pensons souvent que ce n’est pas le cas.

Tomber vous aidera à demander de l’aide

Nous avons tous besoin d’aide dans certaines situations, mais notre orgueil fait que nous essayons de trouver des solutions à nos problèmes sans l’aide de personne. Nous ne nous rendons pas compte que ceci, bien souvent, ne fonctionne pas. Ce n’est pas une question de ne pas être aussi fort-e-s que nous le croyons : nous ne savons pas tout et une main tendue peut nous permettre d’orienter nos décisions de la meilleure manière. Et même changer la manière, quand elle ne fonctionne pas très bien, de faire face aux circonstances.

mujer-olas

Tomber, cela ne signifie pas que vous avez échoué. Certes, vous vous êtes tellement enfoncé-e que vous ne pouvez pas descendre plus bas. Malgré tout, si vous regardez le bon côté, cela signifie que vous n’avez pas d’autre option que celle de remonter. Même si vous avez du mal à le croire, vous savez que c’est ce que vous ferez tôt ou tard. Car quand vous restez au fond du puits, le pas à franchir est celui de recommencer.

Vous laisserez derrière vous tout ce qui vous a mis dans cette situation. Le temps que vous avez passé à vous sentir triste, à vous lamenter, à supporter la douleur vous a aidé à emmagasiner de nouvelles forcesCes mêmes forces qui vous permettent désormais de penser à vous lever d’un seul coup parce que vous ne pouvez pas tomber plus bas.


« Je suis tombé parce que j’étais en train d’avancer. Et avancer en vaut la peine, même si vous tombez. »

-Eduardo Galeano-


Savez-vous ce qu’il se passe quand vous remontez ? Vous laissez votre passé derrière vous. Vous débuterez un nouveau parcours, sûr-e de vous-même grâce à tout ce que vous avez appris et sûrement en présence d’un-e ou de plusieurs grand-e-s ami-e-s. Car quand vous avez laissé l’autosuffisance de côté et avez eu besoin de soutien, qui est venu à vos côtés ? Ne perdez pas ces personnes de vue.

Il faut faire face aux situations difficiles

Ne confondez pas la réalité de tomber dans un trou de tristesse, de douleur, d’angoisse et de désespoir avec la peur d’affronter le problème qui vous torture. Nous nous réfugions parfois dans la peine, nous nous plaignons, nous nous sentons comme des victimes. Tout cela pour ne pas faire face à la réalité.

Avez-vous déjà noté à quel point il était plus facile de se sentir mal que d’affronter les problèmes ? C’est parce que lutter demande des efforts et, très souvent, nous ne savons pas si nous en sortirons gagnant-e ou perdant-e. C’est un risque que nous devons prendre. Mais la peur vous exhorte à ne pas sortir de cette zone de confort, pleine de circonstances que vous laissez vous affecter en restant immobile.

mujer-mirandose-al-espejo-pensando-en-su-aborto

Pensons, par exemple, aux durs processus de divorce. Après des années de relation avec votre conjoint, tout s’est écroulé. Vous êtes tombé-e dans un cercle de désenchantement, de peur de la solitude, de manque d’amour, vous pensez que vous ne rencontrerez plus personne… Votre vie s’est achevée avec ce divorce. Ce que vous pensez dans ce cas n’est pas réel. Il s’agit d’une conséquence de ce que vous ressentez.

Il est normal que vous vous sentiez mal et triste pendant un moment. Nous sommes des êtres avec des émotions, pas des pierres. Mais de la même façon que cela peut nous tirer en arrière, cela peut aussi nous pousser vers l’avant. Vous vous trouvez tout au fond de ce puits. Vous y avez déjà passé un temps considérable, durant lequel rien n’a avancé ou reculé. C’est le moment de changer.


« Bienheureux soient ceux qui sont au fond du puits parce qu’ils ne peuvent que faire des progrès. »

-Joan Manuel Serrat-


Profitez de ce moment où vous êtes au fond du trou pour mettre de l’ordre dans vos idées. Anticipez la façon dont vous voulez que les choses se passent à partir de maintenant et, surtout, acceptez votre douleur. Quand les émotions cesseront d’être autant « à fleur de peau », vous commencerez à vous rendre compte que tout n’est pas perdu. Votre vie n’est pas finie, elle commence maintenant.

gif-mujer-bailando

Parfois, nous avons besoin de nous arrêter pour récupérer de certaines circonstances qui nous ont fait du mal ou nous ont affecté gravement. Nous avons le droit de prendre notre temps. Nous retrouverons nos forces, mettrons de l’ordre dans notre chaos et serons préparé-e-s à aller de l’avant. Et, avant même que vous vous en rendiez compte, vous serez devenu-e une personne beaucoup plus forte.

A découvrir aussi