Celui qui fait face à l’adversité mérite de la force

29 juin 2016 dans Emotions 9 Partagés

La vie vous frappe à plusieurs reprises, et parfois, elle le fait en plus de toute la force dont elle dispose.

C’est comme si elle vous plaçait face à l’adversité d’une profonde tempête qui bouleverse tout votre équilibre personnel et le met à l’épreuve.

Au début, vous avez la sensation que quelque chose de mal va arriver et que votre ciel s’obscurcit.

Vous découvrez ensuite que c’était vrai : vous vous trouvez face à un vent qui vous projette contre les murs et fait naître chez vous de l’anxiété. Il pleut et il grêle même.

“Quand vous sortirez de cette tempête, vous ne serez plus la personne que vous étiez avant.”
-Murakami-

Quand vous vivez ce moment de déficience anémique, la tempête vous oblige à prendre une décision : la voir comme une occasion de faire face à l’adversité jusqu’à ce que le calme revienne, ou vous laisser tomber, vaincu, dans la pluie ininterrompue.

Vous devez affronter l’adversité avec votre force intérieure et continuer de l’avant. 

La lumière entre grâce aux fissures

Il est parfaitement compréhensible que si vous êtes à l’intérieur d’une tempête, vous ne pensiez qu’au froid, à l’obscurité et à l’humidité que ressent votre corps.

Pourtant, vous ne pouvez pas oublier que, même dans la plus sombre des circonstances, se cache toujours, derrière, la lumière du soleil.

IMAGE 2

Ça peut sembler difficile à mettre en pratique, surtout si vous n’allez pas bien. Mais la lumière entre toujours grâce aux fissures, et plus votre cœur est ébranlé, plus il a de fissures.

“L’adversité est souvent maîtresse de vertu.”
-Sénèque-

C’est pourquoi beaucoup disent que l’adversité est une opportunité de souffrir intérieurement et d’apprendre pour quelle raison vous faites cela.

C’est aussi peut-être une manière de découvrir une partie de vous que vous ignoriez jusqu’à présent.

Exprimer ses sentiments

Beaucoup de gens vivent quelque chose de très important qui peut accroître leur douleur, et vous faites peut-être partie de ceux-là.

Dans les pires moments, ils ne sont pas capables d’exprimer leurs sentiments ou de se libérer en compagnie des autres.

Cela constitue un problème, parce qu’exprimer ses sentiments implique de voir comment vous vous en libérer et permettre aux autres de vous aider. 

Si un être aimé est décédé et vous a laissé un grand vide, si vous avez rompu avec votre conjoint, si vous souffrez d’une maladie qui met votre vie en péril…

Quelle que soit la raison de l’adversité qui cause chez vous tant de blessures, il est bon de les partager avec quelqu’un qui soit prêt à vous écouter et à vous tendre la main.

“L’adversité a pour effet de susciter des talents qui,

en des circonstances plus favorables, n’auraient pas éclos.

-Horace-

IMAGE 3

Au contraire, si cela vous paraît également compliqué, vous pouvez diriger vos sentiments sur une autre activité qui vous permette de les extérioriser, comme écrire, peindre, danser ou tout ce qui pourra vous plaire et qui fera naître chez vous du plaisir.

Souvenez-vous que ce que la bouche est incapable de dire, le corps nous le montre et le manifeste avec des problèmes de santé. 

N’ayez plus peur

En règle générale, les tempêtes nous font peur et nous incitent à chercher un abri et un refuge. Dans la vraie vie, il arrive exactement la même chose.

Plus grande est l’adversité qui nous afflige et l’abîme que nous avons en face de nous, plus grande est la volonté de trouver un lieu où nous nous sentirons en sécurité.

Cette envie de chaleur lors des jours les plus froids de votre vie est ce qui vous pousse à regarder la peur avec courage.

Il n’y a que comme ça que vous pouvez vous rendre compte de la force que vous avez vraiment à l’intérieur de vous.

Nous accrocher à l’idée que nous pouvons vaincre la faiblesse dont nous souffrons nous donne de l’espoir et des raisons de continuer à vivre.

IMAGE 4

Il arrive un moment où vous devez lutter, briser la carapace qui vous paralyse et sauter pour ne pas tomber dans le vide de la peur et de la douleur.

Vous aurez alors fait face à l’adversité et vous aurez mérité la force, celle que vous ne pensiez ne pas avoir, mais qui vous appartient.

Car rappelez-vous : celui qui fait face à l’adversité mérite de la force, et c’est pour cela que c’est la vôtre.

“J’ai eu la chance de sentir que j’avais tout perdu.

J’ai eu la chance de découvrir ainsi ce dont j’avais vraiment besoin.

La tristesse a parfois le goût de la paix.”

-Sara Bueno-

A découvrir aussi