Je ne perds pas de temps à te critiquer, j’ai mieux à faire : renforcer mon estime de moi-même

24 avril 2016 dans Psychologie 697 Partagés

Souvent, au cours de notre vie, on porte sur nous-même de très dures accusations nous menant à être envahi par la culpabilité et le mal-être, sentiments qu’il est difficile de fuir.

Dans de telles conditions, on est forcé de renforcer notre estime de nous-même afin de pouvoir avancer.

Parfois, on se sent dépassé par nos problèmes, et plutôt que de regarder vers le renforcement de notre estime-nous, on regarde du côté opposé, vers toutes ces choses qui nous font croire que l’autre est pire que soi.

Lorsqu’on critique les autres, on ne fait que refléter notre for intérieur.

Or, on se trompe. Ce réflexe de fuite est égoïste : critiquer les autres, c’est adopter une attitude qui révèle frustration et manque d’assurance, entre autres.

En ayant un tel comportement (sans tenir compte ici de la méchanceté gratuite), on peut devenir une personne toxique et faire beaucoup de mal aux autres, sans forcément s’en rendre compte.

La critique définit celui qui critique, pas celui qui est critiqué

Critican-en-ti-lo-que-no-les-gusta-de-sí-mismos-2

Notre éducation se fait à partir de tout ce que notre communauté forge conventionnellement, puisque généralement, on félicite toutes les choses considérées comme bonnes, et on critique ou on juge celles, elles, considérées comme mauvaises.

Quand notre comportement viole la gentillesse, on se réprime, et on culpabilise.

Cependant, certaines personnes n’ont que faire des normes, et suivent leur propre chemin ; celui qui les mène à leur propre bonheur.

Souvent, quelqu’un qui censure sa vie critique et juge ceux qui n’en font pas autant.

En fait, c’est elle la première à avoir un problème : la critique définit celui qui critique, pas celui qui est critiqué.

Qu’on le veuille ou non, notre for intérieur se reflète dans notre façon de traiter les autres.

Si on a l’impression de ne pas être efficace et qu’on se rend compte qu’il ne tient qu’à nous de changer les choses, alors il faut agir.

Dans le cas contraire, rejet, insultes et mépris envers les autres continueront à nous attaquer nous, ainsi que notre vide émotionnel.


« Plus notre estime de nous-même est forte, mieux on pourra traiter les autres. »

-Nathaniel Branden-


Le profil d’une personne qui critique

Voici certains des traits de caractère que présente une personne qui a la critique facile :

  • Le bonheur brille par son absence dans leur vie : on l’a mentionné plus haut, si cette personne ressent le besoin de juger les autres pour se sentir mieux, cela signifie alors qu’elle n’a pas d’amour propre.
    Equilibre et bien-être sont essentiels pour le bon fonctionnement de nos relations avec les autres : celui qui n’est pas heureux avec lui-même ne pourra l’être avec personne.
  • L’inconnu est constitutif de la critique : généralement, la critique est adressée aux gens qui ne savent pas, ou peu.
    Or, formuler de telles critiques à un proche peut mener ce dernier à se sentir d’autant plus coupable, et d’autant plus mal à l’aise.
  • Généralement, c’est une personne dépendante des autres et qui manque d’assurance : renforcer son estime de soi, cela implique d’avoir davantage confiance en soi.
    Une personne qui a la critique facile est généralement une personne qui manque d’assurance, qui a besoin des autres pour s’immerger dans sa propre réalité, dans sa propre solitude.


« Celui qui fait tout pour devenir une meilleure personne n’a pas le temps de critiquer les autres. »

-Mère Teresa-


Quelques conseils à suivre pour renforcer son estime de soi

Certains conseils, si vous les appliquez, pourront vous aider à renforcer votre estime de vous-même ; ainsi, votre mal-être ne se répercutera pas sur d’autres personnes, qui ne le méritent pas :

  • Se rappeler de ses succès et de ses réussites
  • Accepter ses erreurs sans se juger ni se critiquer soi-même
  • Ne pas chercher l’approbation des autres, mais de soi-même
  • Se rappeler des valeurs positives que l’on a en tant que personne, et faire une liste si nécessaire
  • Accepter sa façon d’être, les choses que l’on veut faire et son état émotionnel ; ainsi, on renforce son estime de soi
  • Surmonter le passé et apprendre de ses erreurs

Mujer-feliz-agarrada-a-una-seta-768x768


« L’estime de soi, c’est la capacité que l’on a de se connaître, de s’accepter et de se valoriser soi-même, ce qui nous permet de mener une vie plus équilibrée, plus joyeuse, plus harmonieuse et plus productive »

-Reny Yagosesky-


A découvrir aussi