Émotions qui abîment le cœur

22 novembre 2016 dans Emotions 0 Partagés

Le cœur permet d’unifier tous les aspects de la personne, puisque c’est l’organe à travers lequel l’amour se canalise, à travers lequel on comprend l’incompréhensible et on pardonne l’impardonnable.

N’importe quel changement déclenche des comportements primitifs et si ces changements sont grands, ils peuvent durer assez longtemps, modifiant ainsi la personnalité jusqu’à changer la manière de prendre des décisions et d’agir au niveau émotionnel.

De plus, notre cœur est le centre duquel émanent les plus émotions authentiques et puissantes, les mêmes qui,mal régulées, peuvent provoquer des dommages irréversibles comme des maladies cardiaques.

Quand les émotions basiques sont déséquilibrées, et que la crainte ou la tristesse sont très présentes, une répression répétée avoir un impact sur les besoins expressifs de cet organe, générant alors une surcharge émotionnelle.

Les problèmes de cœur se manifestent sous forme d’arythmie, de palpitations, d’infarctus, de pouls faible, de tension sanguine et de tension dans la poitrine.

Parfois, les maux n’entrent pas par le corps mais par le cœur.

Quelle est le lien entre le cœur et les émotions ?

Des études scientifiques ont démontré que la communication entre le cerveau et le cœur se fait par deux voies.

En d’autres termes, le cœur envoie des signaux au cerveau tout comme le cerveau en envoie au cœur. En conséquence, si le cœur bat d’une manière cohérente (pas stressée), il envoie des signaux au cerveau pour qu’il élimine le stress via un processus physiologique de réduction d’hormones du stress et d’augmentation d’hormones positives.

homme-coeur-cerveau

Le rythme cardiaque est un fidèle reflet de notre état émotionnel. La régulation émotionnelle d’une personne est reflétée dans ses battements de cœur qui à son tout a un impact sur le reste du corps.

Le corps interprète ses battements en lien avec l’état physiologique émotionnel dans lequel on se trouve, que ce soit des états émotionnels négatifs, stressés, tendus, de peur ou des états émotionnels positifs, joyeux, tranquilles, en paix, calmes etc.

Le changement psychologique qui se produit avec la modification du fonctionnement du cœur serait lié à la conscience intéroceptive, c’est-à-dire, à la manière dont notre cerveau interprète l’information de son propre état à ce moment-là.

Les émotions ne sont ni dans le cerveau ni dans le cœur, elles sont inter-connectées.

Comment les émotions affectent-elles le cœur ?

Les problèmes cardiaques sont, dans une certaine mesure, dus aux déséquilibres émotionnels, se manifestant dans de la nervosité, de l’anxiété, des problèmes pour contrôler d’autres émotions.

Au niveau psychologique, dans des comportements maniaco-dépressifs, de l’hystérie, des rires excessifs ou inappropriés, de la tristesse, de la vulnérabilité, du manque de volonté, de l’hypersensibilité, de l’insomnie. Au niveau mental, dans de la fragilité et des pertes de mémoire.

Tous ces déséquilibres émotionnels peuvent endommager grandement le cœur, au point qu’un déficit de contrôle émotionnel peut provoquer des problèmes dans l’abdomen supérieur, de la fragilité, de la chaleur, de la fatigue, un corps tendu, de la dépression, des maux de tête, du froid au niveau des extrémités, des douleurs d’épaules, des nausées et/ou de la transpiration excessive.

femme-fleurs-chemise

Ces symptômes, provoqués par le manque de contrôle émotionnel, sont ceux qui provoquent des problèmes de cœur comme les arythmies, les palpitations, les infarctus, le pouls faible, la tension sanguine et la tension dans la poitrine.

La prise de conscience de ces symptômes, avec la clarté des objectifs, peut nous faire savoir si nous sommes en harmonie avec nos pensées, nos sentiments et nos actions.

Cette prise de conscience provient de la rationalisation d’une vision claire et directe, qui émane de ce que notre cœur veut nous dire, aussi bien au niveau physiologique qu’au niveau émotionnel.

Contrôler les états émotionnels négatifs et favoriser les états positifs est le premier objectif sur le chemin de la transformation et de la guérison personnelles qui nous aidera à conserver une bonne santé émotionnelle et cardiaque.

Quel est le seul organe qui, même détruit, continue à fonctionner ?
Partager
A découvrir aussi