5 manières étranges de renforcer votre mémoire

· 3 octobre 2016

La mémoire est très étrange. Les mécanismes que nous pouvons utiliser pour nous souvenir d’un événement ou pour apprendre quelque chose sont fascinants. L’oubli peut nous poser de nombreux problèmes dans notre existence car nous pouvons effacer de notre mémoire des choses qui sont si extravagantes qu’elles surprennent notre entourage.

Avez-vous déjà changé votre montre de bras pour vous souvenir de quelque chose ou écrit des post-it un peu partout dans votre appartement pour être sûr de ne pas oublier une tâche à effectuer ? Les mécanismes que nous employons pour mémoriser ce que nous voulons sont nombreux, même s’ils n’apparaissent pas directement liés au souvenir que nous souhaitons conserver ou évoquer.

Même si cela peut vous paraître plus qu’étrange, les petits gestes que nous venons d’évoquer peuvent être très utiles pour stimuler nos souvenirs et renforcer notre mémoire. De nombreuses études scientifiques se sont attachées à démontrer toutes les stratégies du quotidien que nous pouvons mettre en place pour nous souvenir de quelque chose. Et les résultats sont étonnants.

Faire une courte sieste

Les études menées sur le sujet suggèrent que faire une petite sieste rapide peut être très efficace pour stimuler la mémoire. Dans le cadre d’une enquête, les scientifiques se sont aperçus que les participants qui dormaient entre 45 et 60 minutes avant de réaliser un exercice relatif à la mémoire avaient des résultats jusqu’à 5 fois supérieurs à ceux qui n’avaient pas dormi.

femme-faisant-la-sieste

De nombreuses recherches convergent sur le fait que le sommeil joue un rôle très important dans le développement de la mémoire. Nous avons besoin de dormir la nuit car c’est durant ce laps de temps que notre mémoire se consolide et que le cerveau se « nettoie ». Les scientifiques ont découvert que dormir juste après avoir appris quelque chose peut grandement nous aider à bien la mémoriser.

Bouger les yeux sur les côtés

Bouger nos yeux sur les côtés nous permet de nous souvenir de quelque chose et de stimuler nos souvenirs. Plusieurs études se sont accordées sur ce point, même si elles ne parviennent pas véritablement à expliquer pourquoi. Les chercheurs suggèrent que les mouvements oculaires horizontaux peuvent activer et mettre en relation les deux hémisphères du cerveau.

Dans une étude sur le sujet, les scientifiques ont découvert que les participants qui bougeaient leurs yeux sur les côtés durant 30 secondes chaque matin avaient un rendement mémoriel supérieur de 10% à celui des autres. Ils ont également constaté que les mouvements oculaires latéraux avaient la capacité de réduire les erreurs dans des exercices liés à la mémoire de plus de 15%.

Serrer les poings

Serrer les poings nous permet d’avoir un meilleur contrôle sur notre mémoire, selon plusieurs études convergentes. Une étude en particulier est parvenue à démontrer que les personnes qui serrent le poing du côté dominé de leur cerveau avant d’apprendre quelque chose, le serraient également lorsqu’elles rappelaient à leur mémoire ce souvenir précis. Il s’agirait donc d’un geste efficace pour mémoriser des informations.

Même si les raisons de ce phénomène sont encore obscures, le fait de serrer les poings permettrait d’activer les zones du cerveau impliquées dans la mémorisation et le souvenir.

Mâcher du chewing-gum

bulle-de-chewing-gum

Mâcher du chewing-gum est une petite astuce qui peut vous aider à donner une impulsion importante à votre mémoire pour vous souvenir de quelque chose. Dans une étude sur le sujet, des chercheurs ont découvert que les participants qui mâchaient du chewing-gum durant un test sur la mémoire et l’attention avaient des résultats supérieurs de 25% à ceux qui ne le faisaient pas.

Même si les raisons de ce phénomène ne sont pas encore connues, certains scientifiques pensent que ce geste peut augmenter les niveaux d’oxygène dans l’hippocampe, une zone du cerveau associée à la mémoire et à l’attention.

Une autre étude est parvenue à démonter que mâcher du chewing-gum durant les moments précédents un test a aidé les participants à se souvenir de 25 à 50% de plus de choses que ceux qui ne le faisaient pas.

Même si les chercheurs n’ont pas pu expliquer précisément les raisons de ces résultats, ils ont suggéré que le chewing-gum augmente la circulation du sang dans le cerveau, ce qui permet de donner une impulsion cognitive qui améliore le rendement intellectuel des personnes ayant cette habitude pendant quelques minutes.

Écouter de la musique

couple-ecoutant-de-la-musique

Une étude a démontré que certains types de musique sont utiles pour évoquer des souvenirs. L’information qui est apprise tout en écoutant de la musique peut être récupérée simplement en se souvenant de la musique, comme une sorte de jeu mental.

Le professeur et chercheur Antonio Matas Terron, de l’Université de Malaga, affirme qu’écouter de la musique favorise le rendement scolaire, même si tout dépend du rythme, du style et du volume auquel est écoutée. Selon Matas Terron, le rythme musical sert à modifier la perception du temps.

Il est important de n’utiliser que de la musique instrumentale pour faciliter ce processus. Les chansons peuvent en effet être totalement contre-productive pour la mémorisation. La musique doit être écoutée sur des plages de 20 minutes au maximum, car l’attention diminue après ce laps de temps.