J’adore les câlins qui me font fermer les yeux

24 janvier 2016 dans Emotions 2 Partagés

J’adore ces câlins qui me font trembler, qui réussissent à arrêter le temps et à stopper ma respiration. Je les adore car ils me recomposent et font que mes peines et mes peurs s’éloignent.

J’aime les câlins qui, même s’ils ne résolvent rien, m’aident à dire aux adversités qu’elles ne fonctionneront pas avec moi, et qu’elles ne vont pas faire tomber mes murs, ni détruire mes récoltes.

J’adore ces câlins car ils cassent les absurdités, ils m’aident à garder un équilibre, ils me réconfortent et révèlent mon essence au grand jour.

Je les adore car ils me transmettent une tendresse si idéale que je dois me pincer pour savoir si je rêve ou si ce que je vis fait vraiment partie de mon univers.

Alors, je le confesse, ces câlins sont ma faiblesse. Ils me font fondre rien qu’en y pensant. Ils me protègent, ils m’enveloppent, ils me font sentir que la vie n’est ni injuste ni mauvaise, et qu’il n’existe rien de mieux que de la sentir à travers la peau.

amour-olga

La peau appartient à celui qui la hérisse

Le fait de sentir cette tendresse fait que ma peau tremble et alors, pendant un moment, elle cesse d’être mienne et elle commence à appartenir à celui qui la hérisse.

Tout le monde ne peut pas obtenir cela de nous, mais seulement les personnes qui font partie des privilégiées de notre vie.

Ce sont celles qui nous soutiennent, avec ces câlins qui arrivent quand les espoirs se crevassent, quand nos fenêtres grincent et lorsque les opportunités jouent à cache-cache.

Les personnes qui réussissent à faire hérisser notre peau sont celles qui nous apportent des preuves, des leçons et de la constance. Ce sont les personnes pour qui c’est une chance de vous aimer et de vous avoir à leurs côtés.

couple-s'embrassant-dans-l'air

Quand notre peau se hérisse, personne ne se souvient des coups durs de la vie.

Nous ne nous en souvenons plus car c’est dans ce véritable contact que l’on ressent une vraie raison de continuer à sourire sans regarder en arrière, tout en mettant un point final aux paris échoués et aux batailles vaincues.

J’aime ces bras qui recomposent tous mes morceaux brisés

J’adore penser à ces câlins qui me serrent et qui recomposent tous mes morceaux brisés.

C’est une sensation merveilleuse que de sentir que le monde chaotique se réorganise sous mes pieds, et que je peux passer mon chemin et aller de l’avant.

C’est ainsi que je me rends compte que pour dépasser les mauvaises passes, il faut affronter les choses, persister, surmonter une averse et espérer que le meilleur arrive.

Grâce à cette idée, on peut réussir à rassembler tous les morceaux qui me sauvent et qui referment mes blessures.

Alors, je suis préparé à sauter dans le vide si on me le demande, même si j’ai la certitude que ce n’est pas suffisant, car je sais que trébucher n’est pas humain ; mais se battre est humain.

mere-et-fille-sous-une-couverture

Peut-être que je suis trop sensible mais il y a des gestes qui résolvent tous mes problèmes, et même ma vie.

C’est comme si on rechargeait mes piles et que l’on branchait ma batterie à une ligne à haute tension.

Même si je n’explose pas, les petits papillons qui se trouvent en moi éclosent. Alors, tout me paraît plus joli, avec plus de couleurs et moins de gris.

C’est le grand effet des câlins et la principale raison pour laquelle nous adorons en recevoir et les contempler.

Non seulement, ils nous font nous sentir extraordinaires, mais ils nous donnent également la possibilité d’être uniques, exceptionnels et naïfs.

Ce sont des expériences qui font déborder l’âme de bonheur, qui nous rappellent que nous sommes tous sous le même ciel et qu’en nos mains, nous avons la clé de tous les chemins qui nous mènent au bonheur.

A découvrir aussi