5 stratégies pour booster votre esprit critique

22 mai 2018 dans Développement personnel 0 Partagés
profil de tete de femme

Si vous maximisez votre pensée critique, vous aurez à votre disposition une « arme » exceptionnelle de construction massive. Après tout, il s’agit de quelque chose d’aussi simple que d’appliquer un scepticisme sain. Combiné à une éthique personnelle adéquate et à un esprit plus ouvert, ça peut nous permettre de mieux survivre dans tous ces contextes où, souvent, nous sommes obligés de penser de façon linéaire.

Peut-être avez-vous déjà entendu dire que nous sommes dans ce qu’ils appellent l’ère post-vérité. Que ce soit exagéré ou pas, avoir une pensée critique n’est ni plus ni moins qu’un besoin vital. Si nous admettons que nous traversons une «crise de vérité», où l’on fait souvent appel à nos émotions pour influencer nos actions, il est essentiel que nous y réagissions et que nous le fassions de la meilleure façon possible.

« L’esprit qui s’ouvre à une nouvelle idée ne revient pas à sa taille d’origine. »

Albert Einstein

Dans une étude publiée à l’Université de Cambridge en janvier de cette année, une idée importante a été soulignée. Le département de psychologie de cette institution universitaire bien connue, a souligné qu’au-delà du coefficient intellectuel, au-delà du fait d’avoir une haute intelligence, ce qui pourrait vraiment améliorer notre vie est d’avoir une bonne pensée critique.

Les auteurs eux-mêmes soulignent qu’une personne bien formée à cette capacité est capable de prendre des décisions plus pertinentes. En outre, elle cesse d’être manipulable dans l’intérêt de la publicité ou des sphères politiques, étant capable de résoudre les problèmes de manière plus créative, autonome et efficace. Nous faisons sans aucun doute face à une merveilleuse ressource psychologique qui mérite d’être travaillée. Améliorer votre pensée critique est possible et les stratégies qui suivent peuvent vous aider à y parvenir.

femme voulant booster son esprit critique

Comment booster votre pensée critique ?

Bien qu’il puisse y avoir une certaine inertie initiale, personne ne vient au monde doté d’une aptitude innée pour appliquer une pensée critique à ce qui se passe dans son environnement. Cette compétence s’entraîne, s’apprend, s’intériorise et se transforme en fonction de nos besoins, de notre personnalité et de nos expériences. C’est un rétrocontrole continu dans lequel il ne faut pas être passif, ne pas être conformiste mais où il faut s’appliquer tous les jours une bonne motivation.

Voyons maintenant comment nous pouvons y parvenir.

1. Développez vos perspectives, ne vous contentez pas d’une seule option

Si on nous disait dès à présent que le monde allait prendre fin demain, 60% de la population chercherait un bunker où se cacher immédiatement. 20% du reste ferait tout leur possible pour trouver une alternative, une stratégie pour éviter l’arrivée de cette supposée apocalypse. La troisième option, qui représenterait les 20% restants, serait celle des sceptiques. Ceux qui demanderaient, est-ce que le monde va vraiment finir? Qui le dit?

Un scepticisme sain, intelligent et habile est sans doute le premier filtre. Un filtre envers les informations, les opinions, les affirmations ou les commentaires que nous entendons tous les jours.

2. Soyez proactif, pas réactif

Au lieu de la vivre, beaucoup d’entre nous réagissent à la vie. Nous réagissons aux problèmes, faisons face aux difficultés et aux défis sans savoir qu’il existe une autre façon d’exister: être proactif. Cependant, que signifie être proactif ?

  • Cela signifie ne pas rester immobile à regarder comment les changements qui se produisent autour de nous se produisent sans notre intervention: faites vous-même bouger les choses, trouvez vos propres défis desquels vous allez apprendre en vous faisant trouver de nouvelles ressources, fixez-vous des objectifs et travaillez vers eux chaque jour…
  • Votre pensée critique est également cette force psychologique qui vous aidera à agir de façon plus habile et réflexive. C’est-à-dire que, au lieu de réagir légèrement ou de façon démesurée face à une situation difficile ou complexe, cette approche vous aidera à adopter une attitude plus constructive, ciblée, adaptée et même ingénieuse. Chaque défi impliquera de l’apprentissage.
  • image feminine colorée

3. Une pensée plus éthique

Dans notre société on peut remarquer que la pensée dichotomique ou extrême est à la mode. Autrement dit , une chose est soit bonne soit mauvaise. Les gens sont d’accord avec nos idéaux et nos valeurs ou ils ne le sont pas. Vous êtes un ami ou vous êtes un ennemi, vous êtes bleu ou vous êtes rouge… Que gagnons-nous réellement à appliquer ce genre de filtres moraux ? En vérité, très peu de choses.

Si nous pouvions appliquer une pensée plus critique, pour réfléchir et relativiser toutes ces dichotomies, nous découvririons et apprécierions notre capacité à utiliser différents points de vue. S’ouvrir avec curiosité à toute cette palette d’opinions, de caractéristiques, de particularités et de détails qui marquent nos scénarios, nous enrichirait infiniment.

4. Plus de sens de l’humour, s’il vous plaît

Un bon sens de l’humour va de pair avec l’intelligence. Qui sait se moquer de lui-même, qui sait trouver le point lumineux dans la brume, jouer avec la réalité pour le relativiser, le transformer avec grâce et originalité, faire rire les autres avec son esprit a un don précieux.

Ainsi, votre esprit critique est aussi un outil pour montrer votre capacité à avoir une vision plus claire de la réalité, à éviter de vous laisser emporter par les frustrations, les colères irrésolues ou les malentendus qui ne nous mènent nulle part.

5. Prendre conscience de vos distorsions cognitives

Laisser notre attention vitale se laisser entraîner dans des distorsions cognitives, telles que le négativisme, la sur-généralisation, la pose d’étiquettes, l’approche polarisée ou une attention sélective à ne voir que ce que nous voulons, limite complètement notre pensée critique.

Nous devons prendre conscience de ces ressources irrationnelles si communes dans nos esprits. Nous devons relativiser, élargir les visions et les horizons et, tout simplement, nous rappeler que, comme nous critiquons souvent ceux qui nous entourent, il est également nécessaire d’être critique envers nous-mêmes.

jeune homme dans un cercle de livres

Pour conclure, disons simplement que, comme on peut le deviner, développer cette force psychologique demande du temps. Cependant, si vous voulez vraiment maximiser votre esprit critique, n’oubliez pas un conseil simple: soyez libre, libre de pensées et de volonté. Brisez les chaînes et observez le monde avec humilité, en prenant conscience de tout ce que vous pouvez apprendre, des grandes possibilités qui vous entourent…

A découvrir aussi