3 types d’amitié selon Aristote

8 avril 2018 dans Amitié 399 Partagés
trois oiseaux

Aristote, dans son oeuvre, a toujours accordé une valeur particulière au thème de l’amitié. Pour lui, il s’agissait d’un bien précieux et d’un stimulant pour une vie heureuse. Cependant, il a spécifié qu’au cours de notre vie, nous pourrions connaître trois types d’amitié, trois types de lien spéciaux ; seul l’un d’eux pourrait s’élever à une forme de relation supérieure, à un lien exceptionnel éloigné de l’intérêt et du simple hasard.

Comme c’est bien connu, Aristote était un véritable polymathe. Ses savoirs ou, plus concrètement, son ample curiosité, lui ont permis de dominer des sujets aussi divers que la logique, la science, la philosophie… Ainsi, une chose qui nous interpelle sûrement lorsque nous lisons certaines de ses œuvres comme Ethique à Nicomaque est qu’il décrit l’être humain comme une créature extrêmement sociale. Il nous décrit comme des animaux sociaux et l’amitié est sans doute la façon la plus satisfaisante de cohabiter.

“Personne ne voudrait vivre sans amis, même en étant en possession de tous les autres biens existants.”

-Aristote-

Il est possible qu’à son époque, ce sage n’ait pas eu accès ou la possibilité d’accéder à des façons de connaître les mystères du cerveau. Or, si la science moderne a pu nous démontrer quelque chose, c’est que cet organe a besoin d’interaction sociale pour se développer, pour survivre et pour jouir d’une santé adéquate. Nous sommes assurément des animaux sociaux, des créatures qui ont besoin de liens puissants avec nos semblables. Cependant, ces liens auxquels nous devrions aspirer doivent s’appuyer sur une série de piliers.

aristote

Les trois types d’amitié qui caractérisent l’être humain

Souvent, nous considérons les philosophes classiques comme des puits de sagesse respectables mais distants. Ce sont ces voix du passé que nous citons de temps en temps dans le but d’informer, tout en pensant que l’héritage millénaire qu’ils nous ont laissé n’a plus grand-chose à voir avec les besoins et les caractéristiques du monde actuel. Nous avons tort. Qui plus est, au milieu de toute notre angoisse existentielle, il est bon de se replonger dans leurs savoirs pour découvrir d’authentiques textes de croissance personnelle.

Éthique à Nicomaque est l’un d’eux. Il s’agit d’un travail révélateur sur la façon dont nous pouvons trouver le bonheur et sur la place qu’occupent nos relations sociales dans notre quotidien. Pour Aristote, l’amitié est un échange qui nous permet d’apprendre à recevoir et à donner. Cependant, au lieu d’être conçue comme un système de paiements et de dettes, nous devons nous souvenir “qu’il n’y a rien de noble à être anxieux face à des faveurs car seul le malheureux a besoin de bienfaiteurs et l’amitié est avant tout liberté. L’état le plus vertueux de l’être”.

Par ailleurs, une chose que nous explique Aristote dans cette oeuvre est qu’il existe trois types d’amitié. Nous les avons probablement rencontrés plus d’une fois au cours de notre vie.

L’amitié intéressée

Le fait que les personnes s’utilisent entre elles est une chose bien connue. Certaines le font plus fréquemment, d’autres ne le conçoivent même pas et quelques-unes comprennent l’amitié de cette façon : “j’entame une relation de fausse amitié avec toi en espérant pouvoir en tirer des bénéfices”.

Il est vrai que même si nous pouvons compter sur un ou plusieurs amis, nous espérons tous en obtenir quelque chose: du soutien, de la confiance, la possibilité de construire de bons moments, le partage de loisirs, etc. Certains utilisent aussi l’adulation et la manipulation pour obtenir des bénéfices plus élevés : position sociale, reconnaissance…

marionnette

L’amitié qui ne cherche que le plaisir

Voici l’un des trois types d’amitié que nous connaissons sûrement très bien. Il s’agit d’une interaction qui a souvent lieu au cours de l’adolescence et de notre vie de jeune adulte. Plus tard, lorsque nous devenons plus sélectifs, précautionneux et appliquons les filtres adéquats, il est commun de voir arriver ce type d’amitié à double tranchant.

En quoi l’amitié intéressée est-elle différente de celle qui ne recherche que le plaisir? Dans la première, la personne cherche à obtenir un bénéfice, que ce soit des faveurs, un accès à d’autres personnes, une reconnaissance, etc. Dans le cas de la seconde dimension, on cherche simplement à passer de “bons moments”.

Elle concerne ces personnes orientées vers un hédonisme vide et insignifiant, qui cherchent à passer du temps avec les autres pour partager exclusivement des moments de relâchement, de joyeuse complicité, de bien-être plaisant. Ainsi, dès que l’autre personne a besoin d’un soutien sincère lorsqu’un problème surgit ou lorsque les choses se compliquent, ce faux ami s’évapore dans la nature, comme un sucre dans une tasse de café.

L’amitié, pour Aristote, consiste à vouloir et à chercher le bien de l’ami, favorisant ainsi  notre propre réalisation individuelle en prenant soin de ce lien si spécial. 
Partager

L’amitié parfaite

Parmi les trois types d’amitié définis par Aristote, il existe l’amitié idéale, la plus solide, la plus exceptionnelle, qui est réellement possible. Il s’agit de cette amitié au sein de laquelle, au-delà de l’utilité ou du plaisir, il existe une estime sincère de l’autre tel qu’il est. On retrouve une sorte d’altruisme dans ce lien qui ne recherche pas le moindre profit, à travers lequel on souhaite simplement partager les bons moments, la routine du quotidien et aussi être cette référence permanente à  consulter pour recevoir du soutien.

C’est l’amitié basée sur la bonté, celle qu’Aristote a presque décrite comme une relation de couple. Car, en fin de compte, les amis parfaits, les amis du cœur sont peu nombreux, voire rares; ce sont ces références qui nous permettent de construire un sens très profond de l’intimité. Il s’agit de cette amitié qui nous fait accumuler des expériences précieuses, des souvenirs et des promesses que ni la distance, ni le temps ne pourront détruire.

amitié

Pour conclure, il est possible que nous connaissions actuellement les trois types d’amitié décrites par Aristote: des personnes qui attendent quelque chose de nous, des amis qui cherchent seulement à nous retrouver pour partager de bons moments et des personnes exceptionnelles qui sont toujours présentes, contre vents et marées. Des amis que nous ne changerions pour rien au monde et qui font de cette vie un voyage aussi supportable qu’intéressant…

A découvrir aussi