SPIN : un test pour évaluer la phobie sociale

Le SPIN, en raison de sa simplicité et de ses bonnes propriétés psychométriques, est une excellente option dans la détection de la phobie sociale.
SPIN : un test pour évaluer la phobie sociale

Dernière mise à jour : 18 juillet, 2022

La phobie sociale est un trouble anxieux vraiment limitant pour ceux qui en souffrent. Heureusement, il existe des protocoles de traitement efficaces pour y remédier, mais pour cela il est indispensable de poser un bon diagnostic. Parmi les instruments utilisés pour mesurer l’anxiété sociale, le SPIN constitue un inventaire de dépistage très utile.

Les informations qu’il fournit sont insuffisantes et doivent toujours être complétées par une évaluation plus approfondie. Néanmoins, c’est une première étape efficace pour détecter la présence de phobie sociale chez un individu. Nous nous pencherons donc ci-après les caractéristiques les plus pertinentes de ce test.

SPIN

Qu’est-ce que la phobie sociale ?

Avant de voir comment se structure le test et ce qu’il mesure spécifiquement, il convient de comprendre en quoi consiste la phobie sociale. Ce trouble anxieux se caractérise par une peur excessive et irrationnelle des situations sociales.

La peur d’être jugé ou évalué négativement par les autres conduit l’individu à éviter les interactions ou à les admettre au prix d’un grand inconfort.

Elle peut alors s’accompagner de symptômes physiques, tels que bouffées vasomotrices, maux d’estomac, sécheresse de la bouche et autres manifestations physiologiques de l’anxiété. La phobie sociale interfère énormément dans la vie de la personne, car la connexion avec les autres est essentielle dans tous les domaines.

Les activités quotidiennes telles que téléphoner, avoir une conversation informelle ou manger en public peuvent être un véritable cauchemar pour les phobiques sociaux. De plus, l’évitement des situations redoutées ne fait que contribuer à augmenter l’inconfort et le sentiment d’incapacité. De sorte que le trouble se perpétue et rétro-alimente.

SPIN : Inventaire des phobies sociales

Structure

Le SPIN est une échelle auto-appliquée, simple et rapide à remplir. Il se compose de seulement 17 déclarations qui reflètent les symptômes en lien avec la phobie sociale. La personne doit sélectionner l’intensité avec laquelle elle apparut dans sa vie au cours de la dernière semaine. Pour cela, elle dispose de cinq options de réponse allant de 0 (absent) à 4 (invalidante, il la dérangea à l’extrême).

Les items traitent des problèmes liés à la peur, à l’évitement et à l’inconfort psychologique ressenti. Le score total fourni par le test varie entre zéro et 68 points, augmentant la probabilité de souffrir de phobie sociale à mesure que le score obtenu augmente.

Items du SPIN

  1. J’ai peur des figures d’autorité.
  2. Ça me dérange de rougir devant les gens.
  3. Les fêtes et les événements sociaux me font peur.
  4. J’évite de parler à des inconnus.
  5. Cela m’effraie (ou m’angoisse) beaucoup qu’ils me critiquent.
  6. J’évite de faire des choses ou de parler à certaines personnes par peur d’être gêné.
  7. Transpirer devant d’autres personnes me rend anxieux ou stressé.
  8. J’évite d’aller aux fêtes.
  9. J’évite les activités dans lesquelles je suis le centre de l’attention.
  10. Parler à des inconnus me fait peur.
  11. J’évite de parler en public.
  12. Je ferais n’importe quoi pour éviter d’être critiqué.
  13. Je ressens des palpitations cardiaques quand je suis avec des inconnus.
  14. J’ai peur de faire des choses quand les gens me regardent.
  15. Mes plus grandes craintes sont de me sentir gêné ou idiot.
  16. J’évite de parler à qui que ce soit avec autorité.
  17. Que les autres me voient hésiter, rougir ou trembler m’angoisse ou me stresse.

Version abrégée

Une version abrégée de ce questionnaire a été établie qui n’utilise que les énoncés 6, 9 et 15. Les réponses données à ces items prédisent la probabilité que la personne souffre d’anxiété sociale de 90 %.

SPIN

Utilité de l’Inventaire des Phobies Sociales (SPIN)

Cet instrument possède des propriétés psychométriques adéquates, a une bonne fiabilité et validité, et est capable de détecter avec précision la présence d’anxiété sociale. Il semble également être en mesure de faire la distinction entre les troubles d’anxiété sociale et l’anxiété généralisée. C’est donc une mesure fiable.

Cependant, il s’agit d’un instrument de dépistage, de sorte qu’il dispose d’une capacité limitée. Si, après application, on trouve des résultats compatibles avec un diagnostic d’anxiété sociale, il faudra procéder à une évaluation plus approfondie avec d’autres types d’instruments. Les informations qu’il fournit, bien qu’utiles pour la détection, sont insuffisantes pour le diagnostic et le traitement.

Pour cette raison, les données obtenues doivent toujours être contrastées et complétées par d’autres options d’évaluation. Dans tous les cas, ses bonnes propriétés, ajoutées à sa simplicité et sa rapidité, font du SPIN une excellente alternative.

Cela pourrait vous intéresser …

Cela pourrait vous intéresser ...
Timidité et phobie sociale : en quoi diffèrent-elles ?
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Timidité et phobie sociale : en quoi diffèrent-elles ?

Il est facile de confondre l’introversion avec la timidité et phobie sociale, bien qu’il s’agisse de réalités très différentes.



  • Bravo, M. A., González Betanzos, F., Castillo Navarro, Á., & Padrós Blázquez, F. (2017). Evidencias de validez de la versión en español del Inventario de Fobia Social (SPIN). Universitas Psychologica16(2), 152-163.
  • Connor, K. M., Kobak, K. A., Churchill, L. E., Katzelnick, D., & Davidson, J. R. (2001). Mini‐SPIN: A brief screening assessment for generalized social anxiety disorder. Depression and anxiety14(2), 137-140.