Ce qui doit revenir reviendra, sous d’autres formes et à d’autres moments

9 août 2017 dans Psychologie 0 Partagés

Au final, il arrive un moment dans la vie où on apprend à laisser partir certains rêves, certaines amitiés et certaines amours qui ont pourtant signifier énormément pour nous. Mais nous le faisons tout en sachant que ce qui doit revenir reviendra sous une autre forme, avec d’autres visages, avec des sourires plus sincères et des vents nouveaux capables de se renouveler une, dix, mille fois.

Il est curieux de voir comment le monde de la littérature de l’enfance nous offre parfois de merveilleux enseignements pour la croissance personnelle. Voici un exemple dans Le Magicien d’Oz de Lyman Frank Baum. Dans cette histoire inoubliable de la littérature, nous faisons la connaissance d’une jeune fille qui est emportée par une puissante tornade et qui arrive dans un monde étrange et inconnu.

« Je ne peux pas revenir à hier, car je suis déjà une personne différente. »

-Lewis Carroll-

Depuis que Dorothy est arrivée au monde d’Oz, elle ne souhaite qu’une chose : rentrer chez elle. Petit à petit, sa peur du début face à cette situation terrifiante et nouvelle diminue grâce à ses nouveaux et singuliers amis, à ses chaussures en argent et son objectif très concret : arriver jusqu’au magicien d’Oz pour lui demander de rentrer chez elle. Pour y arriver, elle n’a qu’à suivre la route de briques jaunes.

Ainsi, et après de nombreuses aventures et mésaventures, la jeune fille découvre qu’en réalité, la possibilité de rentrer chez elle a toujours été là, présente dans son intérieur. Mais ce voyage fascinant est clé pour réveiller une à une ses forces personnelles et ce courage sans égal que nous protégeons dans un recoin de notre être.

Se perdre, s’éloigner de notre chemin de toujours n’est pas si mauvais que cela peut sembler au début. Laisser partir certaines choses, certaines personnes, certains projets, rêves et ambitions n’est pas non plus une fatalité. Car au final, ce qui compte, sont les étapes et tout ce qui a été appris. Il n’y a qu’ainsi que nous permettrons à ce qui doit arriver d’arriver, alors que nous avancerons sur cette route de briques jaunes qui représente la croissance personnelle – ou même ce « sentier d’Or » dont nous parle le Bouddhisme.

Ce qui doit revenir reviendra en temps et en heure, pendant que nous continuons à avancer

Andrea est ingénieure. Elle a créé un moyen de transport sophistiqué et original pour les animaux domestiques qui s’adapte aux sièges arrières des voitures, ce qui garantit la sécurité et le confort de ces animaux. À chaque fois qu’elle présente son projet à un entrepreneur, elle explique que sa proposition sauverait la vie d’une infinité d’animaux qui, aujourd’hui, meurent dans les accidents de la route.

Jusqu’à présent, une seule personne s’est intéressée à l’idée d’Andréa, mais après un premier « oui », l’entreprise s’est rétractée, disant que le produit ne serait pas rentable. Cependant, notre ingénieure ne s’est pas rendue. Elle n’a permis à personne de démolir aucun de ses rêves. Andréa comprend qu’elle doit continuer à travailler, elle s’est dit à elle-même qu’elle devait peut-être innover dans d’autres matériaux plus économiques, mais aussi plus sûrs. Qu’elle devait peut-être s’ouvrir à d’autres marchés, présenter son idée à l’étranger…

Elle sait que les opportunités reviendront, mais elles reviendront en temps et heure. Elle a totalement confiance dans le fait que des personnes et des organismes seront attirés par son projet et pour cela, elle ne cesse jamais d’investir son temps dans des idées et des efforts. Cette jeune ingénieure aura sûrement du succès tôt ou tard et comme nous le dit le philosophe José Antonio Marina, le talent est de l’intelligence en action. Bien que parfois, nous pensons que tout est perdu, la route de briques jaunes est toujours là… Devant nous.

Perdre, recevoir une réponse négative, échouer, trébucher trois fois sur la même pierre ou même tomber amoureux-se de la personne la moins adéquate du monde… tout a une fin : accepter un apprentissage. Et mieux encore, toutes ces difficultés sur le chemin équivalent à devoir améliorer de force nos objectifs de vie, car après la « tornade », arrivent le calme et l’obligation de tisser un nouvel objectif personnel plus beau, plus digne, plus fort et avant tout plus résistant.

Tôt ou tard, les opportunités reviendront et quand ce sera le cas, nous serons parfaitement préparé-e-s.

Lisez aussi : C’est parfois quand les opportunités sont épuisées que la meilleure option possible apparaît

Tout ce qui revient, revient sous une autre forme

Les étoiles sont si loin de nous que même la lumière des plus proches mettent des années à nous parvenir. Mais, parfois nous oublions cela et nous nous délectons en les regardant une à une sans penser que peut-être l’une d’entre elles n’existe plus à cette heure-là, que certaines ont peut-être déjà explosé il y a longtemps, se sont désintégrés dans le vide cosmique sous forme de poussière d’étoiles.

« Ne t’en vas pas au-dehors, rentre en toi-même, au cœur de la créature habite la vérité. »

-Saint Augustin-

Tout ce qui revient jusqu’à nous n’est pas authentique, nous le savons, tout comme la lumière de ces étoiles. Parfois, nous perdons un amour et nous en attendons un meilleur, un plus passionné, plus lumineux et plus romantique. D’autres fois, nous laissons échapper une opportunité et nous espérons avoir la même chance le plus tôt possible, dans un clignement d’yeux. Mais rien de tout cela n’arrive aussi vite que nous le souhaitons ou de la manière dont nous le rêvons.

Il faut être patient-e et comprendre que les choses reviennent, sans aucun doute, mais toujours sous une autre forme : avec un amour plus tranquille et enrichissant, peut-être. Avec une opportunité moins reluisante, mais peut-être plus bénéfique.

Il s’agit seulement d’être réceptif-ve et de chausser, finalement les mêmes chaussures que celles de Dorothy dans le Magicien d’Oz. Car en réalité, même si le cinéma a voulu nous faire croire qu’elles étaient rouges, l’auteur du livre Lyman Frank Baum les a imaginées argentées pour une raison bien précise.

Les chaussures de Dorothy représentaient le ‘fil d’argent’ de la croissance spirituelle. C’est le lien via lequel on acquiert une vision plus nette des choses et notre propre identité pour atteindre la sagesse. Pour comprendre que la vie est un voyage dans lequel nous gagnons et nous perdons des choses, où rien n’est permanent et où chaque chose qui arrive jusqu’à nous est un cadeau exclusif que nous devons savoir apprécier.

Lisez aussi : Regrettez ce que vous ne faites pas, pas ce que vous faites

A découvrir aussi