Quelques traitements efficaces contre la dépression

26 décembre, 2020
Il existe de nombreuses alternatives pour traiter la dépression. Il y en a même de plus en plus. Cependant, seulement quelques-uns de ces traitements ont vraiment démontré leur efficacité. Nous en parlons dans cet article.

La dépression est un trouble de l’humeur grave caractérisé par des épisodes de tristesse profonde, de détresse, de mal-être ou encore d’apathie. Par conséquent, une fois le diagnostic posé, il est essentiel de trouver des traitements efficaces contre la dépression.

La dépression peut être traitée de plusieurs façons. Cependant, seuls quelques traitements ont prouvé leur efficacité de manière scientifique et rigoureuse. C’est-à-dire dans le cadre d’études de recherche contrôlées. Autrement dit, dans le cadre d’études comparatives avec d’autres types de thérapies et à l’aide de groupes de contrôle.

Comme nous allons le voir, les traitements les plus efficaces sont regroupés en trois catégories. Il y a les traitements pharmacologiques, les traitements cognitifs et enfin les traitements comportementaux.

Quelques traitements efficaces en cas de dépression

Tout d’abord, pour traiter la dépression, il est important de faire un bon diagnostic. Pour cela, il faut faire appel à un spécialiste. C’est dire à un psychologue clinique. C’est la seule façon de s’assurer que le choix de la méthode est pertinent et de garantir ainsi un diagnostic fiable.

En outre, comme il s’agit d’un trouble grave, il est nécessaire de répondre à tous les besoins du patient. En effet, le choix d’une méthode inefficace risque d’aggraver certains symptômes et compromettre ainsi la guérison.

Comme commenté plus haut, les traitements les plus efficaces sont classés en trois catégories. On combine généralement ces différents procédés. Chacune de ces méthodes a pour objectif d’agir sur les différents aspects qui provoquent la dépression. D’un coté, les facteurs de nature biologique et endogène ; de l’autre, ceux liés aux pensées et comportements dépressifs.

Une femme qui souffre de dépression recroquevillée sur son canapé.

Les traitements pharmacologiques

Ce type de traitement fait l’objet de certaines controverses quant à son efficacité. Il y a aussi des questionnements à propos d’une éventuelle dépendance ou d’effets secondaires.

Toutefois, il s’agit du traitement le plus largement étudié et le plus utilisé. Son rôle dans le traitement de la dépression est donc fondamental. Cependant, il est généralement associé à des thérapies psychologiques.

Il existe plusieurs façons de classer les traitements pharmacologiques de la dépression. Sachant qu’il existe différents types de dépression, certains médicaments sont plus efficaces que d’autres pour les traiter.

La catégorie de médicaments la plus utilisée est celle des antidépresseurs classiques ou de première génération. Elle comprend également les nouveaux antidépresseurs ou de deuxième génération.

Les antidépresseurs classiques comprennent les tricycliques. Par exemple, l’imipramine. Il y a aussi les inhibiteurs de monoamine oxydase, les IMAO, tels que la phénelzine, le deprenyl, ou encore la tranylcypromine.

Tous deux agissent indirectement en empêchant l’élimination de la sérotonine et de la noradrénaline. Cela favorise la disponibilité d’un plus grand nombre de ces neurotransmetteurs dans le cerveau.

Les inhibiteurs de nouvelle ou de deuxième génération comprennent les inhibiteurs de la MAO. On retrouve entre autres la venlafaxine ou la moclobémide. Il y a aussi les ISRS. Par exemple, la fluoxétine, la paroxétine, la sertraline ou encore le citalopram.

Ces derniers semblent présenter moins d’effets secondaires. Les ISRS agissent en empêchant la réabsorption de la sérotonine. Ce sont les antidépresseurs les plus couramment prescrits.

Il est important de noter que bien que les traitements médicamenteux s’avèrent efficaces, les données suggèrent qu’ils ne le sont que chez 30 à 50 % des patients. Cela signifie que les meilleurs résultats sont obtenus lorsque le traitement médicamenteux est combiné avec un traitement psychologique cognitivo-comportemental.

Les traitements cognitifs et comportementaux contre la dépression

Les traitements les plus efficaces contre la dépression sont de nature comportementale et cognitive. Tout particulièrement lorsqu’ils sont combinés. Ce type de traitement a démontré sa capacité à soulager les symptômes de la dépression. De plus, il a parfois été démontré qu’il était encore plus efficace que les traitements pharmacologiques.

D’une part, les techniques cognitives aident les patients à réorganiser leurs pensées. Elles leur permettent d’identifier et de restructurer leurs idées irrationnelles.

D’autre part, les techniques comportementales se concentrent sur la conduite du patient. Elles ont donc pour objectif de mettre à l’épreuve la validité de leurs pensées. Ainsi, après les avoir rejetées, ils s’adonnent à des tâches qui leur apportent de nouveaux types de soutien dans leur environnement. Parmi les techniques les plus utilisées pour la dépression, on peut citer les suivantes :

  • La restructuration cognitive. Dans la dépression, il existe des schémas de pensée centrés autour d’une vision négative de soi et de l’avenir. La restructuration cognitive vise à identifier et à modifier ces idées biaisées. On cherche alors à les transformer en idées associées à des émotions et des comportements plus positifs.
  • L’activation comportementale. Elle part de l’idée que la personne ne reçoit plus de soutien de la part de son environnement. Cette technique consiste donc à motiver et à encourager des comportements qui conduisent à un environnement de soutien plus fort. Et ce, afin de retrouver un meilleur état d’esprit et, surtout, d’augmenter la qualité de vie du patient.
  • La thérapie de la maîtrise de soi de Rehm. En lien avec la technique précédente, celle-ci cherche à améliorer les capacités de maîtrise de soi de la personne. Ainsi, le patient développe des outils pour répondre face à l’échec. Il devient également capable de réorienter ses pensées et son comportement vers un objectif positif pour lui.
  • La thérapie de résolution de problèmes. Cette technique vise à modifier la façon dont le patient fait face à ses problèmes : il doit les considérer comme un défi et une possibilité d’amélioration. De plus, elle lui enseigne des stratégies afin de mieux résoudre les problèmes activement pour qu’il puisse atteindre ses objectifs.

L’importance de suivre un traitement efficace contre la dépression

Lorsque vous souffrez ou avez un proche qui souffre de dépression, il est essentiel de choisir le meilleur traitement. Pour ce faire, il est nécessaire de déterminer quel type de thérapie a démontré les meilleurs résultats en terme de rétablissement et d’efficacité.

Cependant, en plus de faire le bon choix, il est important que le patient s’engage et adhère au traitement. En effet, si ce dernier est interrompu, le patient risque de faire une rechute d’autant plus importante.

Enfin, il faut toujours aller consulter un professionnel de la psychiatrie et de la psychologie. De plus,  on vous déconseille de chercher des informations en provenance de sources non techniques et peu contrastées.

Ainsi, même si certains traitements efficaces contre la dépression peuvent considérablement aider le patient, d’autres traitements peuvent également gravement nuire à ce dernier. Cela leur fait perdre un temps précieux en retardant une prise en charge vraiment utile.

Bemporad, J. R. (1995). Long-term analytic trea tment of depression. En E. E. Beckham & W. R. Leber, eds., Handbook of depression (pp. 391- 403). Nueva York: Guilford

Dougher, M. J. & Hacbert, L. (1994). A behavior-analytic account of depression and a case report using acceptance-based procedures. The Be – havior Analyst, 17: 321-334.

Guimón, J. & Padro, D. (1988). Diagnóstico y clasificación de los trastornos afectivos. En J. Guimón, J. C. Mezzich y G. Berrios, eds., Diag – nóstico en psiquiatría (pp.103-110). Barcelona: Salvat

McCullogh, J. P. (2000). Treatment for chronic depression. Cognitive be – havioral analysis system of psychotherapy (CBASP). Nueva York: Guilford