Quel est le meilleur type d’exercice pour votre cerveau ?

· 13 mai 2018

Faire de l’exercice n’est pas seulement très positif pour la santé de notre cœur : ça l’est aussi pour notre cerveauEn fait, faire du sport ne signifie pas uniquement maintenir une bonne forme physique ou améliorer notre humeur: c’est aussi une façon complètement naturelle d’améliorer notre mémoire et de protéger notre cerveau contre la détérioration cognitive associée au passage des années.

Cependant, tous les types d’exercices n’ont pas les mêmes bénéfices pour le cerveau. Dans cet article, nous allons voir quel type d’exercice est plus efficace pour notre cerveau selon les résultats des dernières études scientifiques.

Ainsi, un grand nombre de recherches récentes suggèrent que tout type d’exercice élevant la fréquence cardiaque et nous faisant bouger et transpirer pendant une période de temps prolongée (c’est-à-dire l’exercice aérobic) a un impact significatif et très bénéfique sur le cerveau.

En général, l’exercice change la structure et la fonction du cerveau. Les études faites sur des animaux et des personnes ont démontré que l’activité physique augmente généralement le volume du cerveau et peut réduire le nombre et la taille des problèmes liés à l’âge dans la matière blanche et grise du cerveau. Par ailleurs, l’exercice augmente la neurogenèse adulte, la création de nouveaux neurones dans un cerveau déjà mature.

quel est le meilleur type d'exercice pour notre cerveau ?

L’exercice aérobic, essentiel pour un cerveau en bonne santé

Nous pouvons déjà profiter de quelques bénéfices de l’exercice quelques minutes après le début de sa pratique. D’autres, comme l’amélioration de la mémoire, peuvent mettre plusieurs semaines avant d’apparaître. Cela implique que le meilleur type de conditionnement physique pour le cerveau est n’importe quel exercice aérobic qui puisse être réalisé régulièrement et de façon constante pendant au moins 45 minutes.

Une étude chez des personnes souffrant de dépression sévère a démontré que 30 minutes de marche sur un tapis de course pendant 10 jours consécutifs étaient suffisantes pour produire une réduction importante et significative de la symptomatologie dépressive sur les plans clinique et statistique.

Les entraînements aérobics peuvent aussi aider les personnes qui ne souffrent pas de dépression clinique à se sentir moins stressées. En effet, les niveaux des hormones naturelles du stress, comme l’adrénaline et le cortisol, vont baisser. C’est du moins ce que suggère une étude récente dans le Journal of Physical Therapy Science.

Par ailleurs, une étude publiée dans le British Journal indique que les meilleurs résultats pour les personnes de plus de 50 ans proviennent de la combinaison d’exercices aérobics et de résistance. Ces combinaisons peuvent inclure des entraînements avec des intervalles de haute intensité et des flux dynamiques de yoga, intercalés avec des exercices de force (avec des poids) ou des mouvements de danse.

Une autre étude soutient cette idée. Elle a trouvé que, chez des adultes de 60 à 88 ans, marcher pendant 30 minutes, 4 jours par semaine et pendant 12 semaines semblait améliorer l’activité synaptique dans des zones du cerveau liées à la mémoire et sensibles à la détérioration avec le passage des ans.

Après avoir fait de l’exercice, nous pensons mieux

Les chercheurs ne savent pas encore exactement pourquoi l’exercice, et plus concrètement l’exercice aérobic, semble améliorer le fonctionnement du cerveau. Le fait est que les études suggèrent que cela a un lien avec l’augmentation du flux sanguin, qui fournit de l’énergie et de l’oxygène au cerveau. Mais ce n’est pas la seule explication.

En fait, nous pouvons tous ressentir dans notre cerveau, si nous ne l’avons pas déjà vécu, les effets d’une promenade ou d’un peu d’exercice après une journée de travail. Cette promenade, ou toute autre forme d’exercice, nous fait nous sentir plus lucides.

femme qui court

Cette sensation n’est pas seulement dans notre esprit. Les recherches suggèrent que nous pensons et apprenons mieux quand nous marchons ou faisons un autre type d’exercice. Quand nous faisons du sport, la pression sanguine et le flux sanguin augmentent dans tout le corps, même dans le cerveau. Cela signifie que nous avons un plus grand apport en énergie et en oxygène et que notre cerveau fonctionne mieux.

Une autre explication à propos du fait que la transpiration augmente notre capacité mentale est que l’hippocampe, une partie du cerveau essentielle pour l’apprentissage et la mémoire, est très active pendant ce moment d’exercice. Quand les neurones s’accélèrent dans cette structure, notre fonction cognitive s’améliore.

Ainsi, une étude chez des femmes âgées qui affichaient de potentiels symptômes de démence a montré que l’exercice aérobic était lié à une augmentation de la taille de l’hippocampe. Selon les chercheurs, cette étude suggère que toute personne en bonne santé et ayant plus de 50 ans doit faire 45 minutes d’aérobic quatre ou cinq jours par semaine, dans la mesure du possible.