Le neurone : caractéristiques et fonctionnement

30 décembre 2017 dans Psychologie 27 Partagés
neurone

Le neurone est l’unité fonctionnelle fondamentale du système nerveux. Notre comportement et notre cognition dépendent en fin de compte de son fonctionnement et de comment chaque neurone est en mesure de se rapporter à ses « collègues ». Ces petites cellules nerveuses sont ce qui constituent notre substrat biologique au niveau psychologique, la base de nos émotions et de nos pensées.

Tout d’abord, il est essentiel de savoir que tous les neurones ont la même information génétique que le reste des cellules du corps et qu’ils ont également les mêmes éléments fondamentaux dans leur structure (membrane, noyau, organites, etc.). Ce qui les différencient par rapport aux autres cellules est la place qu’elles occupent dans le réseau neuronal. Cela leur permet de réaliser les processus de base de réception, de traitement et de transmission de l’information.

Pour comprendre ce qu’est un neurone, il est très important de connaître sa structure et son fonctionnement synaptique. Les deux aspects nous aideront à comprendre pourquoi ils se regroupent de la manière dont ils le font et leur façon de transmettre l’information à travers le cerveau. Pour cette raison, nous expliquerons dans cet article la structure du neurone et de la synapse.

neurone

Structure du neurone

Bien qu’il existe différents types de neurones avec des structures différentes, nous pouvons observer certains éléments communs parmi eux. La structure type est celle qui est formée par trois parties fondamentales : le soma, les dendrites et l’axone. Cette anatomie lui permet de remplir ses fonctions de connectivité et de gestion de l’information.

Avant d’expliquer chacune de ces parties, il est intéressant de mentionner la particularité de sa membrane. La perméabilité de cette dernière est différente du reste des cellules du corps, ce qui permet au neurones de répondre aux stimuli de leur environnement. Grâce à cela, l’impulsion électrique générée en eux peut voyager vers d’autres cellules ou tissus.

Les différentes parties du neurone

La partie centrale du neurone est le soma, le lieu où se déroule toute l’activité métabolique. Le soma contient le noyau cellulaire ainsi qu’une autre série de microstructures et d’organites cellulaires, responsables de la survie du neurone.

Les dendrites sont des ramifications qui proviennent du soma neuronal et donnent à la cellule nerveuse une apparence arborée. Ils constituent la zone principale de réception de l’information. L’arbre dendritique possède plusieurs bifurcations qui permettent à un neurone de se connecter aux axones d’autres neurones et de communiquer avec eux. L’information est transmise grâce au fait que les dendrites disposent d’une série de neurorécepteurs tout au long de leur membrane. Bien que la communication soit communément axone-dendrite, d’autres types peuvent également se produire (axone-axone ou axone-soma).

L’axone provient du soma à partir d’un segment épais appelé le cône axonique. La fonction de ce dernier est d’intégrer toutes les informations capturées par le neurone, puis de les transmettre aux autres. Au bout de l’axone se trouve ce que nous appelons des boutons terminaux, lesquels sont responsables de la connexion avec les dendrites d’autres neurones.

neurone

Synapses ou communication neuronale

Une fois que nous avons compris ce qu’est la structure du neurone, il est essentiel de comprendre comment ils communiquent entre eux. La communication des neurones est effectuée à travers la synapse. Cette dernière se produit généralement par la connexion axone-dendrite mais, comme nous l’avons mentionné ci-dessus, un autre type de communication peut avoir lieu.

Au niveau morpho-fonctionnel, la communication est classée en synapses électriques ou synapses chimiques. Et bien que nous puissions trouver diverses synapses électriques, notamment dans les connexions avec les muscles lisses, la grande majorité des synapses dans le système nerveux des mammifères sont de nature chimique.

Sont impliquées dans les synapses électriques des structures appelées connexines, qui sont des canaux ioniques qui lient les neurones et permettent le passage du courant électrique entre ces derniers. L’avantage de cette synapse sur la synapse chimique est l’absence de retard dans la transmission de l’information. L’inconvénient est que la qualité et la capacité de l’information sont beaucoup plus pauvres que dans un autre type de synapse.

Dans les synapses chimiques, l’aspect essentiel est l’existence de substances appelées neurotransmetteurs ou neuro-modulateurs  (tels que la dopamine). Ces substances sont stockées dans le terminal axonal en attendant que l’ordre soit libéré. Une fois qu’ils sont détachés dans l’espace interstitiel de deux neurones, ces neurotransmetteurs s’accrochent à une série de récepteurs qui modulent l’activité neuronale. Il existe de nombreux neurotransmetteurs, chacun avec des conséquences et un fonctionnement différents.

L’étude en profondeur de la structure et des synapses des neurones nous aide à expliquer une multitude de processus. Grâce à la recherche, en neurosciences, nous avons appris à connaître en profondeur les mécanismes neuronaux de l’apprentissage, de la perception, de l’émotion, etc.


A découvrir aussi