7 énigmes du cerveau humain

29 décembre 2017 dans Emotions 63 Partagés
homme soutenant un cerveau

Les énigmes du cerveau humain sont une sujet permanent de recherches. Et elles persistent à l’être. Il y a beaucoup de questions auxquelles la science n’a pas encore été capable de répondre à cet égard. Il a tout juste été possible de s’aventurer à proposer quelques réponses et toutes sont fascinantes.

Notre cerveau ne représente que 2% de notre corps. Même ainsi, il consomme 20% de l’oxygène total et le même pourcentage de l’énergie qui pénètre dans notre corps. Si nous pouvions connecter une électrode au cerveau, son énergie ne servirait qu’à allumer une ampoule de 60 watts. Malgré cela, cet organe a transformé toute la planète.

Aussi longtemps que le cerveau sera un mystère, l’univers continuera d’être un mystère.”

-Santiago Ramón y Cajal-

Nos neurones ne peuvent être vus qu’au microscope. Ils sont plus de 100 000 millions, mais ils sont incapables de se multiplier. Avec cet organe colossal, la race humaine est parvenue à être ce qu’elle est. Mais le mystère perdure et comme illustration voici sept énigmes toujours non résolues.

cerveau connecté à une ampoule

1. Les secrets intimes de la mémoire

Lorsque nous apprenons quelque chose de nouveau, des changements se produisent dans le cerveau. Cependant, nous ne savons toujours pas exactement quels sont ces changements ni quelles en sont les conséquences.

De même, l’une des grandes énigmes du cerveau humain est la manière dont les différents types de mémoire sont activés. Il y a de la mémoire à long et à court terme. Il y a aussi la mémoire déclarative, qui gère les données exactes. Et la mémoire non déclarative, qui a à voir avec des actions, comme la natation, par exemple.

Les scientifiques suspectent qu’il y ait un élément commun à tous ces types de mémoire, mais ne l’ont toujours pas identifié au niveau moléculaire. Ils ne savent pas non plus comment ni pourquoi les souvenirs évoluent ou s’estompent.

2. Les émotions, une des grandes énigmes du cerveau humain

Les émotions sont l’une des grandes énigmes du cerveau. Tout d’abord, nous devons souligner qu’il n’y a pas encore de consensus sur la façon de les définir du point de vue neurologique. On sait qu’il s’agit d’états cérébraux et que de tels états permettent d’attribuer une valeur aux faits. Qui plus est, à partir de là, un plan d’action est généré. Cette appréciation n’est toutefois pas partagée par tous les scientifiques.

Les émotions ont une afférence physique. Elles induisent des changements dans la tension musculaire, le rythme cardiaque, la température du corps, etc. Il y a aussi des changements au niveau du cerveau en termes de neurotransmetteurs. Cependant, le fonctionnement détaillé de cet ensemble de processus est inconnu.

3. Nous ne connaissons toujours pas les secrets de l’intelligence

Du point de vue neurologique, il n’y a pas non plus de définition convenue de l’intelligence. Les idées liées à la manière dont elles sont évaluées sont utilisées pour spécifier le concept d’intelligence. Mais il n’y a pas de schéma  cérébral qui puisse être utilisé comme définition de cette aptitude.

Certaines études suggèrent que l’intelligence est liée à la mémoire de travail. De telles enquêtes ne sont en aucun cas concluantes. Ce que l’on sait, c’est que les zones intellectuelles agissent en même temps sur différentes zones cérébrales et plusieurs mécanismes de pensée. Cependant, l’intelligence reste l’une des grandes énigmes du cerveau humain.

cerveau duquel sortent des chiffres

4. Pourquoi dormons-nous et rêvons-nous ?

Depuis toujours le fait de dormir et de rêver est associé au repos. Cependant, au cours des dernières décennies, on a découvert que le cerveau reste en fait très actif pendant le sommeil. Il y a même des moments où il est plus actif que lorsque nous sommes éveillés.

À l’heure actuelle, il existe des hypothèses qui sont plus en vogue, mais en réalité, nous ne savons pas pourquoi nous dormons et la raison pour laquelle nous rêvons. Bien qu’il puisse y avoir une fonction régénératrice, ce n’est certainement pas la seule chose inhérente au rêve. On pense que dormir facilite la résolution des problèmes et la fixation des connaissances dans la mémoire et que, par conséquent, c’est une préparation à l’action.

5. Nous n’avons aucune conscience de la conscience

La conscience est un concept philosophique, psychologique et anthropologique, entre autres, mais c’est aussi un problème neurologique. Jusqu’à présent, nous savons que le contact avec les choses matérielles génère de petits changements dans le cerveau.

Cependant, l‘une des grandes énigmes du cerveau humain est la manière de produire différents niveaux de conscience. La soi-disant «conscience supérieure» ou capacité à reconnaître la réalité universelle en termes objectifs semble être le résultat d’une rétroaction massive des circuits cérébraux. Il n’y a pas plus de détails à ce sujet.

femme avec les yeux fermés entourée de la constellation des emotions

6. La simulation du futur, un mystère

L’un des pouvoirs les plus extraordinaires de notre cerveau est cette capacité à simuler l’avenir. C’est-à-dire, prévoir ce qui va arriver, le prédire ou le deviner. C’est une merveilleuse expression de notre intelligence et de notre potentiel.

On ne sait pas comment le cerveau parvient à faire cette simulation. Il est censé être lié à la création de modèles et à leur contraste avec la mémoire. Pour le moment on ne sait pas quels sont les mécanismes qui permettent de produire ce type de simulation.

Femme avec une image féminine superposée représentant les énigmes du cerveau humain

7. Les phénomènes temporels

Il semble que le cerveau ait du mal à traiter des événements qui se produisent simultanément. Cela est vrai lorsque deux ou plusieurs événements se produisent à des vitesses différentes.

Apparemment, le cerveau essaie de les percevoir comme s’ils étaient synchrones ; c’est comme si elles se produisaient à la même vitesse. Quelque chose qui, par exemple, peut entraîner une dyslexie et des chutes chez les personnes âgées. On ne sait pas pourquoi cela se produit.

Bien que beaucoup de progrès aient été faits en neurologie, il y a encore beaucoup d’énigmes à résoudre autour du fonctionnement du cerveau humain. Ce n’est pas rien, si l’on tient compte du fait qu’il s’agit d‘un un organe très complexe et que c’est ce même organe qui s’implique dans la tâche extraordinaire de se connaître lui-même.

A découvrir aussi