Quand l’indépendance se transforme en solitude…

· 9 mai 2016

L’indépendance est quelque chose que nous recherchons tous. Il est dans notre nature d’abandonner les liens qui nous attachent à ce dont nous n’avons plus besoin.

Chercher un travail, une indépendance économique, chercher sa propre maison, et peut-être son propre conjoint. Mais que se passe-t-il quand l’indépendance nous fait nous sentir seul ?

La solitude est quelque chose que beaucoup de gens recherchent, mais il peut être très difficile de vivre avec.

“Vivre en compagnie n’est pas une garantie d’affection partagée ;  tout comme vivre seul n’est pas synonyme d’indépendance ou de liberté
-Mª Jesús Álava Reyes-

Apprendre à vivre seul

Femme-regardant-les-portes-du-ciel-pensant-au-poids-de-l'independance

Quand nous prenons notre indépendance, nous nous retrouvons dans une maison où personne ne nous attend. Une maison où règne le silence, la solitude.

Cette sensation d’isolement, d’abandon est souvent insupportable. Que faire alors ? Trouver quelqu’un qui est d’accord pour partager sa vie avec nous.

Cela arrive fréquemment sur le plan affectif. Quand nous ne savons pas être sans conjoint, quand nous ne supportons pas non plus cette indépendance émotionnelle, nous recherchons la première personne qui nous offre un sourire, pour qu’elle fasse partie de notre vie.

Nous essayons de remplir notre vie avec quelque chose qui nous comble vraiment. Nous ne sommes pas conscients qu’être avec quelqu’un ne va pas nous combler, car c’est quelque chose que nous croyons dans notre esprit, seulement.

Souvent, être avec quelqu’un nous fait sentir aussi vides qu’avant.

La solitude enseigne plus que n’importe quelle compagnie.

Cette situation d’indépendance et de non dépendance, de vide, de solitude peut nous rendre apathiques et malheureux. Mais comment résoudre cela ? Cela ne va être facile…

On nous enseigne qu’être seul est quelque chose de négatif, mais qu’au contraire, être indépendant est quelque chose de positif.

Cette opposition est ce qui provoque cette tension entre ce que nous voulons et ce que nous sentons. Entre le besoin d’indépendance et la peur du silence, de la solitude.

Je veux être indépendant, mais ne pas me sentir seul

Quand nous nous trouvons dans ce cas de figure, nous devons tenir compte de certaines questions et réfléchir sincèrement :

  • Évaluez vos entraves, et ce qui vous fait souvent du mal. Nous avons tendance à nous attacher à des choses matérielles et à des personnes, devenant ainsi quasiment des drogués.
    À chaque fois que nous sentons que l’indifférence nous fait du mal, nous revenons systématiquement à cette « drogue » pour nous sentir mieux.
  • Connectez-vous à vos émotions et soyez conscient qu’il n’y a qu’une personne qui sera toujours à vos côtés : vous-même. Si l’indépendance produit la désagréable sensation d’être seul, envisagez-le comme un apprentissage.
  • Profitez de votre propre compagnie, Car souvent nous ne savons pas être seul avec nous-même et profiter du silence et de la solitude, qui nous permettent de mieux nous connaître.
    Manger seul ou aller au cinéma peut être inconfortable, mais c’est pourtant très bénéfique pour le bien-être personnel.
Fille-avec-parapluie-pensant-a-l'independance

Parmi les choses que nous avons mentionnées, le plus important est sans aucun doute de profiter de sa propre compagnie, et surtout de faire des choses seul, comme manger ou aller au cinéma.

Il y a beaucoup de personnes qui font cela, car elles savent qu’il est important de réaliser seules des choses qu’elles font normalement avec d’autres. Ces personnes savent profiter de leur solitude, savent aller au cinéma seules, aller marcher seules, et que ce n’est pas désagréable.

On nous a enseigné à avoir des relations et il y a certaines choses, comme manger ou se promener, que nous ne nous voyons pas faire seul. Pourtant, il est important de pouvoir le faire seul car sinon, cela génère un mal être latent.

Il est nécessaire d’éliminer tout cela et de commencer à mettre en pratique. Imaginez que vous deviez vous rendre dans un autre pays pour le travail et que vous ne connaissiez personne là-bas. Qu’allez-vous faire ? Vous enfermer dans votre hôtel ?

“Pourquoi, en général, fuit-on la solitude ? Car peu de gens trouvent une bonne compagnie avec eux-mêmes”
-Carlo Dossi-

Si l’indépendance vous fait vous sentir seul, ne retournez pas en arrière, ni ne cherchez quelqu’un pour remplir ce vide que vous ressentez.

Prenez cela comme un nouvel apprentissage et apprenez à profiter de vous-même, sans avoir besoin d’être accompagné. 

Vous pouvez profiter de beaucoup de choses que vous pensiez ne pouvoir faire qu’avec d’autres. Oubliez tout cela, effacez-le de votre esprit, commencez à changer et à entrevoir l’indépendance d’un autre point de vue.

Pissenlit-dans-vase-en-verre

Images de Xiu Pen, Art H.Q, Stenn Lee