Tu m’as volé ma solitude avec ta fausse compagnie

· 5 août 2015

« Tu m’as volé ma solitude avec ta fausse compagnie ». Il est possible que cette sensation et ce vide vous disent quelque chose.

Vous l’avez surement expérimenté dans le passé avec une amitié intéressée qui cherche le bénéfice propre, et qui ne s’est surement jamais préoccupée de vos intérêts, vos peines ou vos joies.

Et que dire de ces relations affectives qui s’estompent dans l’abime de l’échec ? C’est monnaie courante. Nous ouvrons les portes de notre cœur à des personnes qui nous remplissent d’illusion et nous émeuvent.

Mais ensuite, nous nous rendons compte qu’il n’y a pas de solitude plus douloureuse que le fait d’avoir à nos côtés quelqu’un qui ne nous voit pas et qui ne sait pas nous rendre heureux.

 


La solitude émotionnelle est celle dans laquelle nous projetons certains espoirs mais dans laquelle nous trouvons en réalité un grand vide. Peu de sentiments peuvent être aussi dévastateurs que cette solitude qui va bien au-delà du plan physique.


 

La solitude émotionnelle est l’un des grands maux de notre époque. La plupart d’entre nous sommes entourés de personnes, de famille, d’amis, de notre conjoint et de centaines ou milliers d’amis sur les réseaux sociaux.

Cependant, il n’y a pas de douleur plus angoissante que de percevoir ces vides, ce que personne ne sait combler.

La solitude que personne ne voit

La solitude émotionnelle peut avoir un profil assez contradictoire. Il est probable que l’on vous dise souvent « Tu ne peux pas te plaindre, tu as un(e) conjoint(e) très attentif et qui t’aime tant », « Toi, c’est sûr que tu ne t’ennuieras jamais, avec tous les amis que tu as ».

Vous répondrez sûrement avec un timide sourire en sachant que les apparences sont seulement des apparences, et qu’en réalité, vous vous sentez terriblement seul(e).

On considère souvent la solitude comme une absence physique de personnes dans notre entourage, là où nous avançons dans la vie, sans liens qui nous attachent, sans personnes qui nous prêtent attention ou à qui offrir et donner cette tendresse quotidienne qui nous enrichit tous.

Alors, est-il nécéssaire d’avoir toujours quelqu’un à côté de nous pour être heureux ? Absolument pas.

 


A certaines occasions, la solitude est cet espace intime dans lequel nous pouvons trouver le plus grand équilibre. L’introspection et le fait d’être avec soi-même, est une manière de renforcer notre auto-estime et de nous enrichir.


tu m as vole ma solitude 2

 

C’est ainsi que nous pouvons dire que toutes ces personnes qui font partie de notre vie et qui nous offrent seulement leur égoïsme et leur immaturité émotionnelle, nous enlèvent une part de cette précieuse solitude dans laquelle nous trouvons une protection d’une grande valeur.

 


Si je t’ouvre les portes de mon cœur, je suis un peu plus vulnérable, parce que j’attends de toi que tu sois mon complément, mon complice et non une brise fraiche qui me remplit de vide..


 

Comment dépasser la solitude émotionnelle?

La solitude émotionnelle est l’un des sentiments les plus dévastateurs que peut ressentir l’être humain. La sensation d’avoir quelqu’un ou plusieurs personnes dans notre entourage et d’être conscient que nous nous sentons terriblement seuls, peut-être l’antichambre d’une dépression.

 

tu m as vole ma solitude 3

Comment pouvons-nous faire face à la solitude emotionelle ? Prenez note de ces conseils :

1-Identifier le mal-être, ce sentiment d’insatisfaction, ce vide. A certaines occasions nous pouvons cacher la solitude emotionnelle derriere d’autres dimensions, comme une faible estime de soi et peu de motivation dans nos relations sociales, alors qu’en réalité, nous sentons « qu’il y a quelque chose qui va au-delà et qui ne fonctionne pas ».

La blessure se trouve dans ces personnes de notre entourage, qui ne nous voient pas, que ne nous enrichissent pas, et qui dans le fond ne savent pas nous rendre heureux.

2-Réflechir et être à l’écoute de ses émotions. “Qu’est-ce que vous ressentez? Est-ce la tristesse qui vous faire vous sentir ainsi? Vous avez peur, qui ou qu’est-ce qui le provoque ?

3-Une fois que vous avez identifié le véritable problème, communiquez-le. Il est vital de partager avec les autres ce que vous ressentez, que ce soit votre conjoint(e), un membre de votre famille ou un ami.

Faite bien comprendre que cette relation provoque plus de souffrance que de bonheur et qu’il est nécessaire de changer de stratégies.

4-Une fois que vous avez mis en marche le moteur du changement, quel qu’il soit, il est important de pouvoir profiter de nouveau de votre propre solitude.

En effet, vous avez passé beaucoup de temps sans pouvoir être vous-même, à éspérer des choses, des sensations et des émotions.

Dans votre personne, il y a une série de besoins que vous devez équilibrer en retrouvant vous-même cet enfant intérieur.

tu m as vole ma solitude 4

 


 

La solitude émotionnelle se vit parfois comme une incohérence : Nous avons quelqu’un et cependant, nous sentons la douleur de la solitude d’une manière presque déchirante. Le fait de se libérer et de nous retrouver nous-même de nouveau, nous aide dans notre développement personnel.