Psychologie périnatale : l’importance de construire un lien sain avec le bébé

· 16 février 2018

Tomber enceinte est une expérience magique pour beaucoup de femmes. Cependant, dans la maternité beaucoup d’attention est accordée aux aspects physiques, laissant de côté la composante psychologique. Il s’agit pourtant d’une partie essentielle de tout ce processus et qui étudie la psychologie périnatale. Cette spécialité de la psychologie traite des changements psychologiques qui se produisent de la conception jusqu’à la fin de la période puerpérale.

Bien que la grossesse soit une expérience merveilleuse, de nombreuses mères peuvent se sentir seules, mal vêtues ou ressentir des symptômes d’anxiété ou de stress. Si nous ajoutons à cela de vivre dans un environnement à problèmes ou l’expérience d’un accouchement traumatisant, cela peut conduire à une dépression post-partum. La psychologie périnatale est là pour prévenir et améliorer ce type de situations comme un guide pour gérer les situations difficiles et promouvoir une santé maternelle et infantile adéquates.

Cependant, ce n’est pas la seule chose intéressante que la psychologie périnatale peut offrir aux mères. Elle fournit également des outils et des stratégies mentales pour établir un lien sain avec le bébé et ainsi améliorer son bien-être et sa qualité de vie.

Craintes et peurs durant la grossesse et la maternité

Les peurs des mères sont diverses lorsqu’un bébé en en route. « Est-ce que ça va aller ? », « Est-ce que l’échographie va révéler quelque chose de bizarre ? », « Le docteur fait la moue, me cache t-il quelque chose ? »

« Que votre grossesse ait été planifiée méticuleusement, que le médecin vous ait convaincu…ou que cela soit arrivé par surprise, une chose est certaine : votre vie ne sera plus jamais la même. »

-Catherine Jones-

La maternité est un changement radical plein de peurs, d’insécurités et de stress. Une naissance prématurée ou traumatique; des difficultés pendant l’allaitement ou la liaison avec le bébé ; un avortement naturel ou des problèmes de conception…

bébé dans l'utérus représentant la psychologie périnatale

 

Ces difficultés, éprouvées par de nombreuses mères, peuvent être mieux traitées si elles sont aidées par la psychologie périnatale. Grâce à elle, vous trouverez des ressources psychologiques pour gérer un processus de deuil après un avortement, gérer les différents problèmes de la parentalité et établir différentes façons de consolider un lien sain avec votre enfant.

La psychologie périnatale est un moyen de préserver la santé mentale de la mère, d’assurer son bien-être, de la soutenir dans cette étape et d’améliorer sa qualité de vie. En outre, cette spécialité travaille sur l’estime de soi dans le but de traiter les difficultés depuis un autre point de vue.

La psychologie périnatale comprend également la famille

Nous avons parlé de la psychologie périnatale pour les femmes. Mais nous devons également inclure l’autre parent et la famille. Les piliers fondamentaux qui devraient être impliqués et avoir une attitude ouverte pour recevoir des outils et des connaissances qui aident la mère.

La mère est l’axe central de tout. Elle est d’avantage concernée par le processus de grossesse en raison des changements physiques qu’elle subit. Il faut également prendre en compte les changements hormonaux et émotionnels. C’est pourquoi la psychologie périnatale est importante. Mais quel soutien offre t-elle vraiment ?

  • Soutien avant la conception : les parents peuvent avoir des problèmes de conception ou avoir à subir des traitements de fertilité pouvant être à l’origine de fortes pressions et de stress. La psychologie périnatale travaille sur la conviction d’avoir des enfants si, en fait, ils ne peuvent en avoir. Elle aide également à surmonter des expériences traumatisantes telles que un avortement antérieur.
  • Soutien pendant la grossesse : les mères qui accouchent pour la première fois peuvent avoir peur de l’accouchement parce qu’elles ne l’ont jamais vécu. Il y a en outre le fait de ne pas savoir comment faire face aux changements physiques et psychologiques de la grossesse. Tout cela va générer beaucoup d’anxiété. C’est là que la psychologie périnatale peut aider à calmer les esprits et à fournir des encouragements à travers des stratégies de relaxation et de respiration, de la gestion de la peur et du stress.
  • Soutien après l’accouchement : Les mères peuvent souffrir d’une naissance traumatique si le bébé n’est pas dans la bonne position, s’il a dû utiliser des forceps ou s’il faut, après plusieurs tentatives, recourir à une césarienne. Un soutien psychologique est nécessaire pour éviter que ces expériences ne conduisent à la dépression post-partum et, surtout, pour renforcer le lien mère-enfant.
  • Soutien à la famille : l’arrivée d’un bébé change la vie de la mère. Mais elle change aussi celle de votre partenaire et aussi celle de toute la famille. S’adapter à ce changement n’est pas toujours facile. La psychologie périnatale fournira des outils et des clés, à la fois aux parents et à la famille, pour faire face aux différentes situations qui peuvent survenir et, enfin, parvenir à une adaptation adéquate au nouveau contexte.

« La dépression post-partum est un problème qui affecte le lien affectif de la mère avec son bébé. Pour éviter cela, un contact peau à peau entre la mère et son bébé est recommandé. »

-Anonyme-

maman enceinte avec partenaire représentant la psychologie périnatale

Le lien mère-enfant

La psychologie périnatale est très importante pour fournir un soutien psychologique si nécessaire à chaque mère, couple et famille. Par-dessus tout, elle est une aide à la création de ce lien mère-enfant qui est forgé naturellement.

Ce lien se construit au cours de la grossesse, lorsque le bébé est dans l’utérus de sa mère. A partir de ce moment, une relation spéciale se développe qui deviendra plus solide lorsque le bébé sera dans les bras de sa mère.

Il peut y avoir des problèmes d’allaitement, ainsi que des difficultés sur la façon de procéder avec le bébé qui pleure, ou des problèmes pour l’approcher et répondre à ses besoins, surtout si la mère souffre de dépression post-partum. Le contact est extrêmement important, mais identifier et répondre aux besoins du bébé l’est encore plus.

La psychologie périnatale apprend à la mère à se rapporter à son enfant par affection. C’est quelque chose de fondamental pour construire un lien d’attachement sûr qui sert de soutien et de sécurité.

Parents avec leur bébé

« Quand les adultes ont des difficultés à offrir à l’enfant ce qu’il demande, c’est à nous de revoir notre propre relation à l’enfant au lieu de le blâmer. »

-Laura Gutman-

La psychologie périnatale fournit des solutions aux différentes étapes de la grossesse et jusqu’à la fin de la période puerpérale, en cherchant le bien-être et l’équilibre à la fois pour la mère et pour l’enfant. Son objectif final est la création d’un lien qui favorise un attachement sain qui soit garant d’un futur adulte sans déficiences.