7 caractéristiques des personnes optimistes

· 20 novembre 2017

Les personnes optimistes génèrent du bien-être pour elles-mêmes et pour les personnes qui les entourent. Elles sont douées pour voir le côté positif d’une chose au lieu de rester bloquer sur le mal-être. Elles ont choisi l’optimisme comme allié et construisent leur vie à partir de lui. Il faut savoir que même s’il y a certains traits de la personnalité qui le favorisent, être optimiste est plus lié à la réflexion et à la pratique.

Par conséquent, chacun-e choisit, consciemment ou inconsciemment, un point de vue pour regarder la vieCela dépend en grande partie des expériences personnelles, ainsi que de quelques traits relationnels ou de personnalité, même s’il est aussi vrai que l’optimisme découle parfois de l’habitude ou du manque de réflexion. Il est toujours plus facile d’imiter et de répéter que de construire une approche personnelle.

« La vie a son côté sombre et son côté brillant ; nous seuls choisissons celui qui nous plaît le plus »

-Samuel Smiles-

Pour être optimiste, il ne faut pas nécessairement que la vie soit un jardin de roses, que nous ayons eu une enfance de rêve ou que nous vivions une réalité merveilleuse. Voir le meilleur en soi-même, chez les autres et en chaque situation est principalement le fruit d’un choix. L’optimiste n’est pas un-e pessimiste mal informé-e, mais quelqu’un qui a choisi de mettre l’accent sur le positif.

Face à la vie, il est plus facile d’être pessimistePersonne n’échappe à la douleur ou aux frustrations et se plaindre aide à justifier l’inaction et le conformisme. Les personnes optimistes, en revanche, assument le défi qui consiste à faire, grandir et s’améliorer. Nous allons par la suite signaler quelques traits caractéristiques d’une personne optimiste.

Les personnes optimistes luttent pour ce qu’elles veulent

Le seul fait de lutter pour atteindre un objectif fait qu’une personne se remplit de vitalité. En revanche, quiconque n’ayant pas atteint ses rêves et ses désirs a tendance a voir la vie d’une façon obscure. S’il y a une chose qui rend les personnes optimistes, c’est précisément la capacité à se fixer des objectifs et à lutter pour les atteindre.

femme optimiste qui lutte

Par ailleurs, les personnes optimistes sont aussi réalistes. Cela veut dire qu’elles ne se fixent pas des buts qui vont bien au-delà de leurs capacités ou de leurs possibilités. On ne peut pas atteindre n’importe quoi. Si l’objectif est inatteignable, nous irons droit vers la frustration. Se fixer des buts élevés est une chose, mais essayer d’atteindre des objectifs impossibles en est une autre.

Là où d’autres ne voient qu’un échec, elles voient un apprentissage

Les personnes optimistes ne considèrent rien comme un « échec ». Elles savent que les erreurs existent, ainsi que les malentendus, les défis face auxquels on a échoué ou les objectifs non atteints. Mais elles ne donnent le nom d’échec à aucune de ces situations. Ce qui les rend optimistes est précisément cette capacité à voir le côté positif des choses, l’autre face de la monnaie.

Il n’existe aucune grande conquête humaine qui n’ait été précédée de difficultés et de fautes. Une grande réussite se construit sur la base d’erreurs qui se corrigent, de vides qui se remplissent et de déficiences qui se surmontent. Derrière chaque erreur, il y a un enseignement. Et derrière chaque enseignement, il y a une évolution. Les personnes optimistes savent que le seul échec arrive quand on cesse d’essayer.

Elles sont honnêtes avec elles-mêmes

Être honnête avec soi-même signifie renoncer aux justifications et aux prétextes. Une attitude qui, d’un côté, exige du courage, car elle implique de ne pas se cacher mais plutôt regarder la vie dans les yeux et, d’un autre côté, demande une grande sincérité envers soi-même.

clé et serrure sur le coeur

Les personnes optimistes n’ont pas peur d’admettre leurs erreurs ; bien au contraire, elles sont ouvertes lorsqu’il faut les reconnaître. Elles évitent de rejeter la faute sur les autres quand elles se trompent et ont suffisamment confiance en elles-mêmes pour savoir qu’elles n’ont pas toujours raison. Cette attitude les rend plus fortes, au lieu de les affaiblir, car elles savent que si elles reconnaissent leurs erreurs, elles font un pas de plus vers l’amélioration.

Elles ne se comparent jamais aux autres

Se comparer systématiquement aux autres ne pousse qu’à déformer la pensée et à empoisonner le cœur. Nous sommes incomparables. Il n’y a aucune manière de mesurer si quelqu’un est meilleur ou pire en termes humains. Un-e prisonnier-ère pourrait avoir un plus grand cœur qu’un-e directeur-trice, mais moins de facultés pour atteindre ses buts. Ce n’est pas mesurable.

Le véritable optimisme naît sur une base précise : comprendre la réalité. Personne ne vaut plus ou moins qu’un autre être humain, car toute comparaison est absolument arbitraire. Celleux qui veulent toujours se mesurer devant les autres le font par manque d’autonomie et d’indépendance. Nous sommes les seul-e-s à savoir si nous vivons comme nous le voulons et comme nous le devons. Les autres peuvent ou non être d’accord mais, au final, ce n’est pas important.

Les personnes optimistes s’auto-motivent

La motivation consiste à se « mettre en mouvement » malgré les obstacles. Elle équivaut à se propulser pour continuer à aller de l’avant, en fonction d’un but ou d’un objectif. Les personnes optimistes savent que cette force pour continuer à se battre vient principalement d’elles-mêmes. Cela vient du fait qu’elles ne font pas les choses en faisant attention à l’approbation ou à la désapprobation des autres : elles les font par conviction.

baleines et glace

Une personne s’auto-motive quand elle trouve des raisons et se nourrit de ces dernières pour faire ce qu’elle fait. La conviction donne des forces pour continuer. Si elle sait que les raisons pour poursuivre la lutte sont profondément importantes, il lui est possible d’avancer sans accorder trop d’attention aux difficultés. L’optimiste est, par conséquent, convaincu-e de ce qu’iel fait.

Elles acceptent les autres tel-le-s qu’iels sont

Nous traitons les autres de la même façon que nous nous traitons nous-mêmes. Quand quelqu’un s’accepte, il lui est facile d’accepter les autres. En revanche, si cette personne a du mal à se donner de la valeur ou à ressentir de l’amour propre, elle projettera normalement tout ce conflit interne sur les autres. C’est à ce moment que les autres deviendront des objets de critique constante.

Pour être optimiste, il faut avoir une bonne image de soi. Cela n’implique pas d’être égocentrique, mais d’avoir conscience de sa propre valeur. C’est pour cela que les personnes optimistes acceptent et valorisent facilement les autres. Elles savent que tous les êtres humains font partie d’une même histoire, que chacun a sa place et un sens dans cette grande aventure. Par ailleurs, elles n’oublient pas que la solidarité contribue à voir le présent avec davantage de confiance.

Elles se cultivent elles-mêmes

femme optimiste qui se cultive elle-même

 Personne ne peut être véritablement optimiste sans travailler avec son propre être interne. Cela implique de se connaître, de pardonner ses erreurs et d’accorder à ses réussites la valeur qu’elles méritent. Chaque personne constitue sa propre oeuvre. Travailler pour cette oeuvre et se sentir fier-ère d’avancer, ceci est véritablement être optimiste face à la vie.