Les 6 dimensions du bien-être psychologique

7 juin 2017 dans Psychologie 390 Partagés

Quand vous pensez que quelqu’un “a la forme” ou “a une bonne santé”, il est possible que vous pensiez automatiquement à la santé physique. Or, le concept de santé englobe la santé physique mais aussi la santé mentale et émotionnelle, en incluant des dimensions comme l’acceptation de soi, les compétences sociales ou la perception de contrôle sur ce qu’il se produit autour de nous.


L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) définit la santé mentale comme : “un état complet de bien-être physique, mental et social, et pas seulement l’absence de maladies”.


Ainsi, le bien-être psychologique regroupe un ensemble de sensations qui font référence à la façon dont nous jugeons notre vie au niveau général. Par ailleurs, il n’est pas forcément lié au fait de vivre des situations agréables ou de satisfaire nos désirs personnels car ceci serait quelque chose de passager. Il concerne un ensemble de dimensions plus larges.


“Celui qui vit en harmonie avec lui-même vit en harmonie avec l’univers”

-Marc Aurèle-


La psychologue Carol Ryff a étudié les facteurs ou les dimensions qui jouent un rôle significatif dans notre qualité de vie. Elle a créé un questionnaire pour mesurer le bien-être psychologique des personnes et a conclu que six critères étaient essentiels pour atteindre l’auto-réalisation et le potentiel personnel des personnes. Les études réalisées par cette psychologue, en se servant de ce questionnaire sur le bien-être émotionnel, montrent que le bien-être psychologique est lié à l’âge, au sexe, au statut socio-économique et à l’ethnie (Ryff et Singer, 2008).

Les 6 dimensions du bien-être psychologique

Les six dimensions qui nous montrent ce bien-être psychologique sont :

1. Auto-acceptation

Cette dimension parle de l’acceptation de tous les aspects de notre personne et du passé tel qu’il a été, sans tomber entre les griffes de l’impuissance en raison de notre volonté de modifier ou d’intervenir dans une chose qui s’est déjà produite.

Dites-vous que si vous acceptez votre corps, vos émotions et vos pensées, vous aurez une vision beaucoup plus positive de vous-même. En revanche, si vous avez une faible auto-estime et avez du mal à vous accepter, il est possible que cette insatisfaction vous fasse vous sentir tellement perdu-e que vous ne savez pas par où commencer pour changer ces aspects à propos desquels vous pouvez faire quelque chose.

2. Contrôle de ce qui nous entoure

Cette dimension fait référence à la faculté de se débrouiller dans un environnement difficile, en ayant la capacité de s’adapter à des circonstances différentes.

Si vous avez une grande impression de contrôle sur ce qui vous entoure, vous vous sentirez capable de jouer un rôle dans cet environnement et de gérer des situations compliquées. Si vous avez du mal à avoir un contrôle sur ce qui vous entoure, selon le questionnaire de bien-être psychologique, vous rencontrerez davantage de difficultés pour surmonter les épreuves qui apparaîtront au quotidien.


“La vie est un voyage ; si vous tombez amoureux du voyage, vous serez éternellement amoureux.”

– Peter Hargerty –


3. Des relations positives avec les autres

Cette dimension mesure la capacité qu’ont les personnes à se lier aux autres d’une manière ouverte et sincère.

Si vous êtes capable de maintenir des relations satisfaisantes avec les autres, vous créerez des liens qui vous fourniront une plus grande qualité émotionnelle. Cela implique d’avoir une plus grande capacité d’empathie et d’ouverture envers les personnes. Si vous vous situez plus bas dans cette échelle, il est possible que vous ayez du mal à vous lier aux gens, à vous ouvrir et à vous confier, en plus d’avoir des difficultés à maintenir ces relations dans le temps.

4. Autonomie

Cette dimension évalue l’indépendance des personnes dans différentes aspects de leur vie. Il s’agit de la sensation de pouvoir choisir et de prendre ses propres décisions, d’avoir ses propres critères ainsi qu’une indépendance personnelle et émotionnelle même si les autres ne sont pas d’accord.

Un degré d’autonomie élevé implique que vous soyez capable de faire preuve d’une plus grande force pour résister à la pression sociale et à vos propres pulsions. Si, en revanche, vous êtes peu autonome, il se peut que vous vous laissiez guider davantage par les opinions des autres, que vous fassiez attention à ce que les autres disent ou pensent de vous et que vous vous laissiez porter par la pression du groupe.

5. Croissance personnelle

Cet aspect mesure la capacité d’auto-apprentissage des personnes, si elles sont ouvertes à de nouvelles expériences et à de nouveaux défis ou non.

Si vous développez votre croissance personnelle, il est possible que vous vous sentiez dans un apprentissage continu, que vous ayez la capacité d’apprendre de tout ce que vous vivez et que vous sachiez que vous avez la faculté de vous améliorer davantage. Si vous n’avez pas cette sensation de croissance personnelle, il se peut que vous vous sentiez bloqué-e, sans motivation et las, sans envie ou sans la moindre capacité d’apprendre ou de développer de nouvelles conduites de croissance.

6. Projet de vie

Ce point mesure le besoin qu’ont les personnes de trouver un but à leur vie. Les gens ont besoin de se fixer des objectifs clairs et possibles, en plus d’être réalistes.

Si vous vous reconnaissez dans cette dimension, cela signifie que votre vie a un sens, que vous avez donné un sens à votre passé, à votre présent et à votre futur. Si vous ne trouvez pas de but clair, vous devez probablement sentir que vous ne trouvez pas la bonne direction ou vous sentir perdu-e.

Quel rôle joue l’intelligence émotionnelle dans le bien-être psychologique des personnes ?

Les personnes émotionnellement intelligentes sont plus optimistes, elles ont une plus haute estime d’elles-mêmes et ont une plus grande capacité d’empathie, ce qui contribue à améliorer le bien-être psychologique. Les personnes qui savent identifier leurs émotions se sentent plus satisfaites d’elles-mêmes et, par conséquent, ressentent un plus grand bien-être à un niveau général.


“Si vous développez votre croissance personnelle, il est possible que vous vous sentiez dans un apprentissage continu, que vous ayez la capacité d’apprendre de tout ce que vous vivez et que vous sachiez que vous avez la faculté de vous améliorer davantage.”


Comment pouvez-vous améliorer votre bien-être psychologique et avoir une vie qui vous comble ?

  • Trouvez votre passion

    Ce peut être votre travail, puisque vous pouvez y passer des heures et il vaut mieux que ce temps soit passé avec quelque chose qui nous motive. Vous pouvez aussi trouver votre passion dans un domaine que vous aimez : la musique, le sport, une activité manuelle…

  • N’essayez pas de vous changer

    Acceptez-vous sous toutes vos dimensions car vous ne pouvez pas vous changer. Essayer de le faire ne vous apportera que du mal-être et un rejet de vous-même. Vous gagnerez en bien-être si vous donnez une chance à votre naturel. De cette façon, toutes les choses positives que vous réussissez à faire serviront à améliorer votre estime de vous-même, et la même chose se produira avec les choses négatives.

  • Entourez-vous de personnes qui dégagent une bonne énergie

    Les relations positives, le fait d’être avec des gens que vous aimez et qui vous comblent vont être un facteur important qui jouera un rôle essentiel dans votre bien-être physique et émotionnel. Les personnes toxiques nuisent à votre bien-être psychologique et ajoutent du stress à votre vie.

  • Apprenez de vos erreurs

    Tout ne se passe pas toujours comme nous le voulons. Savoir s’adapter aux circonstances et gérer votre frustration va être essentiel pour être heureux et pour avoir moins d’attentes dans la vie. Gardez bien à l’esprit que vous n’êtes pas parfait-e, que personne ne l’est et que vous ne pourrez rien changer à cela : vous avez seulement le pouvoir d’exploiter tout le côté positif que contient votre propre imperfection.

  • Osez faire de nouvelles choses

    Sortir de votre zone de confort et explorer des zones inconnues vous fera rester actif et motivé. Peu importe l’âge que vous ayez, il y a toujours de nouveaux endroits à visiter, de nouvelles personnes à connaître, de nouvelles choses à apprendre. Par exemple, essayer de nouvelles activités, rencontrer des gens, changer de chemin pour aller au travail, etc.

  • Croyez en vous

    Vous avez un potentiel incroyable à explorer, beaucoup de capacités internes et une merveilleuse opportunité de grandir en tant que personne. Croyez en vous et en vos possibilités. Visualisez vos objectifs et commencez à avancer tout doucement pour les atteindre.

Le bien-être psychologique, par conséquent, peut vous apporter une plus grande maturité, une stabilité et une capacité de connaissance personnelle. Il faut juste commencer par une petite action. Il n’est jamais trop tard pour cultiver votre bien-être physique, psychologique, émotionnel et social.

A découvrir aussi