Empathie : aujourd’hui je veux apprendre à te comprendre

· 2 juin 2016

L’empathie est quelque chose que beaucoup de gens ont depuis toujours, mais il est nécessaire que d’autres l’aquièrent.

Ressentir de l’empathie signifie que nous savons pourquoi notre interlocuteur agit de telle ou telle manière. Nous savons le comprendre.

Cela ne veut pas dire que nous sommes d’accord avec la personne que nous avons en face de nous, mais que tout simplement, nous savons lire en elle la raison pour laquelle elle agit de cette manière, en creusant bien au-delà des simples apparences.

“La capacité de se mettre à la place de l’autre est l’une des fonctions les plus importantes de l’intelligence. Cela démontre le degré de maturité de l’être humain.”
-A. Cury-

L’empathie favorise nos relations avec les autres, mais nous aide également nous-même. Commencez à la pratiquer dès aujourd’hui !

Stimule votre empathie !

Femme-avec-fleurs-sur-la-poitrine

Si vous êtes déjà empathique, vous apprendrez à la stimuler, pour en profiter au maximum.

Si vous avez beaucoup de mal à ressentir de l’empathie envers les autres, c’est le moment de mettre en pratique l’exercice : mettez-vous à la place de l’autre.

Ce n’est pas facile, mais ce n’est pas impossible. Pour ressentir de l’empathie, il faut commencer par observer. Laisser de côté notre moi, notre perspective, et commencer à nous situer derrière les yeux des autres personnes.

Pour certaines personnes, cela se passe de manière naturelle, mais pour d’autres, c’est quelque chose de très difficile à faire.

Avec le temps et la pratique, vous y arriverez. Mais… savez-vous comment renforcer votre empathie ?

  • L’observation est l’une des étapes les plus importantes de l’empathie, surtout l’observation des comportements non verbaux.
    Les gens peuvent dire quelque chose alors que leur langage verbal exprime quelque chose de totalement différent. Analysez les gestes et les mouvements de votre interlocuteur car cela reflétera ses sentiments et ses émotions les plus profonds.
  • L’écoute est aussi quelque chose de très important, tant l’écoute verbale que non verbale. Bien plus important que parler : écouter son interlocuteur.
    Grâce à cette écoute active et à l’observation, vous réussirez à vous situer et à comprendre la personne qui se trouve en face de vous.
  • La compréhension sera la dernière étape pour stimuler l’empathie car en observant et en écoutant, nous pouvons nous rendre compte que nous comprenons ce par quoi passe l’autre personne, même si nous ne le partageons pas.
    Ne pas être d’accord avec une attitude n’implique pas que nous devons la juger : nous devons la comprendre, ouvrir notre esprit et lui permettre d’entrer. Respecter cette attitude et la comprendre même si nous l’appliquons pas.
L’empathie, c’est être capable de plonger dans le monde émotionnel de l’autre… sans s’y noyer.

La compréhension favorise l’empathie

Femme-assise-sur-un-coeur

Nous ne réussirons pas à ressentir de l’empathie si nous ne pouvons pas respecter ni comprendre les attitudes des autres.

Nous ne devons jamais rien juger car peut-être que demain nous ferons ce qu’aujourd’hui nous critiquons.

Ouvrir votre esprit et comprendre ce que vous ne partagez pas vous permettra d’appendre plus sur les relations personnels et vous permettra de développer votre empathie.

Pour pouvoir ressentir de l’empathie pour les autres, que nous l’ayons naturellement ou non, il faut tenir compte des aspects suivants :

  • Regardez votre interlocuteur avec intérêt.
  • Contrôlez vos émotions et si quelques chose vous fait ressentir du rejet, ne le montrez pas.
  • Faites comprendre à l’autre personne que vous la comprenez.
  • Approfondissez les informations de votre interlocuteur.
  • Montrez votre soutien.

Tout cela favorisera votre compréhension vis à vis de l’autre personne et elle se sentira bien et accompagnée.

“Les personnes dures, peu flexibles, arrogantes, négatives… ont souvent beaucoup de difficultés à être empathiques, à comprendre ce qui arrive aux personnes de leur entourage. Elles ont perdu leur capacité d’observation et avec elle leur capacité de compréhension”
-María Jesús Álava Reyes-

Parfois, il nous est difficile de pouvoir ressentir de l’empathie pour les autres. Cela arrive quand la douleur et la déception sont très présentes.

Ces émotions négatives sont beaucoup plus fortes que la sensibilité et c’est pour cela que nous perdons la perspective de l’empathie, qui se trouve reléguée.

On peut apprendre à ressentir de l’empathie, mais nous avons besoin d’effort et de mettre en pratique l’observation, l’écoute active et la compréhension.

Voulez-vous apprendre à comprendre les autres ? Voulez-vous savoir comment comprendre différentes actions ? Cela vous enrichira et enrichira vos relations interpersonnelles.

Femme-souriant-symbolisant-l'empathie

Images de Mina Smoke et Christian Schloe