Pourquoi nous nous justifions?

· 6 juillet 2015

Souvent, nous nous justifions lorsque nous avons une conversation avec quelqu’un. Notre discours porte surtout à donner des raisons ou des explications sur pourquoi nous faisons ou ne faisons pas certaines choses.

Ces raisons ou ces explications sont destinées à clarifier nos intentions ou nos motifs, cependant, elles deviennent des justifications ou des excuses, quand elles sont de trop, à savoir, quand elles ne sont pas nécessaires parce que l’interlocuteur n’est probablement pas intéressé à les connaître.

En quoi les justifications diffèrent des excuses ?

Nous nous justifions quand nous faisons quelque chose, et que nous donnons trop d’explications. Tandis que nous utilisons les excuses quand nous n’avons pas fait quelque chose, et que nous voulons nous excuser de notre inaction.

Normalement, nous utilisons les justifications ou les excuses quand nous voulons montrer de la sécurité, ou que nous voulons donner une bonne image de nous-mêmes.

Cependant, sans le savoir, nous montrons notre insécurité, en cherchant auprès des autres leur complaisance ou leur approbation.

À ce moment, le doute, l’incertitude et l’insécurité de ce qu’ils peuvent penser, nous fait oublier que nous sommes en droit de prendre nos propres décisions, qu’elles plaisent ou non aux autres.

Ainsi, nous décidons de les maquiller ou de les transformer par rapport aux critères que nous pensons que les autres ont.

Comment arrêter de se justifier?

Pour arrêter de nous justifier sur ce que nous faisons ou de nous excuser pour ce que nous ne faisons pas, il est important de prendre une décision en toute sécurité, en examinant quels sont les motifs de la décision, en sachant avec certitude que nous avons le droit de prendre nos propres décisions, même avec le risque de faire des erreurs.

En d’autres termes, nous devons être authentique et être nous-même , en dépit des autres. Il faut se sentir avec une totale liberté d’être qui nous sommes, en reconnaissant et en valorisant nos opinions et nos décisions.

Comment exposer mes motifs sans que ce soient des justifications ou des excuses?

À plusieurs reprises, avant de communiquer une décision, il est nécessaire et approprié d’expliquer les raisons de votre position.

Dans ce cas, exprimez pourquoi vous avez pris la décision, sans que ce soit une justification ou une excuse.

Pour cela vous devez prendre en compte les conditions suivantes:

– Le motif doit être clair, concis et bref.

Allez droit au but sans détour dans votre explication.

– Exposez le motif avec sécurité, force et certitude.

Ne pas douter dans l’exposition, ni ajouter des raisons incertaines.

– L’explication doit être relative à votre décision, et donc intéressante pour l’autre personne.

Pourquoi nous  justifions ou nous excusons les autres?

Justifier ou excuser les autres est quelque chose que nous faisons souvent, lorsque nous voulons maintenir l’image que nous avons de l’autre personne.

Ou bien, nous voulons qu’une tierce personne maintienne une certaine image de la personne que nous justifions.

Parfois, nous cherchons à maintenir l’image d’une personne, alors que ses comportements ne correspondent pas, parce que nous avons besoin d’elle ou parce que nous dépendons d’elle physiquement ou émotionnellement.

Et quelles sont les conséquences du fait d’excuser ou de justifier les autres?

La principale conséquence de justifier ou d’excuser quelqu’un, est que nous n’allons jamais avoir la vraie image de l’autre personne car nous maintenons l’image de ce que nous voulons qu’elle soit, sans découvrir le type de personne qu’elle est vraiment.

Et cela va nous faire souffrir parce que la personne n’est pas vraiment ce que nous voulons qu’elle soit, donc la déception et les dommages physiques, psychologiques ou émotionnels sont inévitables.

Bien que nous la justifions ou nous l’excusions, la souffrance est garantie.

Comment arrêter de justifier ou d’excuser les autres?

Pour arrêter de justifier ou d’excuser les autres, nous devons d’abord apprendre à cesser de le faire avec nous-mêmes, de manière à avoir une  meilleure estime de soi.

Ainsi, nous nous sentirons plus confiants et satisfaits de nous-mêmes; et par conséquent nous apprendrons à connaître les gens par leurs actes, leurs attitudes et leurs comportements, plutôt que par ce qu’ils disent ou par ce que nous avons besoin de croire d’eux.