Les personnes authentiques parlent sans peur

23, avril 2017 dans Psychologie 639 Partagés

Les personnes authentiques parlent sans peur. Elles disent ce qu’elles pensent et agissent en conséquence. Mais pour cela, elles doivent savoir comment, quand, à qui et pourquoi raconter les choses à leur façon. Elles doivent dominer les espaces et le ton de leur voix. En définitive, elles doivent avoir ce que l’on appelle des « habilités sociales ».

Les habilités sociales sont beaucoup plus que l’expression d’opinions. Les habilités sociales sont utilisées pour interagir et nous lier aux autres de façon efficace et satisfaisante. Elles représentent notre manière de nous dévoiler au monde, elles sont notre carte d’identité. Elles montrent notre essence en tant qu’êtres humains.

En outre, le manque de compétences sociales peut être un déficit central ou être à la base de nombreux troubles psychologiques. C’est pour cette raison qu’elles sont importantes si nous voulons être des personnes authentiques. Elles sont également essentielles pour notre bien-être psychologique et pour la relation avec notre entourage.


Le moment et le lieu en disent plus sur la personne que ce qu’elle veut elle-même raconter.


Les personnes authentiques savent écouter

Les personnes authentiques pensent avant de parler et écoutent leur interlocuteur-trice avec attention. Elles font preuve d’empathie envers l’autre quand elles sont dans une conversation. Elles comprennent que deux personnes n’ont aucune raison de partager une opinion mais que nous avons tou-te-s le droit d’être écouté-e-s avec le même respect.


Notre plus grand problème au niveau de la communication est que nous n’écoutons pas pour comprendre : nous écoutons pour répondre. Même si, très souvent, nous ne faisons même pas l’effort d’écouter les autres.


Savoir écouter est un art et une habilité qui peut être apprise. Savoir écouter implique, en plus de faire attention à la personne et de répondre à ce qu’elle vous dit, de respecter la parole de l’autre et ne pas l’interrompre, en plus de maintenir une posture corporelle adéquate. Voici quelques clés pour être un bon interlocuteur :

  • Maintenez un langage corporel ouvert : gardez le contact visuel avec l’autre personne et détendez votre expression faciale. Hochez la tête de temps en temps pour qu’elle sache que vous l’écoutez. Ne croisez ni les bras ni les jambes car ces petites barrières physiques peuvent freiner certaines personnes qui voudraient vous approcher.
  • N’interrompez pas la conversation : vous pouvez être tenté-e de terminer la phrase de l’autre personne pour lui montrer que vous comprenez le message ou pour lui expliquer pourquoi vous pensez qu’elle a tort, mais cela pourra paraître grossier de votre part. Par simple politesse, nous devons nous mordre la langue jusqu’à ce que l’autre personne finisse de parler.
  • Renforcez le dialogue : le mot le plus puissant dans une conversation est « raconte-moi ». Les personnes se sentent bien quand vous leur posez des questions pertinentes et écoutez attentivement leurs réponses. Cela montrera à l’émetteur-trice que nous comprenons ce qu’iel dit et iel fera preuve d’empathie envers nous.
  • Laissez parler la personne : un dialogue n’est pas un monologue. Faites en sorte que l’autre personne prenne part à la conversation en lui posant des questions ou en proposant des thèmes sur lesquels débattre, mais ne monopolisez jamais la conversation.

Les personnes authentiques ne font pas toujours plaisir aux autres

Les personnes authentiques ne font pas toujours plaisir aux autres parce qu’elles savent dire oui ou non quand c’est nécessaire. Elles savent être en accord ou en désaccord dans toutes les situations et ne ressentent aucune culpabilité à propos de cela. Elles dominent une partie des habilités sociales que l’on appelle l’assertivité.

L’assertivité est une forme de communication qui consiste à défendre vos droits, exprimer vos opinions et suggérer des choses de façon honnête, sans tomber dans l’agressivité ou la passivité, en respectant les autres mais en respectant surtout vos propres besoins.

Il s’agit d’une habilité très importante car exprimer vos véritables sentiments et défendre vos droits peut être merveilleusement réconfortant. Quand vous dites ce que vous voulez, indépendamment du fait que vous réussissiez ou non, vous parvenez à vivre d’une façon plus authentique et heureuse.

Le premier pas pour être plus assertif est de reconnaître ce que vous ressentez et ce que vous voulez communiquer. Si vous êtes sincère et comprenez que l’autre ne peut pas lire dans votre esprit, rien de ce que vous direz ne sera incorrect. Mais il faut bien respecter le moment où une personne parle et se souvenir que vous allez défendre « votre vérité », pas la « vérité absolue » : songez au fait que votre point de vue a la même valeur que celui de votre interlocuteur-trice.

En ce qui concerne votre ton de voix, garder un ton adéquat et ne pas crier aide à réaffirmer votre opinion. Gardez bien à l’esprit que crier ne vous fera pas avoir raison : en fait, les cris quittent de la valeur au message. La même chose se produit avec la distance : si vous vous approchez trop de la personne, vous pourrez sembler agressif-ve et rendrez la communication plus difficile. Respectez l’espace interpersonnel.

Les habilités sociales s’apprennent

Si vous voulez être une personne authentique et que vous ne dominez aucune des capacités exposées précédemment, ne vous inquiétez pas : les habilités sociales s’apprennent. Ce ne sont pas des compétences innées, elles s’acquièrent à travers l’observation et l’expérience. Ce développement se produit fondamentalement au cours de l’enfance : les premières années de vie sont essentielles pour l’apprentissage de ces compétences.

Mais cela ne veut pas dire que nous ne pouvons pas les apprendre une fois que nous sommes adultes. Il existe de nombreux programmes au sein de la psychologie qui servent à enseigner les habilités sociales. La majorité combine des expériences sociales directes, une imitation et des efforts pour leur apprentissage.

Ainsi, si vous voulez être une personne authentique mais n’avez ou ne possédez pas de compétences sociales, allez voir un-e psychologue et suivez les étapes révélées dans cet article. Vous pourrez, finalement, être une personne authentique et parler sans peur.

A découvrir aussi