Le monde appartient aux personnes courageuses

· 19 juillet 2017

Qui sont les gens courageux ? Je crois que ce sont ceux qui se lèvent tous les jours et qui donnent le meilleur d’eux-mêmes. Qui, en toutes circonstances, continuent de sourire et de surmonter tous les obstacles qui surgissent devant eux. Je crois aussi que les gens sont courageux quand ils n’attendent pas une occasion spéciale pour se tester et pour partir à la conquête du monde. Je crois que le/la plus courageux-se est celui/celle qui continue à avoir confiance même après avoir subi des échecs.

Les personnes courageuses sont celles qui reconnaissent leurs peurs et les affrontent, en étant conscientes que l’attitude qu’elles adoptent peut multiplier ou diviser leurs forces. Elles sont courageuses et, par chance, le monde leur appartient parce qu’elles cherchent tous les jours à y découvrir quelque chose de nouveau.

Elles sont courageuses et elles bondissent, entourées de milliers d’envieux-ses, de milliers de « non » qui marchent à leurs côtés. Mais… Vous savez quelle est la meilleure chose dans tout cela ? C’est qu’elles peuvent vous traîner hors de ce monde dangereux, elles vous arrachent à lui parce qu’elles ont la force et l’envie que quelque chose se passe, parfois bien, parfois mal : elles veulent toujours aller de l’avant. Elles vous poussent à vouloir conquérir le monde.

J’adore voir les gens prendre des risques et vivre, mais pas ceux qui disent uniquement que la vie est courte ou qui se vantent de suivre la célèbre locution « carpe diem ». J’aime les gens qui le disent et qui agissent. Chaque jour est unique, inimitable, et ils ont le courage de vivre en étant conscients de cela.

La résilience en tant que mode de vie

La résilience est la capacité qu’ont les personnes à surmonter les obstacles et à continuer à avancer alors que les circonstances les invitent à faire tout le contraire. Voici ce que pourrait être la définition formelle et correcte de la résilience, même si se limiter à cela serait un peu réducteur. Il est utile de préciser que ces personnes luttent même si elles ont peur, même si elles doutent, même si elles se souviennent de n’avoir pas réussi à achever ce qu’elles s’étaient promis de faire. Elles sont courageuses et ne cessent de l’être.

La résilience fait référence aux personnes courageuses qui transforment le monde qui les entourent en un lieu personnel, qui savent parler de leur douleur pour que celle-ci respire et cicatrise, même si cela fait beaucoup de mal au début, comme quand vous désinfectez une plaie. Elles savent ce que signifie toucher le fond parce qu’elles s’y sont très souvent retrouvées… Mais elles sont toujours remontées à la surface.

La résilience est seulement un nom général, une définition formelle, mais chacun-e a sa propre histoire et sait que ce n’est pas facile. Cependant, il vaut la peine de continuer, de ne pas s’arrêter, parce que la joie qui apparaîtra alors en vaudra aussi la peine.

Que faut-il faire pour être courageux-se ?

La peur essayera toujours de vous protéger et de vous y faire réfléchir à deux fois. Ecoutez-la, bien sûr, mais faites-lui également comprendre que derrière votre zone de confort, vous pouvez trouver quelque chose de mieux, ou peut-être pas, qui sait ? Si vous n’ouvrez pas la porte, vous ne saurez jamais ce qui se trouve derrière.

En vous appuyant sur des choses concrètes et en mettant de côté tous les sujets typiques, donnez chaque jour le meilleur de vous : n’attendez pas la fin de la semaine ! N’attendez pas la retraite pour commencer à voyager, n’attendez pas que tout soit stable pour prendre des risques. N’attendez pas d’avoir plus de temps pour vous inscrire à un cours de danse, pour aller courir ou pour boire un verre avec vos ami-e-s. Trouvez un moment, le temps vous appartient et les lieux se font, se construisent ou se décorent.

Dites aux gens que vous les aimez le plus souvent possible, embrassez-les, étreignez-les, ne perdez pas d’opportunités et, si vous les perdez, il y a toujours des trains qui passent. J’en ai même vu qui s’en allaient et qui revenaient… et vous aussi. Alors, faites une liste de vos rêves, commencez à marcher, à faire des erreurs, à réussir. Voilà à quoi ressemble l’attitude des personnes courageuses : aujourd’hui, c’est à elles que le monde appartient.