Mes frissons te racontent mon histoire

21 avril 2016 dans Psychologie 1 Partagés

Je suis de celles qui a déjà tremblé pour quelqu’un ou quelque chose, même si ce n’était qu’une seule fois dans toute ma vie.

Je choisis qui me provoque cette vibration à travers le corps, et surtout, dans toute mon âme.

On dit toujours que nous sommes faits des petites histoires que nous vivons au quotidien et qui, dans leur ensemble, forment notre histoire personnelle.

Cependant, je crois que nous sommes faits de frissons : ce qui nous donne l’impression d’appartenir à ce monde est justement ce qui nous arrive et qui nous motive à aller de l’avant, ce qui nous permet de rêver et de réaliser nos rêves.

Si tu fais partie de mon histoire, tu en feras toujours partie

Si nous regardons à l’intérieur de nous-mêmes pendant un moment, nous découvrirons que nous possédons en nous tout ce que nous venons de mentionner.

Nous verrons des personnes, nous sentirons des caresses et des sourires, nous sécherons à nouveau des larmes, et nous évoquerons de petits détails qui nous ont rendus un peu plus grands et plus forts.

“Quand avons-nous accumulé tant de détails dans le tiroir ?

Mais tu voulais qu’on se souvienne de toi et te voilà                                                                                                                                                 enveloppé de poussière, oublié dans un coin                                                                                                                                             affichant un sourire vieilli sur un morceau de papier jauni…

Lorsque l’on secoue le tiroir à souvenir,
c’est le tiroir qui finit par nous secouer…”

femme sur un loup

Si nous continuons à nous perdre là-dedans, nous découvrirons un monde de souvenirs qui nous renversera à nouveau comme si nous étions revenus dans le temps.

Nous retrouvons tout ce qui s’est passé dans notre vie et qui est resté gravé grâce au toucher, aux odeurs, et aux sensations.

Tout cela va nous accompagner jusqu’au jour de notre mort : tout cela restera avec nous, tout comme les petites marques de notre identité, tout comme les frissons qui nous font nous sentir que nous avons vécu un moment pleinement.

Les frissons sont ma mémoire sélective

Nous savons tous que c’est notre mémoire qui décide ce dont elle veut se souvenir et ce qu’elle veut oublier.

Pour certaines raisons, elle choisit de conserver une vision fragmentée d’un moment que nous avons vécu plutôt que d’un autre.

C’est comme s’il n’y avait pas assez de place pour tout ce qui nous arrive et que nous devions sélectionner uniquement ce dont nous voulons nous rappeler.

Toutefois, notre mémoire sélective fait le travail par elle-même. Combien de fois avez-vous essayé de vous souvenir du nom d’un ancien camarade de classe, d’un numéro de téléphone ou de n’importe quel autre détail du quotidien ?

Il est normal que vous oubliiez des choses, mais vous n’oublierez jamais ces premières choses qui vous ont fait réagir face au monde.

“Nous sommes notre mémoire, nous sommes ce musée chimérique de formes inconstantes, cet amas de miroirs brisés.”
-Jorge Luís Borges-

Tout cela correspond à des frissons. Des secondes, des minutes, des heures, des jours, des semaines, des mois qui ne reviendront jamais, mais qui peuvent se répéter à l’infini, chaque fois que nous fermons les yeux et que nous nous les remémorons.

Ces souvenirs sont remplis de sensations et de sentiments.

femme avec les cheveux rouges

N’arrêtez jamais de chercher ces nouveaux frissons qui affirment votre personnalité

D’une certaine façon, il est vrai que nous vivons de ce dont nous nous rappelons, mais nous sommes également capables d’acquérir de nouveaux souvenirs.

Notre présent devrait se convertir en une recherche constante de ces petites ou grandes choses qui font vibrer notre être tout entier.

“Personne ne connaît la vérité absolue. Cherchez votre propre vérité, celle qui vous fait vibrer, celle qui vous connecte à votre “vous intérieur”, celle qui vous fait grandir à la fois en tant qu’individu et partie d’une tout.”
-Anonyme-

Nous pouvons nous lasser des souvenirs passés : il ne s’agit de nous défaire de ces derniers, mais plutôt d’en créer des nouveaux qui viennent compléter ce que nous possédons déjà.

Nous ne pouvons laisser le livre se terminer avant l’heure, mais nous devons au contraire profiter de chacune de ses pages, et en écrire autant que nous pouvons.

Lorsque vous sentez qu’un de ces frissons magiques arrive, laissez-le faire, laissez-le vous envelopper et vous remplir depuis l’intérieur.

Ne vous posez pas de questions. Ne vous demandez pas s’il vous rend heureux, la vie doit se sentir à cent pour cent.

Ne contredisez jamais un frisson. Ne l’ignorez pas non plus. Ne fuyez jamais en sa présence, ce n’est pas la bonne attitude à adopter.

A découvrir aussi