Le meilleur réseau social est une table avec les personnes que j’aime

· 25 janvier 2016

Sur mes réseaux sociaux, j’ai des milliers d’amis. Certains d’entre eux ont des noms que je ne peux même pas prononcer et je ne les ai d’ailleurs jamais vus.

Cependant, ils me donnent un like à chaque fois que j’ajoute une nouvelle photographie de ma vie, qu’ils ne connaissent même pas.

Les relations sociales d’aujourd’hui sont bien différentes de celles de nos parents. Elles ne sont pas pires mais disons qu’elles ont une autre essence, et une autre manière de construire des liens, parfois si rapides, variables et changeants, comme l’eau qui glisse entre dans nos mains.

Les réseaux sociaux « inondent » la journée de nombreuses personnes, et ils sont tellement importants que si nous ne twittons pas quelque chose, ou si nous ne publions pas une nouvelle photo, cela signifie que, d’une certaine manière, nous n’existons plus.

Il est possible que beaucoup d’entre nous « n’existaient pas » ou « ne se fréquentaient pas » autant, avant l’invention des réseaux sociaux.

A l’inverse, nous continuons à être important pour les personnes qui sont significatives pour nous.

Ces personnes qui se comptent sur les doigts d’une main, donnent un sens authentique à notre vie et n’ont pas besoin de consulter notre profil Facebook pour savoir si nous allons bien ou mal.

Les réseaux sociaux et le pouvoir du « J’aime »

famille-en-mouvement-avec-des-ailes

Nous sommes tous conscients des grands bienfaits des réseaux sociaux au jour d’aujourd’hui. C’est une arme de pouvoir authentique.

Toute nouvelle arrive en quelques secondes jusqu’à nous et obtient immédiatement une acceptation ou un rejet. La réaction est instantanée et le mécanisme du « J’aime » ou le partage est quelque chose d’infaillible.

Avec les réseaux sociaux, le monde se rapetisse et tout semble être à portée de main. On les appelle le cinquième pouvoir, car ils regroupent les consciences et établissent des inter-connexions entre les personnes dont l’attitude ou les actes peuvent réussir à influencer mille autres individus.

Quelque chose d’aussi incroyable ne cesse pas de nous étonner et de nous enrichir, de la manière suivante :

  • Les personnes sont liées par les réseaux sociaux, où elles partagent des intérêts similaires.
  • Elles interagissent, apprennent, et rencontrent des gens qui partagent les mêmes intérêts qu’elles.
  • Elles peuvent effectuer des changements au niveau de l’épanouissement personnel, grâce aux motivations qu’elles reçoivent sur les réseaux sociaux.

Il ne s’agit pas de critiquer négativement les nouvelles technologies et d’éviter à tout prix les réseaux sociaux, car c’est quelque chose d’inévitable.

La société d’aujourd’hui est interconnectée. C’est comme un grand cerveau plein de connexions et de synapses où les nouvelles technologies sont des extensions de nous-mêmes.

  • Il s’agit d’établir des priorités.
  • Il s’agit de ne pas « dépendre », de ne pas arriver aux extrêmes en pensant que si l’on ne publie quelque chose, nous arrêterons de vivre dans la vie réelle.
  • Le pouvoir du « J’aime » ne doit jamais représenter le besoin de recevoir un renfort positif dans son quotidien. Personne ne devrait avoir à mettre une photo pour savoir si oui ou non il est intéressant.
  • L’acceptation de quelqu’un ne devrait jamais dépendre de la quantité de “likes” obtenus dans une journée.
amies-dansant

Une table avec mes personnes préférées  : le meilleur réseau social

La plupart d’entre nous savons qui sont les piliers de nos vies. Ces personnes qui vont au-delà des réseaux sociaux (même s’ils en font partie), aiment notre proximité, le son de nos rires et la chaleur de nos bras.

Les personnes les plus importantes sont celles qui s’inscrivent dans les petits détails quotidiens.

Une regard à la dérobée et ils se rendent compte que vous êtes triste sans que vous ne disiez rien.

Ces personnes vous susurrent qu’elles vous aiment quand vous vous y attendez le moins, sans que personne ne s’en rende compte.

Nous pourrions dire que le meilleur réseau social est un groupe de cinq personnes, celles qui ont décidé de laisser leur téléphone de côté et de se plonger dans une grande conversation jusqu’à la nuit tombée.

Les experts nous indiquent qu’aujourd’hui, le plus grand risque de dépendance absolue aux réseaux sociaux est sans aucun doute pour les générations les plus jeunes :

  • Les adolescents qui n’ont pas confiance en eux se sentent un peu rejetés de la société, mais sont totalement dépendants du renfort positif donné par les réseaux sociaux, avec le « j’aime ».
  • Puisqu’ils n’ont pas de relations sociales à la qualité authentique, ils ont un besoin basique d’accumuler des amis sur leurs réseaux sociaux.
  • Ces amitiés sont généralement vides et éphémères. Cependant, la sensation de perte ne dure pas longtemps car chaque « ami éliminé » peut être remplacé par un autre.
  • L’adolescence devrait être le moment où les relations sociales marquent un avant et un après. Elle devrait être le pilier émotionnel qui les aide à grandir et à mûrir.

Cependant, aujourd’hui les adolescents qui souffrent d’ « anémie sociale », n’arrivent pas à consolider leurs relations et ne peuvent pas construire un véritable engagement avec leurs semblables.

famille-reunie-a-table

En tant que parents ou éducateurs, il est important de pouvoir réorienter un adolescent.

Les réseaux sociaux sont sans aucun doute une arme de pouvoir, mais il existe bien d’autres priorités qui peuvent être encore plus enrichissantes.

Images de Maria Kalacheva