Les 4 quadrants de Stephen Covey pour gérer le temps

· 25 juin 2018

Bien gérer le temps ne consiste pas dresser une liste d’activités et marquer au fur et à mesure celles que nous avons effectué. Cela signifie savoir planifier, hiérarchiser, tirer profit et, bien évidemment, mettre à l’écart. Il existe une méthode qui aide à ce que le temps suffise vraiment pour tout. Cette méthode nous enseigne également à identifier ce à quoi nous devrions passer du temps ou non. Il s’agit des 4 quadrants de Stephen Covey.

Covey lui-même signale que la gestion du temps ne se limite pas à simplement organiser des tâches. Il assure qu’il s’agit d’une véritable philosophie de la vie. En effet, notre bien-être dépend également de la façon dont nous gérons le temps. 

« Il n’y a jamais assez de temps pour tout faire, mais il y a toujours assez de temps pour faire le plus important. »

-Brian Tracy-

Les quadrants de Stephen Covey sont simplement une matrice, un modèle composé de quatre sections. Chacun d’eux représente une certaine catégorie de priorité dans les tâches. Par ailleurs, chaque quadrant comprend un ensemble d’activités qui doivent être gérées différemment. Voyons cela plus en détail.

Le premier des quadrants de Stephen Covey

Imaginons une croix. Quatre espaces vides apparaissent lorsque nous la dessinons. Chacun d’eux est l’un des quadrants de Stephen Covey. En haut, à gauche, se situe le premier de ces quadrants. Il correspond à tout ce qui répond à deux caractéristiques : urgent et important.

quadrants de Stephen Covey

Dans cet espace sont situées toutes les tâches qui ne peuvent, et ne devraient pas, être différées, indifféremment des circonstances. Il s’agit de ce qui est véritablement prioritaire. De ce qui a le plus de pertinence par rapport aux autres tâches. Cela exige que nous nous en occupions de suite et que toute autre activité soit abandonnée tant que cela n’a pas été résolu.

Ce quadrant regroupe des situations telles que, par exemple, une panne de l’électricité de la maison. De nombreuses choses en dépendent, nous ne pouvons donc remettre cela à plus tard. Cela comprend également des situations telles qu’une maladie, un accident domestique, etc.

Le deuxième des quadrants de Stephen Covey : ce qui n’est pas urgent, mais important

Le deuxième des quadrants de Stephen Covey correspond à ce qui ne doit pas être réaliser immédiatement, mais qui revêt une grande importance. En d’autres termes, ce qui est important mais pas urgent. Il s’agit des activités qui ne sont pas décisives à court terme, mais à moyen et long terme.

Dans ce quadrant se trouvent toutes les tâches qui ne sont vitales mais qui sont déterminantes pour la qualité de vie ou le bien-être. La première est la santé. Tout dépend de la santé. Il est donc important d’en prendre soin. Les effets pour ne pas le faire ne sont visibles qu’à long terme et peuvent être dévastateurs.

Dans cet espace se trouvent également des tâches telles que préparer les examens finaux, ou maintenir une bonne relation avec le couple. Cela inclut des aspects tels que la formation ou la mise à jour des connaissances, etc.

Le troisième quadrant : ce qui est urgent mais pas important

Il s’agit de l’un des quadrants de Stephen Covey les plus trompeurs. Il n’est parfois pas facile de déterminer quelles sont les activités et/ou les tâches qui le composent. Ceci est dû au fait que le caractère d’urgence capte l’attention. Malgré l’urgence, la tâche n’est pas pertinente.

quadrants de Stephen Covey

Dans ce quadrant pourrait se trouver toutes les activités superflues qui sont effectuées par habitude ou par hasard. Par exemple, rencontrer quelqu’un et discuter pendant un moment, sans savoir exactement pourquoi. Ou se plonger dans une discussion à travers les réseaux sociaux sur un aspect sans importance.

Le quatrième quadrant : ce qui n’est ni urgent ni important

Le quatrième des quadrants de Stephen Covey est celui qui permet de localiser tout ce qui est inutile. Ce qui s’y trouve n’est pas ni urgent ni pertinent. Même ainsi, il s’agit d’activités qui absorbent une partie de notre temps.

Dans ce quadrant se situent des actions complètement sans importance, telles que regarder notre courrier électronique toutes les cinq minutes. Ou suivre une conversation sur les réseaux sociaux alors que le sujet ne suppose pas de grands commentaires. Regarder la télévision, discuter, et toutes choses de ce style.

La bonne gestion du temps

La plupart de ceux qui dessinent la matrice des quadrants de Stephen Covey, et essayent de l’appliquer, découvrent que les premiers quadrants qui se remplissent sont le 1 et le 3. Il s’agit des quadrants de l’urgent et importance, et de l’urgence non important.

Covey dit qu’il en est ainsi parce que les individus ont tendance à penser que tout est urgent. Ce sentiment d’urgence est précisément ce qui est à la base du stress. Dès lors, apprendre à gérer ces deux espaces est ce qui peut nous aider à améliorer la gestion de notre temps.

 

quadrants de Stephen Covey