La relation de couple des parents influe-t-elle sur le choix de notre compagnon/compagne ?

3 mai 2018 dans Psychologie 113 Partagés
relation de couple

La relation de couple des parents a-t-elle vraiment, comme certains l’affirment, un grand impact sur les relations futures des enfants ? L’expérience peut nous indiquer que oui. La science nous dit que si la relation des parents est positive, il est plus probable que les enfants aient à leur tour des relations saines. Le contraire, en revanche, ne se produit pas. Malgré tout, nous parlons de moyenne et il peut toujours y avoir des exceptions.

Nous devons prendre en compte le fait que le premier modèle de relation romantique et de cohabitation qu’ont les enfants est celui qu’ils peuvent observer chez leurs parents ou chez le couple avec qui ils habitent. Ainsi, l’entourage a une grande influence sur les plus petits. Ce qu’ils voient les affecte et peut conditionner leurs actions futures.

Nous entendons parfois des phrases du genre : “ils sont petits, ils ne font pas attention à ce genre de détails”. Mais ce n’est pas le cas. Les enfants absorbent tout : ce qui se déroule autour d’eux aura une influence sur les relations qu’ils établiront et maintiendront dans le futur.

La relation des parents est présente dans les nôtres

La relation des parents peut se retrouver dans les nôtres sans même que nous nous en rendions compte. Ce peut être, par exemple, l’une des causes qui nous fait continuellement choisir comme compagnon/compagne une personne qui, au fond, ne nous correspond pas. La relation de nos parents peut avoir été dominée par des hauts et des bas et, par conséquent, nous pouvons avoir tendance à chercher une personne qui nous donne surtout de la stabilité alors que nous avons plutôt besoin, en raison de notre façon d’être, d’une personne très dynamique.

Par ailleurs, diverses circonstances particulièrement importantes peuvent avoir existé et avoir été observées par les enfants. Nous faisons ici référence à une grande méfiance, à une dépendance très marquée, à des infidélités constantes ou même à de la maltraitance. Nous allons prendre l’exemple d’une situation réelle qui nous permettra de nous faire une idée de la façon dont peut affecter la relation des parents au moment de choisir son compagnon/sa compagne.

relation de couple des parents compliquée

Laura n’avait pas encore 30 ans. Elle avait déjà connu plusieurs relations de couple mais aucune d’elles ne s’est bien passée. Elle ne savait pas déterminer ce qui n’allait pas. Parfois, ses compagnons lui étaient infidèles. D’autres fois, ils étaient excessivement attachés à leur mère. Laura a donc décidé de consulter un psychologue et de lui raconter son histoire. Celui-ci lui a demandé de lui parler de la relation entre ses parents.

La relation des parents de Laura avait été dramatique. Le père maltraitait la mère, la manipulait et lui avait été infidèle à plusieurs reprises. La mère se soumettait, n’était pas capable d’exprimer ses sentiments et supportait la relation parce qu’elle disait ressentir de l’amour, alors qu’en réalité elle souffrait de dépendance émotionnelle. La mère se sentait souvent seule, abandonnée. Pas seulement par son mari, mais aussi par sa propre famille qui la poussait à continuer cette relation au lieu d’y mettre un terme.

Il n’y avait que deux chemins possibles dans l’histoire de Laura : l’un était de devenir dépendant et de chercher une relation avec un engagement, l’autre était de les fuir et d’être très indépendante. Inconsciemment, Laura a eu tendance à suivre la première voie.
Partager

Laura n’a jamais été une femme soumise. Elle n’a jamais connu de relation de maltraitanceElle faisait tout ce qu’elle n’avait pas vu ses parents faire : elle communiquait beaucoup avec ses petits amis, se faisait respecter, n’a jamais été avec quelqu’un qui la transformait en femme soumise… Malgré cela, ses compagnons, en plus de ce que nous avons précédemment commenté, étaient parfois soumis, mentaient et ne communiquaient pas ouvertement.

Le choix de relation que faisait Laura était très influencé par sa mère. Cependant, alors qu’elle pensait essayer de construire des relations de couple saines, pas comme celle de ses parents, elle ignorait encore la racine du problème. Elle ne tarda pas à la découvrir.

En réalité, il y avait un manque d’engagement dans les relations de Laura : les hommes qu’elle connaissait ne s’engageaient pas vraiment, lui étaient infidèles ou étaient trop attachés à leur mère. Par conséquent, elle était reléguée à une seconde place. Comme sa mère.

Choisir son compagnon/sa compagne sans être conditionnés

La question qui se pose maintenant, après avoir lu l’histoire de Laura, est : pouvons-nous vraiment choisir notre compagnon/notre compagne sans être conditionnés par la relation de nos parentsLa réponse est oui mais, pour cela, nous devons prendre conscience de ce qui se passe.

La façon la plus claire d’en être conscients consiste à déterminer

femme ayant consulter une psychologue pour parler de la relation de couple de ses parents

quel schéma se répète dans nos relations. Il est possible que deux de nos relations aient eu les mêmes caractéristiques mais si nous en avons déjà connu quatre et si ces dernières ont toutes les mêmes carences, nous devons réfléchir à ce sujet.

Si nous avons du mal à voir le motif qui peut être implicite dans chaque relation de couple, consulter un psychologue spécialisé dans les relations peut nous être d’une grande aide. En plus de nous fournir des outils pour augmenter notre estime de nous-mêmes et trouver des solutions aux insécurités que nous pouvons avoir, il nous aidera à voir la situation d’un point de vue différent. Ainsi, nous pourrons nous épanouir avec la personne que nous choisissons pour partager notre vie et ne chercheront plus à combler des besoins ou à échapper à nos fantômes.

Un psychologue nous aidera surtout à nous rendre compte de la façon dont nous commençons une relation. Car c’est là que se trouve le risque de retomber dans de vieux schémas de comportement. Avons-nous tendance à avoir des attentes élevées ? Devenons-nous aveugles quand nous tombons amoureux ? Nous enthousiasmons-nous trop rapidement ?

La clé de toutes nos relations se trouve dans la façon dont elles commencent. C’est sur ce point que nous devons concentrer toute notre attention.
Partager

Une fois que nous aurons analysé et réfléchi sur ces points, nous connaîtrons la forme de la pierre et auront moins de risques de trébucher contre elle. Si nous avons bien ouvert les yeux, nous écarterons de notre chemin, avant qu’elles ne nous fassent du mal, ces relations qui ne sont pas pour nous. En même temps, identifier en quoi et comment nous conditionnent les modèles que nous avons eus, et pas seulement dans les relations de couple, nous donnera l’opportunité de faire des choix plus libres et plus justes.

couple heureux

A découvrir aussi