Les séquelles psychologiques de la maltraitance au sein du couple

· 14 avril 2018

La maltraitance est une expérience traumatisante pour n’importe quel être humain. Elle laisse toujours des traces difficiles voire impossibles à effacer. Lorsqu’il s’agit d’une situation de maltraitance au sein du couple, les séquelles psychologiques sont normalement très profondes, surtout si le mal a été fait par quelqu’un que l’on aime.

Il faut bien faire la différence entre lésion psychique et maltraitance psychologique. La lésion psychique est le fruit d’un acte violent. L’ensemble des sensations et des émotions que l’on ressent immédiatement après avoir été victime de maltraitance. Les séquelles psychologiques, pour leur part, sont les traces qui s’inscrivent dans l’esprit quand les lésions psychiques n’ont pas été traitées de façon adéquate.

« Dans n’importe quelle relation de couple, celui qui ne vous aime pas ne vous mérite pas, et encore moins celui qui vous fait du mal. Et si quelqu’un vous blesse de façon réitérée mais sans mauvaise intention, c’est peut-être qu’il vous mérite mais ne vous convient pas. »

-Walter Riso-

La maltraitance dans le couple, ainsi que dans la famille, sont les deux types de violences qui ont le plus d’impact sur la vie d’une personne. Le lien affectif est profond et c’est précisément pour cela que la situation de maltraitance a tendance à durer très longtemps. Le pire étant que, dans de nombreux cas, la violence est subtile ou consentie par l’entourage ou la culture. On ne reconnaît donc pas qu’il y a un problème et c’est pour cela qu’elle dure des décennies.

La maltraitance au sein du couple

La maltraitance au sein du couple se manifeste de nombreuses façons. L’une des plus brutales et douloureuses est celle qui implique la violence physique. Cependant, il existe aussi tout un ensemble de comportements de violence qui sont presque invisibles aux yeux des autres.

femme qui se moque

La maltraitance au sein du couple s’exprime par des comportements tels que :

  • Des moqueries et des ridiculisations face aux croyances, à l’apparence ou aux opinions de la personne maltraitée.
  • Des signalements constants des erreurs et des messages pour indiquer que l’autre ne fait rien de bien ou n’a que des défauts.
  • Une manipulation pour que l’autre se sente coupable. On lui attribue le fait de ne pas être à la hauteur et on le punit par des silences ou des crises de colère.
  • Une négation de l’existence d’une maltraitance. Si la victime cherche à parler de ce sujet, l’agresseur refuse de dialoguer ou n’admet pas avoir fait du mal à travers ses actes.
  • Isolement des amis et de la famille. Cela inclut de la jalousie, des critiques des amis ou des proches, des refus d’aller les voir, etc.

Le point commun de tous ces comportements est le désir de contrôler le partenaire. Le maltraitant essaye toujours de s’imposer et d’annuler l’autre. En fait, il n’y a pas besoin de crier ou d’insulter pour exercer ces formes de maltraitance dans le couple.

Les séquelles de la maltraitance

La maltraitance dans le couple laisse des séquelles psychologiques dans différents domaines de la vie. Les traces s’impriment dans le corps, dans l’esprit et dans la vie sociale. Même si chaque cas est différent et si chaque personne réagit d’une manière distincte, les conséquences sont plus ou moins les mêmes.

fils rouges

Les principales séquelles de ce type de situations sont :

  • Les séquelles psychologiques. Elles sont liées aux dommages faits à l’estime de soi. En fait, ceux qui ont peu d’amour-propre ont plus de risque de tomber entre les mains d’une personne maltraitante. Des sentiments de culpabilité et de vulnérabilité apparaissent ainsi que des états d’anxiété et de dépression.
  • Les séquelles physiques. Les séquelles physiques les plus fréquentes sont les problèmes de sommeil, les altérations digestives, les maux de tête, l’hypertension et les troubles respiratoires.
  • Les séquelles sociales. Le scénario le plus fréquent est que la victime de maltraitance s’isole. Elle commence par cesser de voir ses amis et, un peu plus tard, sa famille; elle se sent indigne et honteuse. Elle le fait aussi pour ne pas déranger son partenaire qui se méfie de ces rencontres.

Il est important de signaler que, pour les hommes maltraités, la situation est un peu plus complexe. La société est encore très machiste et le fait qu’un homme se laisse maltraiter par sa compagne n’est pas bien vu. Ils prennent donc l’habitude de le cacher et refusent même parfois de l’admettre personnellement. C’est pour cela qu’ils ont davantage tendance à tomber malades et à développer des addictions pour faire face à leur douleur cachée.

Que faire ?

Vivre une situation de maltraitance au sein du couple génère une grande confusion, surtout au début. Habituellement, de fortes ambiguïtés surgissent au niveau des sentiments, des attitudes et des pensées. On aime et l’on déteste à la fois. On ressent de l’irritation et, en même temps, on justifie le comportement de l’autre.

Il n’est jamais facile d’affronter le fait que la personne que nous aimons est aussi une source de problèmes aussi graves et que la meilleure chose à faire est peut-être de la quitter. Tout cela fait partie de la dynamique perverse de la maltraitance dans le couple.

homme maltraité

Le plus difficile à faire pour sortir de ce type de situation extrêmement nocive est d’effectuer le premier pas. Ce premier pas consiste à accepter que l’on est dans une relation où l’on est victime de maltraitance. Après avoir accepté ce fait, il faut affronter le fait que cette situation ne va pas disparaître d’elle-même et qu’il est donc nécessaire de demander de l’aide. L’idéal est de suivre une psychothérapie car des éléments très profonds sont probablement en jeu.