Le langage intérieur selon Vygotsky

Selon Vygotsky, le langage intérieur est monologique. D'une certaine façon, la dimension expressive du langage intérieur constitue une manifestation des états les plus profonds de la conscience.
Le langage intérieur selon Vygotsky

Dernière mise à jour : 07 juin, 2021

Le langage intérieur est un objet d’étude depuis le début de l’histoire de la philosophie. C’est un sujet qu’a creusé l’un des auteurs les plus importants de la psychologie occidentale, Vygotsky.

La pensée de cet auteur a complètement changé la conception de la psyché humaine. Il s’est ainsi focalisé sur le langage, en s’intéressant tout particulièrement au développement des affects et à la compréhension systémique de la psyché.

Vygotsky a été un auteur d’une grande vitalité intellectuelle. En plus de présenter ses propositions, il a essayé de débattre des implications que ces dernières pourraient avoir. Le débat que Vygotsky a eu avec Piaget au sujet du langage égocentrique et d’autres thèmes que nous verrons un peu plus loin est d’ailleurs bien connu.

Du « langage extérieur » au « langage intérieur »

L’explication de Vygotsky sur le langage intérieur se base sur l’existence de trois différentes formes d’exprimer un discours. La première est le discours externe ou discours social, puis nous avons le discours égocentrique ou discours privé et, enfin, le discours interne. Feigenbaum y fait référence :

« Vygotsky a vu le discours privé comme le lien entre le discours social communicatif précoce et le discours intérieur mature. Le discours social s’adresse et s’adapte intellectuellement aux autres et le discours intérieur est un discours sous-vocalisé, qui s’adresse et s’adapte à soi-même. Le discours privé est un discours vocalisé et adapté à soi-même. Par conséquent, le discours privé est […] une pensée vocalisée. »

Il semblerait donc que, pour Vygotsky, le langage intérieur soit le fait de se parler silencieusement à soi-même. Cela ressemble à un langage sans son, un discours sous-vocalisé ou, comme il le déclare dans sa dernière œuvre, une pensée verbale.

Femme, les yeux fermés.

Le langage intérieur pour Vygotsky

L’auteur définit le langage intérieur comme une formation spéciale au niveau de notre nature psychologique. Il s’agit, pour Vygotsky, d’une forme spéciale d’activité verbale, avec ses propres caractéristiques, et qui maintient un lien complexe avec d’autres formes d’activité verbale.

Vygotsky explique qu’il y a une différence entre se parler à soi-même et parler à d’autres. Le langage intérieur est le langage qui s’adresse à soi-même tandis que le langage extérieur est celui que nous utilisons pour nous adresser aux autres.

Il semble évident que cette différence radicale et fondamentale entre les fonctions de l’un et de l’autre ont des conséquences sur la nature structurelle des deux fonctions verbales. Il ne s’agit pas simplement de vocalisation.

Pour Vygotsky, la présence ou l’absence de vocalisation n’explique pas la nature psychologique du langage interne. Au contraire, elle explique la conséquence qui provient de cette nature.

Le langage intérieur ne provient pas seulement de l’extérieur : il s’oppose à lui. Le langage extérieur est le processus de transformation de la pensée en mot, selon l’auteur. C’est aussi sa matérialisation et son objectivation. Le langage intérieur, de son côté, est un processus qui va de l’extérieur à l’intérieur ;un processus d’évaporation du langage dans la pensée.

Langage intérieur d'un homme.

Sa dimension expressive

La dimension expressive du langage se manifeste aussi dans le discours intérieur. Néanmoins, et c’est bien logique, le sujet est à la fois émetteur et récepteur du message. Le phénomène maintient donc un caractère de monologue.

Vygotsky souligne que le langage intérieur a plus de sens. Il remue tous les aspects de la conscience liés à cette idée, et cette expérience n’a pas, en soi, une nature de dialogue : elle est holistique et complète.

Cela est lié à l’une des caractéristiques du langage intérieur selon Vygotsky : étant donné que le sujet est à la fois émetteur et récepteur, dans le langage interne, on élimine le sujet et on maintient les prédicats, puisque la personne connaît le sujet de son prédicat.

Pour résumer, selon le point de vue de Vygotsky, le discours intérieur est monologique. D’une certaine façon, la dimension expressive du langage intérieur constitue une manifestation des états les plus profonds de la conscience.

Ainsi, le langage intérieur surgit dans la théorie de Vygotsky grâce au lien interfonctionnel entre pensée et langage. La majorité de nos pensées prendraient forme grâce à l’union des mots, et il s’agit là de l’aspect clé du langage intérieur selon Vygotsky.

Cela pourrait vous intéresser ...
Le langage nous aide à faire bouger les choses
Nos PenséesLisez-le dans Nos Pensées
Le langage nous aide à faire bouger les choses

Le langage a un pouvoir transformateur. Il nous invite à agir et nous permet de clarifier ce que nous voulons en fixant nos propres limites.



  • Feigenbaum, P. (1992). Development of the syntactic and discourse structures of private speech. Private speech: From social interaction to self-regulation, 181-198.
  • Vygotski, L. S., Kozulin, A., & Abadía, P. T. (1995). Pensamiento y lenguaje (pp. 97-115). Barcelona: Paidós.
  • Fossa, P. (2017). La dimensión expresiva del habla interna. Psicologia USP, 28(3), 318-326.