Le frotteurisme : symptômes et traitement

4 février 2020
Qu'est-ce que le frotteurisme ? Lisez-nous pour le savoir.

Il vous est déjà arrivé de vous retrouver dans un endroit où il y avait beaucoup de monde et où quelqu’un s’est mis à frotter ses parties génitales contre vous ? Vous avez déjà pris les transports publics et senti comment, d’un coup, une personne se rapprochait de votre corps pour le frôler ? Ce type de comportements qui, à première vue, semblent assez rare, ne le sont malheureusement pas. On l’appelle le « frotteurisme », et il provoque une sensation extrêmement désagréable chez les victimes.

Prendre du plaisir à frotter ses parties intimes contre le corps d’une autre personne, de façon pathologique, est le patron comportemental typique des frotteurs. Cependant, toutes les personnes qui agissent de la sorte ne sont pas forcément considérées comme telles. Nous allons vous expliquer quelles sont les principales caractéristiques de ce type de paraphilie sexuelle et quels sont ses possibles traitements.

«Les frotteurs cherchent des lieux bondés de monde pour passer inaperçus.»

Qu’est-ce que le frotteurisme ?

Lorsque nous parlons de frotteurisme, nous faisons référence à un trouble paraphilique selon le DSM-V. Ces type de troubles se caractérisent par la présence de fantasmes, de pulsions ou de comportements sexuels à travers l’utilisation d’un objet ou d’une situation peu commune pour obtenir du plaisir.

Plus concrètement, dans le frotteurisme, il s’agirait d’une action, d’un fantasme ou d’un désir irrépressible de frotter ou toucher une autre personne sans son consentement. Mais pour qu’il soit considéré comme pathologique, ce trouble doit durer plus de six mois. L’individu, quant à lui, doit suivre certains de ces aspects :

  • Le désir irréfrénable de frotter ou toucher une autre personne sans son consentement
  • Les fantasmes sexuels sont la cause d’un mal-être significatif sur le plan clinique
  • Le désir sexuel provoque une détérioration dans le milieu professionnel, social ou dans d’autres domaines de fonctionnement

L’idée de maintenir ce contact physique sans le consentement de l’autre personne, en plus de sa réaction, est ce qui réveille l’excitation du frotteur. Les zones du corps vers lesquelles sont dirigés les frottements sont généralement liées à la sexualité, comme les seins ou les parties génitales. Par ailleurs, la personne se servira du souvenir de cette situation pour se masturber plus tard.

Le frotteurisme dans les transports en commun

Certains ont ce type de comportement, mais sans qu’il soit irréfrénable ou synonyme de mal-être. Ils le réalisent juste de façon ponctuelle et pour d’autres raisons. Par ailleurs, leur plus grande source d’excitation sexuelle ne naît pas dans ce contexte.

Il est important de mentionner qu’un frottement ou un contact physique avec son-sa conjoint-e, ou avec un-e inconnu-e de façon involontaire, n’implique pas la présence de ce trouble paraphilique. Ainsi, pour être considéré comme pathologique, le frotteurisme doit être cherché de façon volontaire et sans que l’autre personne l’autorise. On parle aussi de frotteurisme quand les fantasmes provoquent un mal-être significatif sur le plan clinique ou quand il aboutit à une détérioration dans la vie quotidienne de la personne.

Comment sont les frotteurs ?

Le profil d’un frotteur est généralement celui d’un homme qui commence à afficher ce type de comportements au moment de l’adolescence. Dans certains cas, il présente des traits de timidité, de frustration ou des sentiments d’infériorité. Voici d’autres caractéristiques importantes :

  • Agissement sans le consentement de l’autre personne
  • Excitation sexuelle intense et récurrente
  • Son comportement ne fait pas partie d’un prélude érotique
  • Un désir sexuel élevé qui naît du frottement de ses parties génitales ou du fait de toucher celles de quelqu’un d’autre
  • Agissement dans la foule pour passer inaperçu
  • Ils ne consultent généralement pas de spécialiste
  • Désirs irréfrénables ou fantasmes qui causent un mal-être significatif
  • Ce type de comportements diminue, en général, à partir de 25 ans
Le frotteurisme dans la foule

Traitement

Dans la majorité des cas, la personne qui souffre de frotteurisme ou d’un autre type de trouble paraphilique ne cherche pas d’aide. Quand elle le fait, c’est parce qu’elle ressent une grande culpabilité.

Il existe différentes formes de traitement. Avec la thérapie cognitive, par exemple, on évalue les croyances de la personne pour les modifier à travers la restructuration cognitive. Il est donc important de prendre en compte le sens que cette personne donne à ce comportement. On doit aussi chercher à comprendre les circonstances qui la poussent à agir de la sorte. En plus de cela, il faut analyser ses fantasmes. Avec la psychanalyse, on se concentre sur la posture de la personne face à la loi, sa relation avec l’érotisme et sa timidité, entre autres aspects.

Il faut savoir que le traitement, tout comme les causes, sont encore en discussion. En fait, Scott Johnson et certains de ses collaborateurs, dans une étude publiée dans la Revue Online Américaine de Psychiatrie et de Lois, ont réétudié toutes les recherches sur le frotteurisme et ont vu que celles-ci étaient peu abondantes, d’où le besoin d’explorer ce sujet de manière plus approfondie pour trouver de nouvelles réponses.

Pour conclure, nous devons ajouter que la prise de conscience du trouble est fondamentale pour son traitement. Même si le frotteurisme passe souvent inaperçu, cela ne veut pas dire qu’il ne cause pas de problèmes. En fait, dans certains lieux, il est même considéré comme un délit.

 

 

Belloch, A., Ramos, F., & Sandín, B. (2010). Manual de psicopatología. McGraw-Hill:Madrid.

Johnson, R.S., Ostermeyer, B., Sikes, K.A, Nelsen A.J, &Coverdale, J.H (2014). Prevalence and treatmente of frotteurism in the community: a systematic review. Journal of the American of Psychiatry and the Law Online, 42 (4), 478-483.