Etre timide n’est pas être insipide

4 janvier 2016 dans Psychologie 0 Partagés

On considère que nous avons tous été timides à certains moments de notre vie. Toutefois, la timidité n’est pas une pathologie ou un problème d’une trop grande importance dans la plupart des cas.

D’ailleurs, la timidité est un bouclier de protection qui nous enferme, dans le but de de ne pas ressentir de souffrance, même si elle peut parfois produire l’effet inverse.

Etre timide ne signifie pas être insipide. Etre timide est une autre manière d’être, avec ses particularités et ses caractéristiques.

L’évolution de la timidité

L’évolution de la timidité, tout au long de la vie, est quelque chose de très intéressant. Le fait de s’y intéresser permet de développer une meilleure connaissance de soi.

Beaucoup d’entre nous ont expérimenté un changement qui part de l’ouverture aux autres lorsqu’on est enfant, à une plus grande timidité à l’âge adulte.

Ce changement est souvent généré par des agissements ou des expositions en public qui nous rendent anxieux ou durant lesquels les autres nous mettent mal à l’aise.

“La cause la plus fréquente de la timidité est le reflet d’un amour-propre excessif »
-Samuel Johnson-

La timidité ne serait donc pas un facteur génétique héréditaire mais un composant de la personnalité qui, même si elle est influencée par le tempérament, sera bien plus conditionnée par les interactions sociales que nous avons.

Ainsi, nous devons tenir compte de tous ses aspects et de son évolution pour mieux la comprendre.

offrir-absence-1

Le fait de s’exposer publiquement implique toujours de soumettre ses compétences et ses capacités aux jugements des autres. C’est à l’adolescence et pendant la jeunesse que nous avons le plus peur d’être évalués, jugés, et critiqués.

Si l’on traverse une période sensible et que l’on y ajoute une exposition en public durant laquelle les autres sont peu compatissants voire même irrespectueux, alors, notre moi social peut ressentir une sensation de grande vulnérabilité et se conditionner seul pour des situations futures similaires.  

Ainsi, pour nous protéger de cette vulnérabilité, nous nous renfermons sur nous-mêmes par peur de ce que pourraient penser les autres, sans tenir compte du fait que c’est quelque chose dont nous ne pourrons jamais être sûr à 100%.

La timidité nous gêne ?

La timidité est un trait de personnalité qui ne devrait pas être spécialement problématique. Mais quand devient-elle vraiment un problème ?

  • Quand elle provoque un grand mal être psychologique.
  • Quand elle nous empêche d’atteindre des buts professionnels à cause de la peur du travail en équipe.
  • Quand elle nous empêche de demander de l’aide alors que nous en avons besoin.
  • Quand nous aimerions connaître une personne et que nous le faisons pas à cause de cette satanée timidité.

femme-timide-cachee

La timidité peut nous montrer comme étant des personnes antipathiques ou peu sûres d’elles-mêmes, mais aussi comme des personnes prudentes, mystérieuses et agréables.

Si vous prenez conscience que la timidité est une erreur dans votre personnalité, vous vous rendrez compte que vous sentirez beaucoup moins de pression psychologique et les choses se dérouleront de manière bien plus naturelle.

L’important est que même avec votre caractère introverti, vous puissiez établir des relations cordiales avec les autres.

Les aspects qui vous aideront à vaincre la timidité

  • Une meilleure connaissance de vous-même, pour savoir quelles sont les situations qui vous angoissent. Vous devez essayer d’y réfléchir et d’y trouver des points communs.
  • Apprendre à gérer l’anxiété et le stress grâce à la respiration et aux techniques de relaxation.
  • Pratiquer, pratiquer et pratiquer. C’est le meilleur remède. 
  • S’exposer à des situations de relations avec les autres. Si quelque chose se passe mal, n’y accordez pas trop d’importance.
  • Choisir un public agréable et proche pour faire son premier essai avant de parler en public.
    Ainsi, vous vous familiariserez avec des aspects aussi simples que la modulation de la voix, les gestes, la prononciation, le volume et le ton.

La timidité qui nous rend gênés peut s’améliorer mais n’oubliez pas qu’elle peut également être une qualité enchanteresse, qui ne vous rend pas insipide, simple ou sans qualités sociales.

C’est seulement une autre manière de communiquer et d’avoir des relations sociales.

A découvrir aussi