Comment réussir à contrôler la colère ?

· 4 octobre 2015

La colère est une émotion normale et saine, mais quand elle échappe à votre contrôle, les conséquences sur vos relations personnelles, votre santé et votre humeur peuvent être très importantes.

Etre conscient des raisons pour lesquelles on s’est mis en colère et apprendre à manier certains outils permettant de gérer cette colère explosive, sont deux éléments clés pour avoir une vie plus tranquille et pour ne pas influer négativement sur les autres.

Comprendre la colère

La colère n’est ni une émotion positive, ni une émotion négative. Il est tout à fait normal que vous soyez irrité si on vous a traité injustement.

Le problème, ce n’est pas le sentiment en soi, mais ce que vous en faîtes, car la colère peut devenir un problème si elle vous mène à nuire aux autres.

En effet, les personnes qui ont un fort tempérament ressentent le besoin d’exprimer et d’évacuer cette colère, ce qui peut directement affecter leurs proches.

Pourtant, il est possible d’apprendre à exprimer ses émotions sans nuire aux autres. Ainsi, non seulement vous vous sentirez mieux, mais en plus, vous serez plus à même de satisfaire vos besoins.

Apprendre à contrôler la colère et à l’exprimer de façon adéquate peut vous aider à établir de meilleures relations avec les autres, à atteindre vos buts et à mener une vie plus satisfaisante et plus saine.

Comment réussir à gérer la colère

Etape #1 – Explorez ce qui se cache vraiment derrière votre colère

Si vous sentez que votre colère échappe à votre contrôle, vous devez en identifiez les raisons. Les événements traumatiques et les hauts niveaux de stress peuvent aussi vous rendre susceptible de laisser votre colère exploser.

Habituellement, derrière la colère se cachent d’autres sentiments masqués. Quand vous sentez qu’elle vous domine, demandez-vous si vous êtes vraiment irrité, ou si vous profitez de la colère pour exprimer indirectement d’autres sentiments tels que la honte, le manque d’assurance, la souffrance ou la vulnérabilité.

A l’âge adulte, vous pouvez avoir des difficultés pour reconnaître les sentiments ne dépendant pas de la colère, surtout si vous avez grandi dans un environnement où l’expression des sentiments personnels était d’une certaine manière réprouvée.

Etape #2 – Soyez conscient des signaux d’alerte et des éléments déclencheurs de votre colère

Avant qu’il ne soit trop tard et que la colère n’explose, des signaux d’alarme physiques se manifestent dans votre corps. La colère est une réponse physique normale.

Le fait de prendre conscience des signes qui indiquent que vous commencez à bouillir de l’intérieur, vous permettra de prendre des mesures afin de gérer votre colère avant qu’elle ne soit hors de contrôle.

C’est pourquoi vous devez prêter attention à la façon dont la colère se manifeste dans votre corps. Voici quelques exemples :

– Noeuds dans l’estomac
– Poings ou mâchoire serrés
– Respiration rapide
– Maux de tête
– Besoin de marcher
– Problèmes de concentration
– Coeur qui palpite
– Tensions dans les épaules

Etape #3 – Apprenez à « refroidir » votre colère

Une fois que vous avez appris à reconnaître les signaux d’alarme indiquant que la colère s’établit en vous et que vous avez anticipé ses éléments déclencheurs, vous pouvez agir rapidement pour faire face à votre colère avant qu’elle ne prenne le dessus sur vous et qu’elle n’explose.

Il existe de nombreuses techniques qui peuvent vous aider à refroidir votre colère et à la maintenir sous contrôle.

Quelques conseils rapides pour « refroidir » la colère :

Concentrez-vous sur les sensations physiques de la colère. Si vous êtes souvent irrité, le fait de prêter attention à la façon dont votre corps réagit pourra diminuer l’intensité émotionnelle de la colère.

Respirez profondément plusieurs fois. La respiration profonde et lente aide à compenser la tension. Le secret, c’est de respirer profondément depuis l’abdomen, en utilisant le plus d’air possible.

Bougez. Allez vous balader, cela vous permettra de libérer l’énergie accumulée. Ainsi, vous pourrez aborder la situation à tête plus reposée.

Usez de vos sens. Profitez du pouvoir relaxant de vos sens : écoutez de la musique, visualisez un lieu qui vous calme, etc.

Etirez ou massez les zones de tension. Bougez vos épaules, massez votre cuir chevelu… Le secret, c’est de relaxer les zones physiquement affectées par la tension.

Comptez lentement jusqu’à dix. Cette technique peut vous permettre de prendre conscience de vos sentiments, et de les accepter. Si ce n’est pas suffisant, alors comptez encore une fois.

Etape #4 – Cherchez des façons saines d’exprimer votre colère

Souvent, on doit évacuer la colère que l’on renferme en nous. Le secret, c’est d’exprimer ses sentiments d’une façon saine.

Quand on communique avec respect et de façon canalisée, la colère peut être une énorme source d’énergie et d’inspiration menant au changement.