Apprendre à contrôler ses pulsions de colère

19 juin 2015 dans Emotions 7 Partagés

Une remarque irritante, une insulte ou un simple affront sont parfois des raisons suffisantes pour que nous perdions le contrôle, et c’est à ce moment là que la colère l’emporte. Alors, dans cette situation, sommes-nous quelqu’un d’autre ou révélons-nous notre réelle identité ?

Se laisser emporter par la colère

Certaines personnes se laissent plus facilement emporter par leurs pulsions que d’autres. Comme nous le savons tous, il existe des personnes colériques, et d’autres plus tranquilles.

Mais, est-ce réellement une bonne chose de laisser la colère prendre le dessus ?

D’une certaine façon, nous évacuons ce que nous avons à l’intérieur, nous libérons la haine et la rage que nous tentions de contenir. Cependant, nous créons une situation de conflits et générons encore plus de haine. Alors, que devons-nous faire?

De nombreuses personnes s’abstiennent de relever lorsqu’elles se sentent offensées et préfèrent libérer leur colère en cognant dans un mur ou en cassant ce qui leur passe sous la main.

Peut-être que la solution se trouve encore plus loin : et si nous évitions de ressentir ce sentiment de colère ?

Si nous sommes capables de ne pas nous sentir blessés lorsqu’une personne nous provoque, nous serons capables de contrôler notre colère. La phrase « face à des paroles blessantes, mieux vaut faire la sourde oreille » résume bien cette attitude.

Ainsi, nous devons intégrer que lorsqu’une personne tente de nous offenser ou de nous provoquer, elle ne fait que s’insulter elle-même; car elle se montre insolente, irrespectueuse, immature, etc. Si nous sommes capables de comprendre cela, nous serons capables de dompter notre colère.

Savoir agir au bon moment

Il est clair que dans certaines situations, même la plus patiente des personnes ne serait pas capable de se contenir ou de supporter certaines injures ou offenses. Mais c’est encore une autre histoire.

Ce que nous pouvons contrôler, ce sont toutes ces situations intermédiaires, et, parfois, sans importance, auxquelles nous devons faire face dans notre quotidien. Pour autant, il ne s’agit pas d’accepter de se faire humilier ou insulter, mais nous devons apprendre à gérer ces situations et ne pas se laisser dépasser par les émotions.

Nous devons contrôler nos sentiments immédiats et savoir repérer quand il est mieux de s’exprimer ou de ne pas répondre.

Nous devons repérer quand il faut sourire ou quand il faut s’abstenir de d’agir, tout cela sans tomber dans la lâcheté, ni dans l’excès d’audace. Il faut agir grâce à une autre valeur : la prudence.

Ce n’est pas celui qui crie le plus qui est le plus courageux ! Et ce n’est pas celui qui se tait qui est lâche ! La vie nous enseigne que, souvent, le courage le plus primitif est la plus grande des lâchetés.

Pour toutes ces raisons, nous devons apprendre à contrôler nos émotions, et en particulier la colère.

A découvrir aussi