L’assertivité, ou l’importance de savoir dire non

10 avril 2015 dans Psychologie 346 Partagés

Il est on ne peut plus important d’apprendre à dire non, sinon, on risque de perdre le contrôle de sa vie et de s’emplir de haine en n’agissant pas comme on le voudrait. Peut-être certains pensent-ils que dire non, c’est être quelqu’un de méchant, et qu’en disant non, on est désagréable. Pourtant, il est parfois nécessaire de savoir poser des limites et de ne pas céder à la manipulation ni au chantage affectif.

Ce dont il est question dans cet article, c’est de l’assertivité, autrement dit la capacité d’être sûr de soi et donc de pouvoir dire non à chaque fois que cela est nécessaire.

Il ne s’agit pas d’être une personne égoïste qui n’accorde pas la moindre importance aux besoins des autres, mais de trouver un équilibre entre deux extrêmes : toujours dire oui, et toujours dire non.

Les droits des autres sont aussi importants que les nôtres, et c’est pour cela qu’il faut tenter d’être assertif et de savoir quand il faut dire non et quand, au contraire, il faut dire oui et accepter de faire ce que nous demandent les autres.
Il s’agit de savoir défendre ses propres droits, sans pour autant avoir l’intention de blesser ou de nuire à qui que ce soit.

Comment être plus assertif?

Le plus important, c’est de sentir que l’on apporte quelque chose à la société et que l’on mérite le respect. De plus, on doit avoir des principes solides et bien connaître notre échelle de valeurs afin d’avoir une idée précise de ce que l’on veut faire, et de ce que l’on ne veut pas faire.

Lorsque vous dîtes non, vous devez oublier la peur et le sentiment de culpabilité. La peur, il faut la surmonter de la seule manière possible, à savoir en affrontant ce qui vous effraie. Quant à la culpabilité, c’est une chose que vous avez intégré qui concerne davantage le domaine social.

Néanmoins, si vous avez des principes bien établis, vous pouvez alors dire non tout en sachant précisément pourquoi, ce qui vous apportera tout la confiance en vous dont vous avez besoin.

Si vous avez pleine conscience des raisons qui vous poussent à dire non et que vous réfléchissez avant d’agir, alors il n’y a pas de place pour la culpabilité, puisque ce sont vos convictions qui vous auront guidé dans votre prise de décision.

Quel est le profil d’une personne peu assertive?

Une personne peu assertive évite à tout prix le conflit et a besoin de plaire, si bien qu’elle agit au détriment de ses propres désirs et besoins. Selon elle, pour être accepté par les autres, il ne faut jamais dire non.

Elle finit donc toujours par être manipulée, puisqu’elle fait des choses qu’elle n’a pas nécessairement envie de faire et qui vont à l’encontre de ses propres principes. Ce qui la pousse à se comporter ainsi, c’est la peur du rejet et l’incapacité d’affirmer ses propres idées.

Cependant, il ne faut absolument pas confondre une personne peu assertive et une personne qui décide consciemment et volontairement de consacrer sa vie à aider les autres, en mettant parfois de côté ses propres besoins. Dans ce cas-là, il s’agit d’un choix libre et personnel et au bout du compte, la personne se sent profondément satisfaite et heureuse.

Une personne peu assertive sacrifie elle aussi son propre bien-être, mais en ce qui la concerne cela n’est pas volontaire : ce sont ses peurs qui la poussent à se comporter ainsi, et cela n’instaure finalement rien d’autre chez elle qu’un profond sentiment d’insatisfaction personnelle.

A découvrir aussi