Se mettre en colère de manière intelligente

· 25 juillet 2015
Celui qui domine sa colère domine son pire ennemi.
(Confucius)

La colère est un sentiment normal et habituel mais, souvent, nous ne savons pas comment la gérer. On se retrouve dans une situation de furie, puis, tout à coup, on se demande quoi faire.

Lorsque nous sommes dans cet état d’esprit, nous pouvons agir bien, ou mal, car la colère est une émotion difficile à contrôler.

Certaines personnes savent la garder sous contrôle, alors que d’autres peuvent se laisser totalement emporter par elle.

Dans cet article, nous allons tout vous expliquer sur les moyens de contrôler votre colère.

Reconnaître le type de votre colère

agression-colère1

Vous devez d’abord vous demander que faire face à la colère, et comment agir lorsqu’elle se manifeste.

Pour commencer, vous devez identifier la manière dont vous vous fâchez. Il existe 4 grands types de personnalités :

1. Le type passif

De nombreuses personnes gardent la colère en elles, sans être conscientes de tous les sentiments qu’elles répriment, et cela peut générer une grande anxiété. Le côté positif est que ces personnalités ne s’énervent pas facilement.

Elles peuvent donc réfléchir avant d’agir de manière agressive. Ce type de colère se retrouve majoritairement chez les personnes qui souffrent de dépression.

2. Le type passif-agressif

C’est le type « bombe à retardement« . Les personnes qui adoptent cette attitude face à la colère répriment tout d’abord leurs sentiments mais, tôt ou tard, elles vont finir par exploser.

Ce type de colère peut également s’exprimer de manière indirecte, par le biais de sarcasmes très subtils par exemple.

3. Le type explosif

La personne explosive saute sur n’importe quelle occasion de se mettre en colère, sans jamais réprimer ses sentiments.

Son niveau de tolérance est très bas et, face à la moindre frustration, elle va exploser et se mettre en colère. Ces personnes ont pour habitude de taper du poing sur la table, de frapper contre un mur, ou de lancer des paroles blessantes.

4. Le type gagnant

Une personne qui adopte de ce type de comportement sait exprimer verbalement sa colère.

Elle le fait après avoir compris ce qui s’est passé, et après avoir découvert les raisons de son énervement, pour ensuite l’exprimer de la bonne manière à la personne contre laquelle elle a des griefs, sans jamais être agressive. 

Choisir la bonne stratégie

agression-verbale-420x249

Une fois que vous avez déterminé votre type de colère, vous devez réfléchir à la stratégie à adopter pour vous calmer lorsque vous vous énervez.

N’oubliez pas que lorsqu’une personne est en colère, elle agit sans réfléchir. Il est donc nécessaire d’entamer une réflexion en amont de la situation qui peut vous faire dégoupiller.

1. Remettez votre colère en question

Pourquoi me suis-je énervé ? Avais-je des raisons valables ? Que dois-je faire maintenant ? Toutes ces questions sont celles que vous devez impérativement vous poser après vous être mis en colère.

Si vous y réfléchissez bien, vous découvrirez peut-être que vous n’aviez pas de véritables motifs pour vous mettre dans cet état, ou tout du moins que vos raisons ne méritaient pas une telle furie.

A de nombreuses reprises, nous pouvons surmonter quelque chose qui nous énerve. Si vous n’y parvenez pas grâce à cette méthode, suivez la prochaine étape.

2. Laissez sortir votre colère

Ne la réprimez pas ! Il n’est jamais bon de refouler ses sentiments, et vous devrez les extérioriser à un moment ou à un autre.

Parlez avec quelqu’un, criez, sortez courir, trouvez une manière pour que toutes les choses qui vous énervent sortent de votre esprit.

Trouvez la manière qui vous convient le mieux pour parvenir à ce résultat, car nous avons tous une façon différente de réagir. Quelle est la bonne manière pour vous de laisser sortir votre colère ? 

3. Mettez des mots sur votre colère

Si vous parlez avec quelqu’un de ce qui vous a énervé, vous parviendrez à vous calmer. Ne gardez surtout pas cette frustration pour vous.

En prenant du recul sur la situation, vous allez peut-être vous rendre compte que vous aviez tort. La personne à qui vous allez en parler peut vous faire relativiser les choses.

4. Évitez de vous retrouver dans de telles situations

Lorsque nous sommes énervés, la pire chose que nous puissions entendre est la suivante : « Calme-toi ! ».

Si vous croisez le chemin d’une personne en colère, éloignez-vous à grands pas ! La colère est un sentiment très contagieux, et si vous essayez de calmer quelqu’un, il est possible que vous vous énerviez à votre tour.

Ne tombez donc pas dans ce mauvais pas, et cherchez un autre moment pour discuter avec la personne énervée, une fois qu’elle sera calmée.

5. Surveillez votre langage corporel

Même si notre épisode de colère semble passé dans notre esprit, notre corps peut toujours l’exprimer. Nous communiquons également à travers notre corps, et il est souvent bien plus lent pour se déconnecter de certains sentiments.

Même si nous ne sommes plus énervés, notre visage ou notre posture peuvent exprimer l’inverse. Sortez marcher ou courir, ou bien faites une activité qui vous permettra de vous concentrer sur autre chose, pour que la colère quitte totalement votre esprit, comme votre corps.

Récapitulons un peu les moyens de lutter contre la colère. En premier lieu, identifiez la manière dont vous vous énervez. Dans un second temps, choisissez la stratégie la plus adaptée à votre personnalité.

Parler avec quelqu’un est la manière la plus efficace pour se débarrasser d’un sentiment de colère, mais vous devez d’abord vous calmer pour y parvenir.

Durant la colère, vous n’êtes qu’une boule de tension, et vous pouvez faire du mal, sans le vouloir, aux personnes que vous aimez.