Patrons de pensées qui provoquent du stress et de l’anxiété

15 décembre 2015 dans Psychologie 0 Partagés

Potentiellement, le stress est quelque chose qui nous menace tous. Les différents événements et conflits de la vie peuvent causer du stress aux individus et générer des problèmes pour la santé mentale

La mémoire et les images de ces situations marquent la vie de la personne et évoquent douleur et souffrance.

Toutefois, lorsque quelque chose évoque ces images, il peut se produire une situation de tension qui prédispose au stress et à l’anxiété. Ces images sont des déclencheurs internes qui causent du stress, même en absence de facteurs réels.

Il est important d’être conscient des pièges dans lesquels nous pouvons tomber et qui nous causent du stress. 

Pour cela, nous allons étudier les distorsions cognitives les plus communes qui peuvent générer du stress. Il est important d’en prendre conscience pour pourvoir renouveler les modèles de pensées qui nous conduisent à celles-ci.

shutterstock_93388081

Distortions cognitives qui provoquent du stress et de l’anxiété

1. Penser à quelque chose ne veut pas dire que cela soit réel

Nous avons tendance à penser que certaines de nos pensées sont réelles par le fait qu’elles aient beaucoup de force, qu’elles aient été acceptées par d’autres ou que nous les ayons répété maintes fois.

Cependant, en réalité, les pensées ne sont que pensées et ne représentent pas nécessairement une réalité objetive.

De cette façon, la perception peut-être responsable de sentiments comme l’anxiété et de l’insécurité que la personne expérimente. Ainsi, il est vital de s’assurer de la réalité avant de tirer des conclusions et de faire des suppositions hâtives. 

2. Jugement de valeur sur des suppositions subjectives

Lorsque les personnes commencent à croire que toutes leurs pensées sont réelles car elles les visualisent dans leur imagination, cela signifie qu’elles ont des pensées déformées.

Cette forme irrationnelle de pensée apparait car les êtres humains ont tendance à établir des jugements de valeur sur les personnes, la situation et les évènements.

3. Toutes les pensées n’ont pas la même importance

Lorsque nous commençons à croire que toutes les pensées ont la même importance, nous commettons une erreur.

Certaines pensées représentent seulement notre opinion ou sont le résultat de notre évaluation personnelle. Par conséquent, certaines peuvent être importantes et d’autre totalement insignifiantes.

Cependant, généralement, nous ne faisons pas la différence entre les pensées importantes et les pensées insignifiantes, car nous tirons des conclusions qui nous mènent à une état de stress. 

4. Pensées menaçantes

Parfois, nous imaginons une menace pour chaque situation et nous commençons à croire chacune des pensées qui nous vient à l’esprit.

Toutes ces pensées ne sont pas réelles. Certaines d’entre elles représentent une menace qui n’est pas nécessaire: ce sont les pensées dysfonctionnelles.

Cependant, la personne qui les reçoit à tendance à y croire et se sent menacée et stressée. Nous devons faire attention à cette tendance et ne pas céder devant chaque pensée qui nous vient à l’esprit.

5. Se retrouver bloqué dans une style de pensée stressante

Parfois, nous pouvons nous retrouver bloqués dans un style de pensée qui englobe la permanence, l’omniprésence et la personnalisation.

Ces pièges peuvent causer un stress immense sur la personne qui croit que le stress sera là pour toujours (permanence). En réalité, très peu de facteurs de stress durent pour toujours.

6. Généralisation des états de stress

Lorsqu’une personne a tendance à croire que les effets du stress se sont généralisés et qu’ils vont avoir des effets sur tous les aspects de sa vie, elle commet une grave erreur et a besoin de changer sa façon de penser. 

Les personnes pessimistes ont tendance à commettre cette erreur de sur-généralisation et à croire que le stress qui touche une des facette de leur vie, se répercutera sur tout le reste. 

Contrôler les pensées pour gérer le stress

Il est possible de gérer le stress de manière efficace, à travers le contrôle de nos pensées et en ne cédant pas à chaque pensée qui nous vient à l’esprit en relation avec une situation stressante.

Tenez cela en compte pour éviter de déformer vos conclusion et réussir à reformuler vos pensées avec de nouveaux patrons plus sains et fonctionnels.

A découvrir aussi