La vie est trop courte pour exercer un métier qui ne vous plaît pas

3 avril 2016 dans Curiosités 3162 Partagés

La vie est trop courte pour exercer un métier qui ne nous plaît pas, pour investir du temps et des efforts dans quelque chose qui, loin de nous apporter un bien-être et une identité sociale, nous conduit clairement au malheur et aux sentiments d’anxiété et de frustration.

Nous savons tous à quel point il est complexe en réalité de trouver l’emploi « idéal », celui qui nous correspond tout à fait et pour lequel nous avons été formé.

En effet, la plupart du temps, nous nous conformons au simple fait d’avoir « un travail », peu importe lequel, car de nos jours, les modèles sociaux et économiques ont tellement changé que la demande d’emploi ne correspond plus du tout à l’offre.

Si nous parvenons à dédier notre vie à une chose qui nous plaît, nous gagnerons de l’énergie et de la vitalité. Il n’existe pas de meilleure sensation de plénitude que celle de gagner sa vie en faisant quelque chose qui nous passionne.
Partager

Il est fort probable que la plupart d’entre-nous exercent aujourd’hui le « mauvais » emploi, et qui, même s’ils vous permet de survivre, vous fait ressentir une sorte d’apathie et de désespoir qui méritent d’être affrontés d’une façon ou d’une autre.

Nous vous invitons à réfléchir à cela quelques instants.

femme se protegeant de la pluie

Exercer un métier qui ne nous plaît pas

Nous sommes nombreux à enchaîner les emplois qui ne nous plaisent pas, jusqu’à ce que nous trouvions celui qui nous correspond et nous rend heureux. Cependant, le plus compliqué sera d’investir tout notre cycle de travail sur une tâche ou une activité qui, au lieu de nous épanouir, engendre une grande frustration.

Cependant, selon une étude menée par l’Université de Rhode Island aux Etats-Unis, nous pouvons exercer un emploi qui, même s’il ne nous correspond pas parfaitement ou qu’il n’est pas celui pour lequel nous avons été formés, peut nous faire nous sentir bien dans notre peau, satisfaits. La satisfaction au travail se remarque dans le rendement et dans notre qualité de vie.

D’un autre côté, et comme beaucoup ont dû le vivre, exercer sur une longue période un travail qui ne nous plaît pas peut entraîner une série de dimensions complexes, auxquelles de nombreuses personnes peuvent s’identifier.

Les conséquences d’un travail qui ne nous correspond pas

  • Le sentiment de ne contribuer à rien, ni à son environnement de travail, ni à la société et encore moins à noter épanouissement.
  • Exercer un emploi qui ne nous correspond pas peut engendrer de la frustration, du stress et une mauvaise qualité de vie qui se répercute également sur nos relations personnelles.
  • Le sentiment de stagner, de n’avancer vers aucune direction.
  • Le manque de reconnaissance des agents de travail : il n’y a aucun soutien organisationnel envers la tâche que vous accomplissez.
  • Une baisse de l’estime de soi en voyant que de grands efforts n’aboutissent qu’à peu de résultats, qui, en plus, sont négatifs. Tant au niveau économique que personnel.

indienne regardant vers l'horixon

L’union entre la capacité et la vocation pour trouver le travail idéal

Nous savons bien qu’il n’est pas facile de trouver le travail de notre vie, ou du moins un travail qui nous fasse nous sentir biens, satisfaits de nous-mêmes et avec le sentiment d’apporter quelque chose à la société.

Dans tous les cas, nous sommes tous obligés de nous adapter à un environnement changeant, ou au moins d’offrir de la nouveauté.

Et cela n’est pas si facile à obtenir. Pour cela, il serait intéressant de réfléchir à ces quelques aspects intéressants que l’expert en éducation et professeur, Sir Ken Robinson, nous transmet dans son livre « L’élément : quand trouver sa voie peut tout changer ! ».

« L’élément » est en réalité ce point où se rencontre tout ce qui nous fait nous sentir bien et que nous avons envie de faire. Ainsi, cet environnement est le mieux indiqué pour rechercher un travail qui nous réconforte.

Si vous n’apprenez pas à vous tromper, rien d’original ne vous arrivera jamais

Accumuler les emplois qui ne vous correspondant pas a un certain aspect positif. En effet, ainsi, vous pourrez découvrir quelle est votre limite, ce que vous êtes disposé à faire et ce que vous n’êtes pas prêt à accomplir.

Un autre aspect à prendre en compte, c’est que nous devons accepter nos erreurs, tout comme nos limites.

Car ce sont des invitations au changement, pour profiter de façon plus réaliste et créative de nos capacités.

La créativité, c’est l’intelligence mise en pratique

Être créatifs dans le cadre du travail suppose d’offrir un produit différent et de grande valeur qui puisse servir aux autres.

Cependant, il faut prendre en compte le fait que pour être créatifs, il est nécessaire de rester actifs, d’être très réceptifs à l’environnement, réfléchis et connectés avec tout ce qui nous entoure.

Ce n’est pas ce qu’il se produit dans votre vie qui vous définit, mais ce que vous faîtes de ces occasions qui se présentent

Certaines personnes sont complètement abattues lorsqu’elles se font virer. Elles ne savent plus comment réagir, comment rebondir ou quelle direction prendre.

Cependant, la façon dont nous réagissons face à ce type de situations déterminera notre direction.

Vous pouvez avoir de la chance à un certain moment, il ne fait aucun doute là dessus.

Cependant, la chance ponctuelle doit être appréciée, tout comme ces instants d’adversité.

Au lieu de rester immobiles, il faut stimuler l’intuition, l’opportunité, reformuler des idées, des perspectives et même des valeurs.

femme sur sa motot

Les choses extraordinaires se produisent lorsque nous sortons de notre routine, au moment où nous reconsidérons enfin notre trajectoire et que nous reprenons en main ces passions qui nous correspondent et qui peuvent nous conduire vers de nouveaux horizons.
A découvrir aussi