7 choses que j’ai apprises grâce à ma plus grosse erreur

· 22 février 2016

Un jour, j’ai lu que les tourmentes et les secousses qu’une personne peut connaître au cours de sa vie ne se produisent pas au hasard, mais au contraire pour que cette personne change.

Quand on vit des choses désagréables, on regrette l’état émotionnel dans lequel on se trouvait précédemment, et on souffre énormément car on se demande « pourquoi faut-il toujours que ça tombe sur moi ? ».

Par conséquent, on a l’impression de perdre une part de notre essence, voire même notre innocence. On se sent bizarre, confus, et on ne parvient pas à prendre conscience de la valeur thérapeutique que la souffrance peut parfois avoir.

Lorsque vous vous prenez des coups, deux choses peuvent arriver : soit vous vous noyez, soit vous renaissez et vous devenez une personne meilleure.

Peu importent vos croyances mystiques, peu importe si vous croyez ou non au karma. Nous vous parlons ici de quelque chose de plus pragmatique, de quelque chose que l’on ne peut pas remettre en question.

article_13994975353

Seuls les événements que l’on vit intensément avec notre corps et notre esprit pourront nous mener à remettre en question des choses que l’on n’aurait jamais fait avant.

En effet, quand quelque chose arrive à notre ami ou notre voisin, on s’en rend aisément compte, mais quand ça nous arrive à nous, on souffre et on est affecté.

On entend souvent des phrases du genre « L’important, c’est de se relever après une chute » ou « Si tu commets une erreur, tu dois en tirer des leçons ».

Il n’existe pas de manuel qui nous apprenne comment vivre ; nous vivons dans un monde où les choses changent continuellement.

Les personnes les plus sages adoptent le changement, et pour elles, « ce n’est pas le plus fort qui survit, mais bien celui qui s’adapte le mieux au changement ». Le changement est toujours précédé par une confusion et un apprentissage par essais et erreurs.

J’ai plus appris de mes erreurs que de mes « succès »

Pensez à une erreur que vous avez commise au cours de votre vie, mais une erreur qui puisse être humainement compréhensible.

Toutes les erreurs que l’on commet ne font pas de nous une bonne ou une mauvaise personne, et il est important de le préciser car à ce sujet, les propos sont à nuancer.

Si on regarde notre vie par le prisme des erreurs que l’on a commises, on choisit le « pire » pour nous. Avez-vous déjà pensé à la valeur de la leçon que vous avez pu tirer de cette erreur ? Vous êtes-vous déjà dit que « vous vous êtes sauvé », ou que vous avez assuré votre système de valeurs en commettant cette erreur ?

 


« Les erreurs commises par les grandes intelligences sont plus instructives que les vérités proclamées par les génies médiocres »
-Arturo Graf-


 

Ne vous inquiétez pas, vous apprécierez la lecture de la suite de cet article si vous n’avez jamais pris le temps de penser à cela. Certaines leçons que l’on tire de nos erreurs sont plus universelles que ce qu’il n’y paraît.

La « plus grosse » de mes erreurs m’a appris les choses suivantes:

Mujer-soplando-pompas-de-jabón

  • La vie peut vous surprendre en bien, mais aussi en mal : il faut être préparé à tous les contretemps qui peuvent survenir, et il n’y a rien de mieux dans un tel cas que de pouvoir en venir à bout seul.
  • Tout le soutien émotionnel que vous recevez n’est pas forcément valide. Seule la qualité importe, la quantité ne compte pas.
    Le fait de croire que l’on est pris au piège dans une situation difficile ou dans une mauvaise passe émotionnelle, est uniquement une carence.
    Vous devez être prudent, et ne pas chercher n’importe quel type de soutien social, mais plutôt vous concentrer sur le type de soutien qui vous sera vraiment utile.
  • C’est dans les mauvais moments que je me connais le mieux, mais aussi que je connais le mieux les autres : on dit qu’on ne peut pas connaître une personne avant de vivre avec elle, mais avoir à faire face à un problème d’ordre économique, social ou émotionnel peut également être très dénonciateur.
    Le prince charmant n’est pas aussi beau que vous ne vous l’imaginez, et cette personne qui vous prend dans ses bras n’est pas forcément votre amie. Nous ne vous suggérons pas là de couper les ponts, mais plutôt de vous en tenir à la cordialité.
  • Vivre l’indifférence des uns vous mènera à être touché par la loyauté, la sensibilité et la passion des autres : cette habitude que l’on a de sous-estimer certaines personnes de notre entourage est vraiment terrible.
    Ce n’est que lorsqu’on se trouve dans une mauvaise passe que l’on peut apprécier leur grandeur. Les personnes honnêtes, on ne les apprécie pas avec le temps, mais quand leur honnêteté et leur bonté resplendissent.
  • Tout passe, tout change, rien n’est permanent : avec le temps, une souffrance ou une déception des plus déchirantes finissent toujours par s’effondrer, s’adoucir et se dissiper.
    A l’avenir, grâce à cette souffrance qui vous aura mené à envisager les choses avec plus de clarté, vos principes seront plus stables.
  • Les erreurs sont surmontables, mais les déceptions sont irréversibles : les erreurs sont surmontables, et on peut en tirer des leçons. Vous pourrez oublier les personnes qui vous ont déçues, mais jamais ce qu’elles vous auront fait ressentir.
  • Grâce à tout ce que j’ai appris, aujourd’hui, je suis une personne meilleure : pas moins sensible, ni innocente, ni même davantage « futée » ; je suis simplement une personne qui a les idées plus claires, qui est plus autosuffisante, et qui a la capacité de faire la sourde oreille face à ce qui ne l’intéresse pas pour profiter davantage de ce qui la passionne.

La saveur aigre-douce de mon erreur m’a préparé pour d’autres chutes

Nous commettons tous forcément plusieurs erreurs au cours de notre vie, même si on pense que tout est sous contrôle. L’erreur fait partie de notre développement et de notre évolution.

Si on apprend de nos erreurs, la prochaine fois que l’on tombera, on pourra amortir notre chute et nous relever plus rapidement. Si vous ne commettez jamais d’erreurs et si vous ne traversez jamais de mauvaises passes, c’est que vous menez une vie très limitée.