La théorie de la formation dyadique et le couple

· 27 octobre 2018
La théorie de la formation dyadique suggère que le couple est une réalité qui se construit à travers des phases ou des étapes devant être complétées. Selon ce point de vue, lorsqu'on ne vit pas complètement ces étapes, tôt ou tard, la relation en sera affectée.

Qu’est-ce que la théorie de la formation dyadique ? Le mot dyade fait référence à un groupe de deux. Les fiancés, les amants, les couples, les amis intimes, les frères, etc. Le terme a été inventé par le sociologue allemand Georg Simmel. Ce dernier a étudié les dynamiques suivies par les petits groupes. Si le groupe se compose de deux personnes, sa logique sera différente de celle des groupes composés de plus de personnes.

« Car l’amour vrai est inépuisable ; plus vous donnez, plus vous avez ».

-Antoine de Saint-Exupéry-

En principe, la théorie de la formation dyadique est une construction théorique de l’approche systémique en psychologie. Elle a été appliquée dans le champ de la thérapie de couple et familiale. D’un point de vue conceptuel, elle établit l’existence de cinq phases, des phases que tous les couples doivent passer avant de s’engager. Les voici.

Perception de similitudes et attraction

Généralement, cette phase se caractérise par la recherche de traits communs entre deux personnes. Selon la théorie de la formation dyadique, l’attraction surgit lorsqu’on découvre les coïncidences entre les deux. Après cela, les deux personnes cherchent encore plus de similitudes. Parfois réelles, parfois fictives.

théorie de la formation dyadique

Les similitudes ou coïncidences ne sont pas forcément des traits égaux. En fait, ils peuvent parfois s’opposer. Par exemple, avec une personne qui aime parler et une autre qui aime écouter. Dans tous les cas, la sensation qui domine est celle d’une « syntonie » mutuelle.

La passion, seconde phase selon la théorie de la formation dyadique

Après la première phase d’attraction, les deux personnes sentent qu’il existe beaucoup de points communs entre elles. Qu’elle « se comprennent » ou « se complètent » d’une façon inhabituelle. Cela déclenche un grand enthousiasme chez les deux et celui-ci se transforme petit à petit en passion.

L’étape de l’amour passionnel commence alors. L’érotisme et la sexualité deviennent la note prédominante de la relation. Les hormones sont en effervescence. Les sentiments sont intenses et on retrouve une très grande idéalisation de l’autre. En général, cette étape ne dure pas longtemps.

Amour serein

Petit à petit, le couple commence à détecter que les paradis sont passagers. Et que chacun n’est pas aussi parfait qu’il pouvait le sembler. C’est à ce moment que commence l’étape de l’amour serein, selon la théorie de la formation dyadique. Les membres du couple découvrent progressivement leurs propres limites. Et aussi celles de l’autre.

Cela veut dire que l’image idéalisée laisse peu à peu sa place à une vision plus réaliste de l’autre. Oui, il a des défauts et oui, il nous énerve parfois. Lorsque la relation a de bonnes bases, l’amour persiste en compagnie de la sexualité mais l’intensité des sentiments diminue un peu. Le couple est en train de mûrir.

couple heureux et théorie de la formation dyadique

Introduction de la conscience

Certains définissent cette étape comme le passage du « je t’aime » au « je veux t’aimer ». En d’autres termes, on passe de la passion au sentiment et du sentiment à la décision consciente. Les facteurs les plus importants, dans ce cas, sont la raison et la volonté. On perçoit clairement que l’autre n’est pas une « moitié » (personne ne l’est) mais, malgré cela, on veut entretenir ce lien.

La théorie de la formation dyadique signale que cette étape correspond à la plénitude de l’amour. Ce ne sont plus les plaisirs et les hormones qui décident pour chacun mais l’analyse et la conviction de vouloir continuer cette relation. Il s’agit d’une étape où la communication gagne en qualité.

Formation de la dyade et engagement

L’étape finale dans la formation du couple correspond à la formalisation du lien et à l’établissement d’un engagement mutuel. C’est le moment où les deux font des plans ensemble, à moyen et long terme. Ils renoncent à voir leur vie d’un point de vue solitaire et y accordent une place permanente à l’autre.

C’est là que se forme la dyade. Les deux représentent maintenant un système fermé, qui a une structure et une dynamique propre. Ils se fixent des normes et des routines, des rêves et des limites. Chacun renonce à une partie de lui-même en fonction de l’autre.

La théorie de la formation dyadique dit que les relations deviennent solides quand chacune des étapes se vit pleinement. Si l’on passe par exemple de l’amour passionnel à l’engagement (car c’est souvent le cas), le lien devient fragile. En revanche, si l’on vit entièrement chaque phase, la relation sera probablement plus forte.