La manipulation émotionnelle : le jeu de la culpabilisation

1 avril 2015 dans Psychologie 20 Partagés
La vie en société se base sur des fondements biologiques. À vivre en groupe, l’être humain profite d’une plus grande sécurité, et d’une meilleure chance de survie, en collaborant avec le reste de ses congénères.
Cependant, si la société agit pour la préservation du clan ou de l’espèce, l’être humain en tant qu’individu, peut se comporter de manière totalement différente.
Il est très simple de se rendre compte de cette différence fondamentale de comportement en feuilletant n’importe quel manuel d’histoire : la manipulation d’un ou de plusieurs individus par un ou des autres est l’un des piliers à l’origine de la fondation de tous les empires qui ont dominé le monde.
La manipulation est le « pain quotidien » de la société dans laquelle nous vivons, et chacun d’entre nous l’aura pratiqué ou subi au moins une fois durant son existence.
Apprendre à détecter la manipulation émotionnelle permet de l’éviter. Mais, dans un premier temps, il est important de savoir en quoi consiste cette manipulation.

Détectez la manipulation, et ne vous sentez pas coupable 

  • “Fais ce que tu veux » : dans une relation de pouvoir donnée entre deux personnes, celle qui cherche à obtenir le plus d’avantages aux dépens de l’autre peut utiliser des menaces contre celle-ci, en lui disant qu’elle va perdre des choses très importantes si elle ne lui obéit pas.
    La manifestation la plus subtile de cette manipulation s’observe lorsque l’un de vos proches vous dit que si vous ne faites pas telle chose, votre relation va s’en ressentir.

  • “Si tu ne le fais pas, moi non plus » : derrière cette déclaration qui peut paraître bien intentionnée, se cache une manipulation féroce. Celui qui prononce cette phrase en appelle à la capacité d’empathie de l’autre, pour en tirer des avantages pour lui-même. Dans sa manifestation la plus extrême, cet « auto-châtiment » produit une « auto-mutilation » chez le manipulateur, pour attendrir la personne qu’il manipule.

  • “C’est bon, ce n’est pas grave » : après cette affirmation, un long silence peut généralement s’écouter, et un langage corporel de colère naît chez le manipulateur. C’est une technique qui a pour seul objectif de faire culpabiliser l’autre.

  • « Après tout ce que j’ai fait pour toi » : c’est l’une des manipulations les plus employées dans notre société. Aller sur le terrain du « je donne pour recevoir » est une manière très efficace de faire culpabiliser la personne que l’on souhaite manipuler.

  • “Sans toi je ne suis plus rien » : la victimisation est une manière très basique de faire culpabiliser une personne, mais c’est un moyen très efficace.
A découvrir aussi